CATALOGUE


Recherche avancée

 

LES AUTEURS

   


Abbon de Fleury

Abbon de Fleury est un moine bénédictin réformateur, abbé de Fleury, né entre 940 et 945 à Orléans et mort le 13 novembre 1004 à La Réole.
C'est l'un des grands théologiens du Haut Moyen Âge durant la Renaissance ottonienne.

Abbon naît entre 940 et 945 à Orléans.
Moine de l'abbaye de Ramsey (Cambridgeshire, Angleterre) de l'automne 985 au printemps 987, Abbon recueille les éléments de la tradition populaire et les témoignages qui lui permettent de rédiger la vie de saint Edmond.
Devenu abbé de l'abbaye de Fleury (à Saint-Benoît-sur-Loire, aujourd'hui dans le département français du Loiret) en 988, il défend avec ardeur son monastère contre Arnoul, évêque d'Orléans et proche des capétiens. Il passe alors pour le champion de la liberté monastique face aux prétentions des évêques et reçoit dans son combat l'appui du pouvoir pontifical.
Néanmoins, au concile de l'abbaye de Saint-Basle en 991, il prend la défense d'Arnoul, félon aux yeux du roi des Francs Hugues Capet, en déniant la compétence des prélats pour ce jugement et en affirmant que la question devait être remise au pape. Il devient dès lors le champion du pape face aux prétentions des prélats et des seigneurs et se lie d’amitié avec le pape Grégoire V.
Pour justifier sa lutte contre les prélats, il adresse au roi Hugues Capet et à son fils Robert son Apologie aux rois Hugues et Robert (994). Juriste à cette occasion, il propose une vision tripartite de la société, où l'ordre monastique prime1.
À l’avènement de Robert II le Pieux en 996, Abbon entre à son service et devient un influent conseiller.
En 1004, il se rend au monastère de La Réole (dans l'actuel département de la Gironde), dépendance gasconne de Fleury, pour le réformer. Il y meurt assassiné, tué par un coup de lance, pour s'être interposé dans un conflit entre Français et Gascons le 13 novembre 1004.
Sa fête est célébrée le 13 novembre.


Product image
Abbon de Fleury
Questions grammaticales

Si le nom d'Abbon de Fleury survit dans l'historiographie du Xe siècle, ce n'est certainement pas pour être associé à un petit ouvrage auquel ses éditeurs modernes ont attribué le titre de Quaestiones Grammaticales. Cet opuscule ne peut même guère ...









 ©2017 lesbelleslettres.com        Mentions légales       Conditions générales de vente       Liens        RSS       powered by GiantChair