Le Monde des sphères II. La fin du cosmos classique
  • X + 544 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • L'Âne d'or
  • N° dans la collection : 7
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782251420356
  • Code distributeur : 33071
  • Export ONIX 3.0

Le Monde des sphères II. La fin du cosmos classique

II. La fin du cosmos classique

Présentation

Deuxième partie du Monde des sphères, la Fin du cosmos classique a pour objet la mort des sphères célestes, dont la naissance et la vie ont été étudiées dans le premier tome.

Les orbes porteurs des planètes ont été les premiers à disparaître de la machinerie du ciel, lorsque leur existence s'est trouvée contredite par une série de phénomènes célestes spectaculaires. L'étude du débat passionné qui mit aux prises les meilleurs astronomes, dans le dernier quart du XVIe siècle, est l'occasion d'un réexamen du rôle central que l'historiographie a prêté jusqu'ici à Tycho Brahe.

La sphère des fixes, elle, a résisté plus longtemps. Bien que théoriquement sans nécessité dans les systèmes prônant la mobilité de la terre, certains auteurs l'ont conservée parce qu'elle leur permettait de penser encore le monde comme totalité une et ordonnée. En ce sens, Copernic et Kepler sont restés fidèles à la figure idéale du cosmos héritée des Grecs. En revanche, Bruno, Gilbert, Galilée et Descartes, pour d'autres raisons philosophiques ou théologiques, n'ont pas hésité à faire éclater l'enveloppe protectrice du monde, et à affronter en pensée un univers immense, sans forme ni limite, expression nécessaire, ou seulement probable, de la puissance infinie de Dieu.

Michel-Pierre Lerner est directeur de recherches au CNRS. Il a également publié, aux éditions Les Belles Lettres (collection « Science et Humanisme »), Tommaso Campanella, Apologia pro Galileo / Apologie de Galilée (2001).

Biographies Contributeurs

Michel-Pierre LERNER

Michel-Pierre Lerner est directeur de recherche au CNRS. Il a également publié, aux éditions Les Belles Lettres (Collection « Science et Humanisme »), Tommaso Campanella, Apologia pro Galileo / Apologie de Galilée (2001).

Table des matières

La disparition des sphères planétaires
♦ Les critiques de la doctrine aristotélicienne de la quintessence
♦ La leçon des faits
♦ Copernic et les orbes

La sphère des étoiles fixes
♦ La sphère des fixes conservée : considérations préalables
♦ L'« Achille des coperniciens »
♦ La sphère des fixes abolie

Conclusion

Découvrez aussi

Le Monde des sphères I. Genèse et triomphe d'une représentation cosmique
Nouveau Ciel - Nouvelle Terre
Inventer l'univers
Kepler La physique céleste
Histoire et pratique de l'astronomie ancienne
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés