La Vie écrite. Thérèse de Lisieux
  • 242 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 14.5 x 21.5 cm
  • Histoire de profil
  • N° dans la collection : 6
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251900063
  • Code distributeur : 41438
  • Export ONIX 3.0
English version

La Vie écrite. Thérèse de Lisieux

Présentation

Prendre au sérieux l'idée de contemporanéité, faire se télescoper ce qui coexista et se risquer à produire un collage qui donnerait à voir, en un même livre, les écrits d'une carmélite et ceux de criminels, en un même chapitre les lettres de menaces envoyées par d'anonymes anarchistes et les lettres d’intercession écrites au front par les poilus, en une même page les commentaires des théologiens et ceux des graphologues de l’affaire Dreyfus.
Produire par ce montage une biographie collective d’un moment de notre histoire sociale et politique. Laïciser Thérèse pour montrer qu’elle fut certes la fille de saint Jean de la Croix et Thérèse d’Avila, mais également, le fruit de la société française des lendemains de la Commune, le véritable monument de papier de la IIIe République.
En suivant Thérèse au fil de ses petits papiers, c’est une vie de rien qui se dévoile, une existence comme en dehors de l’histoire et qui pourtant va s’y inscrire par l’écriture. Là est sans doute le plus remarquable à plus d’un siècle de distance: l’extraordinaire destin de la figure de Thérèse Martin ne tient pas dans son exceptionnalité mais dans son caractère profondément ordinaire; elle apparaît comme une passionnante figure pour comprendre l’histoire de l’écriture depuis les années 1880 jusqu’à aujourd’hui.
C’est une plongée au milieu des archives minuscules, dans les boucles de l’écriture de la jeune carmélite morte en 1897 que l’ouvrage nous propose, dressant un portrait polyphonique de la petite sainte.

Biographies Contributeurs

Philippe ARTIÈRES

Philippe Artières, historien, chercheur du CNRS à l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain de l'École des hautes études en sciences sociales à Paris. Il est l’auteur d’une série d’ouvrages sur l’histoire contemporaine de l’écriture au XIXe et XXe siècle (Clinique de l’écriture, Les Empêcheurs, 1998, Le Livre des vies coupables, Albin-Michel, 2000, Lettres perdues, avec J.-F. Laé, Hachette, 2003, Les Enseignes lumineuses, Bayard, 2010). Responsable des archives Michel-Foucault, il a publié avec M. Zancarini-Fournel et L. Quero Le Groupe Information Prison. Archives d’une lutte 1970-1972 (Imec, 2002) et avec M. Potte-Bonneville, D’après Foucault (2006). Il a également coordonné avec M. Zancarini-Fournel, 68 une histoire collective (La Découverte, 2008). Il anime le portail-michel-foucault.org et le blog scriptopolis.fr

Table des matières

Avant-propos
Ouverture
Introduction/Thérèse(s)

Première partie - Les petites écritures (1873-1897)
Introduction/l'écritoire
1. Un petit musée de l'écriture féminine au XIXe siècle
2. Des écrits contraints
3. Les écrits d'une vie
4. L'accessoire scriptural

Deuxième partie - Comme une pluie d'écrits (1898-1923)
Introduction/Les mauvaises écritures
1. Une explosion graphique
2. Un événement d'écriture : lire et l’écrire
3. Les poilus scripteurs
4. Écrire à Thérèse, écrire au pouvoir

Troisième partie - L’affaire Thérèse (1898-1998)
Introduction/La matérialité de l’écrit en procès
1. Histoire d’une âme ou comment établir un texte
2. Le procès en béatification ou comment constituer un corpus
3. Les Œuvres complètes ou comment qualifier et compiler des écrits

Épilogue : La relique graphique

Sources et bibliographie

Découvrez aussi

Logique de classe
Un Long tourment
Ali Boumendjel (1919-1957)
L'Idée si douce d'une mère
Disparu ! Enquête sur Sylvain Venayre
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés