Le Chapeau Vert
  • 304 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Domaine étranger
  • N° dans la collection : 10
  • Parution :
  • CLIL : 3442
  • EAN13 : 9782251210117
  • Code distributeur : 46537
  • Export ONIX 3.0

Le Chapeau Vert

Traduit par : François DUPUIGRENET DESROUSSILLES

Présentation

L'un des plus grands succès romanesques anglais de l'entre-deux guerres Le Chapeau vert est un inénarrable tableau de combat de l’Angleterre traditionnelle contre la nouvelle liberté de mœurs. L’auteur y décrit de façon impitoyable une société de jeunes gens qui habitent Mayfair, descendent au Normandy et au Ritz, partent en voiture de sport sur la côte d’Azur et se baignent nus dans la Tamise. Iris March, vingt-neuf ans, en qui l’on peut reconnaître Nancy Cunard, l’amie d’Aragon à l’époque, est le centre de cette société. Elle a eu deux maris: Boy Fenwick, qui s’est jeté du balcon d’une chambre d’hôtel, et Storm, assassiné par les terroristes du Sinn Fein. Plus excentrique on meurt! Le Chapeau vert devint instantanément un livre culte: Francis Scott Fitzgerald le relisait sans cesse, et ne cachait pas combien il lui devait pour la création de Gatsby, et Virginia Woolf s’en inspira quelque peu pour Les Vagues.

Michael Arlen (1895-1956), né Dikran Kouyoumdjian, à Rustschuk, en Bulgarie, fut envoyé, par son père, un riche arménien, à Malvern College, une élégante public school. En 1922, il acquiert la nationalité britannique. La publication du Chapeau vert va lui assurer une célébrité durable. Cet énorme succès de librairie, sans cesse réimprimé, acquit très vite le statut de manifeste d’une génération, celle qui n’avait échappé à la Première Guerre mondiale que pour connaître la grande crise des totalitarismes. Sous ses aspects cyniques, brillants et snobs, ce roman résume un temps où le bruit des fêtes et des cocktails parvenait de plus en plus mal à étouffer le grondements des orages à venir.

Biographies Contributeurs

Michael ARLEN

    Né en 1895 à Rousse (Ruse) en Bulgarie, sous le nom de Dikran Kouyoumdjian, Michael Arlen appartenait à une famille de commerçants arméniens (originaire d'Istanbul) qui a émigré en Angleterre en 1901. C'est à Southport, dans le Lancashire, qu'il a passé son enfance avant de partir faire des études à Édinbourg, puis à Oxford. Il est l'auteur de romans satiriques décrivant la haute société anglaise, mais aussi de pièces et de films à suspense, notamment pour la célèbre série télévisée présentée par Alfred Hitchcock. Vivant luxueusement, Michael Arlen avait une réputation de dandy dilettante, mais il a toujours été très attentif à dénoncer toute forme de racisme. Il est mort d'un cancer en juin 1956 aux États-Unis où il vivait depuis la guerre.

Table des matières

I - Le chapeau vert

II - Le Chevalier de la Déchéance

III - Pour la pureté !

IV - Aphrodite

V - La lettre obscure

VI - Les feux rouges

VII - Pour Venice !

VIII - Piqûre du coeur

IX - Où l'on parle chapeaux

X - La chute de l'émeraude

Dernier chapitre - Saint Georges, Angleterre !

Découvrez aussi

Croisière
Première Jeunesse
Vera
Profession : écrivain
Un Pélican à Blandings
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés