Le Jour de Grâce
  • 204 pages
  • Bibliographie, 7 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Domaine étranger
  • N° dans la collection : 9
  • Parution :
  • CLIL : 3444
  • EAN13 : 9782251210100
  • Code distributeur : 46107
  • Export ONIX 3.0

Le Jour de Grâce

Traduit par : Philippe MEYNIEL

Présentation

« Le juge Ti, c'est moi », aurait dit Van Gulik. Dans ce roman écrit en 1964 et qui se déroule à Amsterdam, il nous invite à rencontrer une autre facette de son personnage, à travers la personnalité de son héros Johann Hendricks, un ancien fonctionnaire colonial hollandais rapatrié après la Seconde Guerre mondiale. C'est un roman étrange, à mi-chemin entre Chase et Simenon, où l'on peut humer le parfum du gin hollandais, du tabac et de la sciure, et dont le héros remporte, après bien des péripéties, d'étonnantes batailles psychologiques et mystiques. À la façon du juge Ti, en quelque sorte. C'est le regard d'adieu, le dernier cadeau de Van Gulik l'enchanteur.

Robert Van Gulik, (1910 - 1967), après des études aux universités de Leyde et d'Utrecht, fit toute sa carrière dans la diplomatie, à quoi tout le prédisposait. Polyglotte: il pratiquait une dizaine de langues dont le malais, l'anglais, le grec et le latin mais aussi le russe, le chinois et le japonais. Ce fut aussi un érudit, initié entre autres à la calligraphie chinoise et à la philosophie bouddhiste. On lui doit des études savantes, notamment sur La vie sexuelle dans la Chine ancienne, sur le luth chinois et la peinture érotique japonaise, mais aussi les célèbres enquêtes du juge Ti, ce fonctionnaire de l'époque Tang qui a conquis des générations de lecteurs dans le monde entier.

Presse

Ce polar à l'ancienne est aussi une méditation de toute beauté. Un appareil critique passionnant accompagne cette très belle réédition.
La Voix du Nord - 07/06/2013

Biographies Contributeurs

Robert VAN GULIK

Hollandais, Robert Van Gulik, (1910 - 1967) est un fin érudit et un véritable polyglotte (néerlandais, anglais, japonais, malais, javanais, latin, grec mais aussi chinois et russe). Après avoir étudié à Leyde et à Utrecht le droit et la politique, il entre aux Affaires étrangères. Il s'initie à la poésie et à la calligraphie chinoises, au tibétain et au sanscrit, à la philosophie bouddhiste. Après avoir assimilé cette formation de lettré chinois, il publie deux ouvrages, l'un sur le luth chinois, l'autre sur la peinture. Il continue son œuvre au cours de ses pérégrinations de diplomate, au Japon, au Liban, en Malaisie, à Washington. C'est en 1948 au Japon qu'il traduit un roman policier chinois, le Dee Gong An ou Affaires résolues par le juge Ti, fonctionnaire de l'époque T'ang. En s'inspirant de vieux récits chinois, Van Gulik écrit alors dix-sept récits policiers fictifs, affaires débrouillées par son juge Ti, qui font découvrir au lecteur occidental maints aspects de la vie sociale en Chine ancienne. L'acquisition d'un album de gravures érotiques de la dynastie Ming l'amène à s'intéresser à l'érotisme chinois et en 1962 il publie La vie sexuelle dans la Chine antique, traduit en français en 1971.

Table des matières

Préface du traducteur - Une énigme hollandaise: La quatrième vie de Robert Hans van Gulik
Note biographique

La fausse adresse
À travers un voile de verre
La neige du mont Fuji
Les sandales du Sheikh
Incendie sur le canal
Le Janus des ecaliers
Le rendez-vous sur le Dam

Reconnaissance à Robert Van Gulik
Bibliographie
Post-scriptum à l'édition américaine de 1984

Découvrez aussi

Un Pélican à Blandings
La Chance des Bodkin
Célibataires anonymes
Prises de bec
Contes, récits, fables
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés