Le Monde à l'envers
  • 266 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 16 x 23 cm
  • Les Belles Lettres / essais
  • N° dans la collection : 7
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251444734
  • Code distributeur : 46552
  • Export ONIX 3.0

Le Monde à l'envers

Pouvoir féminin et communauté des femmes en Grèce ancienne

Présentation

Depuis Bachofen et son livre sur Le Droit Maternel, on s'est beaucoup intéressé à l’État des femmes. Après lui, on ne compte plus les tentatives de retrouver dans le passé lointain de l’humanité ou dans des régions éloignées du globe la réalité d’un pouvoir féminin et l’existence d’une communauté des femmes.
Allant contre quantité d’idées reçues, ce livre propose une exploration de l’imaginaire des Grecs. Il fait apparaître que la réalité de la cité était celle d’un club d’hommes considérant le mariage et la famille comme la pierre angulaire de la société. Après avoir rappelé ce qui était pour les Grecs une évidence, à savoir l’infériorité naturelle de la femme à partir d’une étude du statut des femelles dans la biologie d’Aristote, il révèle comment les Grecs ont conjuré la double menace d’un pouvoir au féminin et d’une communauté des femmes en la mettant à distance.
Tandis qu’historiens et géographes, d’Hérodote à Strabon, l’ont rejetée chez des sauvages vivant aux confins du monde habité, poètes, orateurs et mythographes l’ont eux aussi repoussée dans la nuit des temps avec les Amazones. Ils ont fait servir la défaite de ces femmes viriles à la gloire des héros ou des peuples qui ont triomphé d’elles. Dans la bouche d’un poète comique comme Aristophane ou d’un philosophe comme Platon, ils l’ont projetée par l’utopie dans un univers de nulle part. Embrassant toute une série de textes, de l’époque archaïque à l’Antiquité tardive, traversant nombre de disciplines, cet essai limpide et rigoureux montre que le pouvoir féminin est un mythe auquel les Grecs n’ont jamais cru.

Suzanne Saïd est professeur émérite des universités de Paris X-Nanterre et Columbia University. Ses nombreux travaux portent sur Homère, Pindare, la tragédie et la comédie, la poésie hellénistique, l’historiographie (Hérodote, Thucydide et Diodore), la rhétorique, la philosophie, le roman grec, la littérature de l’époque impériale et la réception par les modernes des textes anciens. On lui doit, aux Belles Lettres, Approches de la mythologie grecque (nouvelle édition revue et augmentée, 2008).

Presse

... dans cet essai lumineux et très documenté...
La République des livres - 05/10/2013

... une belle chevauchée, d'Homère dans l'Iliade à Nonnos de Panopolis dans les Dionysiaques, et pour la suivre il ne sera pas nécessaire de se brûler le sein droit.
L'Histoire - 01/02/2014

... cet essai montre que le pouvoir féminin est un mythe auquel les Grecs n'ont jamais cru.
Histoire antique et médiévale - 01/05/2014

Biographies Contributeurs

Suzanne SAÏD

  Suzanne Saïd , professeur émérite des universités de Paris X-Nanterre et Columbia University , New York  a consacré une série de travaux à la littérature grecque  d'Homère  à l’antiquité tardive.  Elle est l’auteur avec M. Trédé et A. Le Boulluec d’une Histoire de la littérature grecque( PUF  1997), d’un ouvrage sur la mythologie (Approches de la mythologie grecque, Nathan 1993, nlle ed. revue et augmentée Les Belles Lettres 2008) traduit en espagnol et en italien(2011), d’un Homère et l’Odyssée (Belin 1980) dont la deuxième édition revue et augmentée a été traduite en anglais (Oxford UP 2010) et de deux livres sur la tragédie ( La faute tragique Maspéro 1978) et Sophiste et tyran ou le problème du Prométhée enchaîné ( Klincksieck 1985) . Ses nombreux articles portent sur Homère, Pindare, la tragédie et la comédie, la poésie hellénistique, l’historiographie (Hérodote, Thucydide et Diodore), la rhétorique, la philosophie, le roman grec, la littérature de l’époque impériale et la réception par les modernes des textes anciens.  

Table des matières

Sommaire :

Introduction

1. La Gynécocratie antique : le mot
2. La réalité d'un pouvoir féminin
3. Pouvoir féminin et idéologie

Chapitre I. La nature féminine : féminin, femme et femelle dans la biologie d'Aristote
1. Virilité et féminité
2. Les figures de la femelle Femme eunuque, Femme enfant ou Femme singe
3. Les formes de l’infériorité féminine
4. La négativité du féminin
Conclusion

Chapitre II. Usages de femmes chez les sauvages d'Hérodote
1. Promiscuité sexuelle et inhumanité chez les 'sauvages’ des confins
2. Entre sauvagerie et civilisation : Massagètes, Scythes et Libyens
3. L’inversion des sexes : les Libyens laboureurs
4. Thraces, Agathyrses et Sauromates ou le monde à l’envers
Conclusion

Chapitre III. La communauté des femmes dans l’ethnographie après Hérodote. Entre la bestialité et l’utopie

Chapitre IV. Les Amazones

Chapitre V. Une utopie comique. L’Assemblée des femmes d’Aristophane

Chapitre VI. La République de Platon et la communauté des femmes

Bibliographie

Découvrez aussi

Approches de la mythologie grecque
Roman rose et rose rouge. Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole de Jean Renart
L'Incognito
Le Latin mystique
Chapitres
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés