Kepler La physique céleste
  • 360 pages
  • Bibliographie, Index, 15 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • L'Âne d'or
  • N° dans la collection : 36
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782251420462
  • Code distributeur : 43634
  • Export ONIX 3.0

Kepler La physique céleste

Autour de l'Astronomia Nova (1609)

Avec la contribution de : Nicolas ROUDET, Texte établi par : Édouard MEHL

Présentation

Comme le De Revolutionibus de Nicolas Copernic (1543), l'Astonomia Nova de Johannes Kepler (1609) est un livre sans fioritures, écrit pour les seuls mathématiciens. En plus d'une technicité déjà assez rébarbative, l'ouvrage n'épargne au lecteur aucun détail d'une recherche émaillée de revers de fortune et d'hypothèses sans lendemain. Mais ceux qui ont eu le courage de le lire ont pu être les témoins d'une victoire inouïe, et d'une mutation radicale de la science astronomique devenue « physique céleste ». Tous les mouvements célestes sont désormais démontrés par leur cause physique : une vertu motrice émanée du soleil, cœur et vrai centre du monde. L'Astronomia Nova assure donc le triomphe de la théorie copernicienne, contre Aristote, Ptolémée, Tycho Brahé et d'autres. Elle va même plus loin : en renonçant au principe du mouvement circulaire uniforme — la première des deux lois découvertes dans cet ouvrage définit la trajectoire elliptique des planètes —, elle ouvre un horizon nouveau à ce qu'on appellera bientôt la « mécanique céleste ».
Toutes les contributions réunies dans ce volume concourent à jeter un éclairage nouveau sur une œuvre qui a aussi contribué à redéfinir les critères de la scientificité et l'objet même du savoir à l'époque moderne : en ruinant la théorie aristotélicienne des moteurs célestes, l'Astronomia nova a porté un coup fatal à la définition traditionnelle de la métaphysique, en sa dimension thé(i)ologique, comme science des substances immobiles et séparées. C'est dire qu'en dépit d'un propos à la fois très technique et circonscrit, l'œuvre de l'astronome impérial a ébranlé les bases sur lesquelles reposait tout l'édifice du savoir au seuil de l'époque moderne. Au-delà de son public savant et mathématicien, l'œuvre intéresse donc — ou devrait intéresser — tous ceux qui veulent savoir ce que c'est que savoir.

Édouard Mehl, ancien élève de l'École Normale Supérieure (Fontenay-Saint-Cloud), est maître conférences à l'Université de Strasbourg.

Biographies Contributeurs

Édouard MEHL

Édouard Mehl, est professeur de philosophie moderne et histoire des sciences à l’Université de Lille-3, et membre du laboratoire de recherches « Savoirs, Textes, Langage » (UMR 8163). Ses travaux de recherche portent sur l'articulation entre philosophie et science à l’époque moderne (de Copernic à Kant), et son interprétation dans la philosophie contemporaine (néo-kantisme, phénoménologie). Il a collaboré à plusieurs ouvrages parus aux Belles Lettres dont Nouveau Ciel - Nouvelle Terre. La révolution copernicienne dans l'Allemagne de la Réforme (1530-1630) (2009) et Kepler, la physique céleste. Autour de l'Astronomia nova (2011).

Table des matières

Nick Jardine : Alain-Philippe Segonds in memoriam
Édouard Mehl : Introduction

I. Le livre : son contexte et sa production
Isabelle Pantin : L'Astronomia Nova : Le point de vue de l'histoire du livre
Menso Folkerts : Johannes Kepler und David Fabricius
Jürgen Hamel : Keplers Rezeption der astronomischen Forschungen in Kassel

II. Les mathématiques de l'astronomie
A.E.L. Davis : Celestial Geometry in the Astronomia Nova
Dieter Launert : Kepler, Ursus und die Coss

III. L'astronomie nouvelle entre physique et astrologie
Patrick J. Boner : Kepler's Imprecise Astrology
Miguel Á. Granada : A quo moventur planetae ? L'agent du mouvement planétaire après la disparition des orbes solides
Nicolas Roudet : Le Tertius interveniens (1610), réponse de l'astrologue Kepler au médecin Feselius

IV. La réception d'une œuvre
Paolo Bussotti : The circulation of Kepler's cosmological ideas in Italy during Kepler's lifetime
Édouard Mehl : Descartes a-t-il critiqué les lois de Kepler ?
Fabien Chareix : Huygens et Kepler : variations autour de l'hypothèse Copernicienne
Ivo Schneider : Kepler in der Wahrnehmung von Vertretern der wissenschaftlichen Revolution wie Huygens und Newton

Nicolas Roudet : Bibliographie
Index nonimum
Index locorum

Découvrez aussi

Histoire et pratique de l'astronomie ancienne
Le Monde des sphères II. La fin du cosmos classique
Galilée et Kepler
Inventer l'univers
Nouveau Ciel - Nouvelle Terre
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés