L'Amérique au XVIIIe siècle
  • 288 pages
  • Bibliographie, Index, 9 Carte(s), 84 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • 105 illustrations
  • Guides Belles Lettres des civilisations
  • N° dans la collection : 30
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251410456
  • Code distributeur : 36246
  • Export ONIX 3.0
English version

L'Amérique au XVIIIe siècle

La naissance des États-Unis.

Présentation

Au nom des Lumières et de la liberté, l'Amérique du XVIIIe siècle a rompu avec l'Angleterre et créé la première république dont la constitution fut l'œuvre intégrale de ses assemblées. Ancêtre de tous les mouvements de décolonisation, modèle d'équilibre démocratique dans les institutions, patrie de héros de l'indépendance, de génies politiques, d'artistes et de savants de premier ordre, les États-Unis ont alors connu leur âge d'or.

Biographies Contributeurs

Claude COULON

Claude Coulon, maître de conférences honoraire à la Sorbonne (université Paris-IV), est spécialiste de la littérature et de la civilisation américaines. Conférencier, auteur de plusieurs ouvrages, traducteur, il a vécu aux États-Unis. Également spécialiste du théâtre, directeur d'un atelier-théâtre universitaire et metteur en scène, il a traduit et monté de nombreuses pièces du théâtre américain, notamment de Tennessee Williams.

Table des matières

I. L'HISTOIRE

Les maladresses de la monarchie anglaise sont les seules sources d'union des colonies d'Amérique, que tout sépare. La guerre favorise l'éclosion d'un sentiment national qui finit par dépasser tous les clivages et aboutit à la création d'une République basée sur une très habile Constitution de compromis tentant de réaliser l'idéal des Lumières.

1.1. Exploration, colonisation, organisation

1.1.1. L’âge de la découverte

1.1.2. La diversité des colonies anglaises

1.1.2.1. Différences géographiques

1.1.2.2. Variations politiques

1.1.2.3. Oppositions religieuses

1.2. Erreurs et errances anglaises

1.2.1. La rivalité avec la France

1.2.2. La dynastie des Hanovre

1.2.3. Les mesures inacceptables

1.3. Le mouvement de protestation

1.3.1. « Le massacre de Boston »

1.3.2. La Boston Tea Party

1.3.3. Les lois intolérables

1.4. Les actes de résistance

1.4.1. Lexington et Concord

1.4.2. Le deuxième Congrès Continental

1.4.3. Bunker Hill

1.4.4. Démocratie et indépendance

1.5. La Guerre d’Indépendance

1.5.1. Des débuts incertains

1.5.2. L’entrée en scène de la France

1.5.3. Une victoire internationale

1.6. L’organisation du territoire

1.6.1. Le traité de paix

1.6.2. Le départ de Washington

1.6.3. Le sort des Loyalistes

1.6.4. Les territoires du nord-ouest

1.7. La grande Constitution

1.8. Présidences de Washington

1.8.1. Première présidence

1.8.2. Seconde présidence

1.9. Présidence de John Adams

1.10. Chronologie

1.10.1. Avant le XVIIIème siècle

1.10.1.1. Exploration

1.10.1.2. Création de l’Amérique anglophone

1.10.2. Le XVIIIème siècle

1.10.2.1. 1700-1763 : organisation des colonies

1.10.2.2. 1763-1769 : période prérévolutionnaire

1.10.2.3. 1770-1783 : la Révolution

1.10.2.3.1. Protestation (1770-1774)

1.10.2.3.2. Résistance (1775-1776)

1.10.2.3.3. La Guerre d’Indépendance (1776-1783)

1.10.2.4.1. L’organisation du territoire

1.10.2.4.2. La grande Constitution

1.10.2.4.3. Présidences de Washington

1.10.2.4.4. Présidence d’Adams

II. LE PAYS ET SES VILLES

Le pays reste très largement agricole et connaît une timide urbanisation tardive. Mais aux berceaux historiques de la culture américaine se joint la capitale fédérale, siège de tous les pouvoirs.

2.1. Les régions coloniales

2.1.1. Le sud

2.1.2. le nord

2.1.3. Le moyen-Atlantique

2.1.4. L’urbanisation

2.2. Quelques villes remarquables

2.2.1. Boston

2.2.1.1. Le berceau de la Révolution

2.2.1.2. La piste de la liberté (Freedom Trail)

2.2.2. Philadelphie

2.2.2.1. La cité de l’indépendance

2.2.2.1.1. La ville de William Penn

2.2.2.1.2. La ville de Franklin

2.2.2.1.3. De la Révolution à la Constitution

2.2.2.1.4. L’âge d’or

2.2.2.1.5. Une ville nommée Independence

2.2.3. New York

2.2.3.1. La capitale du commerce américain

2.2.3.1.1. De New Amsterdam à New York

2.2.3.1.2. L’irrésistible ascension d’une métropole

2.2.3.1.3. De la contestation à la victoire

2.2.3.1.4. Une fin de siècle florissante

2.2.3.2. Une ville miroir de toutes les époques

2.2.3.2.1. L’ère coloniale

2.2.3.2.2. L’ère de la Révolution

2.2.3.2.2.1. Les tavernes historiques

2.2.3.2.2.2. Federal Hall

2.2.3.2.2.3. Vestiges de l’époque

2.2.4. Washington

2.2.4.1. La quête d’une capitale

2.2.4.1.1. Les lieux et les plans

2.2.4.1.2. Les premiers édifices

2.2.4.2. La capitale et ses environs

2.2.4.2.1. Une ville neuve

2.2.4.2.2. Mount Vernon

2.2.4.2.3. Monticello

2.2.5. Williamsburg

2.2.5.1. Au début était Jamestown

2.2.5.2. Williamsburg, capitale de la Virginie

2.2.5.3. Une capitale moderne

III. L’ORGANISATION POLITIQUE ET SOCIALE

Le passage de la Monarchie à la République modifie radicalement la vie politique des Américains mais n’apporte pratiquement aucun changement d’ordre social et, si les textes fondateurs constituent de durables modèles, l’esprit de compromis qui prévaut laisse de côté le scandale de l’esclavage et le dramatique problème des Indiens.

3.1. L’organisation politique

3.1.1. L’Amérique au sein de l’Empire britannique

3.1.2. La Déclaration d’Indépendance

3.1.3. Les Articles de la Confédération

3.1.4. La Constitution

3.1.4.1. Sa nécessité

3.1.4.2. Ses sources

3.1.4.3. Son choix des institutions

3.1.4.4. Ses principes

3.1.4.5. Ses limites

3.1.5. La Déclaration des Droits

3.2. L’organisation sociale

3.2.1. Traits essentiels

3.2.2. La hiérarchie sociale

3.2.2.1. La haute société

3.2.2.2. La bourgeoisie moyenne

3.2.2.3. Les petits

3.3. L’esclavage

3.3.1. Les origines

3.3.2. Les conditions

3.3.3. Les noirs et la Révolution

3.3.4. Le long chemin de l’abolitionnisme

3.4. La question indienne

3.4.1. L’évolution vers l’hostilité

3.4.2. L’incompréhension

3.5. Les sociétés fraternelles

3.5.1. The Sons of Liberty

3.5.2. La franc-maçonnerie

IV. LA VIE ÉCONOMIQUE

Les Américains font une révolution pour passer entre autres du mercantilisme britannique au libéralisme d’Adam Smith et se divisent sur la place respective à accorder à l’agriculture, jusque là prépondérante, et à l’industrie.

4.1. Deux systèmes économiques incompatibles

4.1.1. Le mercantilisme

4.1.2. Le libéralisme

4.2. Une économie régionalisée

4.3. L’agriculture

4.4. Les progrès technologiques

4.5. L’industrie

4.6. Le commerce

4.6.1. Le commerce intérieur

4.6.2. Le commerce extérieur

4.7. Les transports

4.8. Les finances

4.8.1. Les structures coloniales

4.8.2. La guerre et ses effets

4.8.3. La République et ses choix

4.8.3.1. Deux phases opposées

4.8.3.2. Les décisions

4.8.4. La monnaie

4.9. Les unités de mesure

L’HOMME AMÉRICAIN

V. LE TEMPS

La conception du temps est un des seuls éléments d’accord profond entre l’Angleterre et l’Amérique.

5.1. Le calendrier

5.2. La journée

5.3. Les âges de la vie

5.4. Les fêtes

VI. LA RELIGION

La République a souhaité rompre avec le passé de nombreuses colonies fondées sur l’autorité de confessions multiples et ennemies. Mais la désacralisation entreprise au nom de la laïcité n’a pas permis d’effacer l’empreinte religieuse constitutive de l’esprit américain.

6.1. Prépondérance historique du Puritanisme

6.2. L’héritage de la vision puritaine

6.3. L’Anglicanisme et l’expansion religieuse

6.4. Le Grand Réveil (Great Awakening) et le Méthodisme

6.5. Les Quakers

6.6. Les Catholiques romains

6.7. Les Juifs

6.8. Importance et limites de la religion

VII. LA LITTÉRATURE ET LE MOUVEMENT DES IDÉES

Ce siècle est celui de la création d’une littérature authentiquement américaine illustrant une langue qui revendique sa singularité. Mais il marque aussi la prodigieuse vitalité de la pensée américaine, qui ne sépare jamais la réflexion philosophique de ses applications politiques immédiates.

7.1. Le mouvement des idées

7.2. La langue

7.3. Presse, journaux et livres

7.4. Les genres littéraires

7.4.1. La guerre des pamphlets

7.4.2. La poésie

7.4.3. Le roman

7.4.4. Le théâtre

7.5. Biographies littéraires des principaux auteurs

VIII. LES ARTS

Débarrassés des préjugés et des interdits puritains, les arts se déploient dans l’enthousiasme d’une liberté jusque là inconnue. Les styles architecturaux se succèdent, la peinture naît, les artisans concurrencent leurs modèles européens.

8.1. Originalité et dualité de l’art américain

8.2. L’architecture

8.2.1. Villes nouvelles

8.2.2. L’architecture du nord

8.2.3. L’architecture sudiste

8.3. La peinture

8.4. La sculpture

8.5. Les arts décoratifs

8.6. Biographies des principaux artistes

IX. LES LOISIRS

Les temps troublés et l’évolution des modes de vie poussent les Américains de toute classe sociale à la recherche de plaisirs variés et à la multiplication des divertissements.

9.1. Les divertissements coloniaux

9.2. Les plaisirs de l’esprit

9.2.1. La lecture

9.2.2. La presse

9.2.3. Les clubs

9.3. Le goût des arts

9.3.1. La musique

9.3.2. La danse

9.3.4. Le théâtre

9.4. Autres loisirs

9.4.1. En ville

9.4.1.1. Les parades

9.4.1.2. Les ballons

9.4.1.3. Les courses

9.4.1.4. Les musées

9.4.2. Voyages et villégiatures

9.4.3. Chasse et pêche

X. LA VIE PRIVÉE

L’émergence de l’individu et le triomphe de la bourgeoisie confèrent au mode de vie des Américains son style et permettent de progresser dans la résolution parfois surprenante de maints problèmes de la vie quotidienne.

10.1 La famille

10.2. La femme

10.3. Le mariage

10.4. Les enfants

10.5. La sexualité

10.6. L’habitation et le mobilier

10.7. Le costume

10.8. La nourriture

10.9. L’éducation

10.10. La science

10.11. La médecine

10.12. Les problèmes écologiques

ANNEXES

REPÈRES BIOGRAPHIQUES

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

GLOSSAIRE

TABLEAU GÉNÉALOGIQUE

TABLEAU DES COLONIES ET ÉTATS

PRÉSIDENTS ET GOUVERNEMENTS DES ÉTATS-UNIS

 

 

Découvrez aussi

L'Amérique espagnole
La France de Louis XIV
La Corée du Choson
La Chine au XVIIIe siècle
L'Empire ottoman
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés