Le Sujet, son symptôme, son histoire

Le Sujet, son symptôme, son histoire

Études du symptôme somatomorphe

Présentation

Àpartir de plusieurs histoires cliniques issues de leur pratique quotidienne, les auteurs, neurologues, tentent d'éclairer, dans sa complexité, le « symptôme somatomorphe »: symptôme qui, prenant la forme d'un symptôme du corps, n'est pourtant pas associé à une lésion pouvant en rendre compte. Formation de l'inconscient, au même titre que le rêve ou le lapsus, le symptôme somatomorphe motiverait jusqu'à un tiers des demandes adressées au médecin,habituellement mal préparé à y répondre. Vérifier qu'il ne s'agit pas d'une pathologie organique constitue sa principale intervention.

Tout en tenant compte des avancées récentes des neurosciences, les auteursrestituent dans leur pertinence clinique des concepts mis au jour par Freud puis Lacan pour comprendre les éléments constitutifs de ce type de symptôme et le sens qu’il peut avoir.À partir de cet héritage, ils proposent au médecin de porter intérêt à l’histoire que lui raconte le sujet en se gardant bien d’interpréter à sa place.À l’horizon de cette position, la considération de la singularité absolue de chaque sujet apparaît comme un impératif éthique qui permet d’entendre la véritable demande adressée au soignant, et, par là, de soutenir un accompagnement thérapeutique.

Biographies Contributeurs

Frédéric DUBAS

Professeur de neurologie au CHU d'Angers, président du collège national de neurologie

Catherine THOMAS-ANTÉRION

Neurologue, est responsable de la consultation de mémoire depuis 1993 et du Centre Mémoire Ressource et Recherche de Saint-Étienne ainsi que présidente du GRECO (Groupe de Réflexions sur les Outils Cognitifs) depuis 2000 et du FARAP (Forum Alzheimer Rhône Alpes des Professionnels).

Table des matières

Préambule

Partie I. Quelques histoires

Partie II. Symptôme somatique et symptôme somatomorphe

Le symptôme somatique. Ses rapports au signe clinique

Le symptôme en psychanalyse

Le symptôme somatomorphe

Rapports du symptôme somatique et du symptôme somatomorphe

Partie III. Terminologie, nosologie et diagnostic du symptôme somatomorphe

Problèmes de terminologie

Nosologie

Diagnostic du symptôme somatomorphe

Symptômes d'expression somatique distincts du symptôme somatique et du symptôme somatomorphe (diagnostic différentiel)

Partie IV. Histoire du symptôme somatomorphe et de l'hystérie

Histoire de l'hystérie avant Freud. De l'Antiquité à Janet

La théorie freudienne

Les apports de Lacan

Partie V. Formations, fonctions et interprétation du symptôme somatomorphe

Les occasions du symptôme somatomorphe

Les soubassements du symptôme somatomorphe

Articulations des domaines et des temps

Les fonctions du symptôme somatomorphe

Le problème de l'interprétation

Partie VI. Proposition de typologie pratique des symptômes somatomorphes

Symptôme aigu et symbolisant : le « moment somatomorphe »

Symptôme « massif » (conversion et somatisation)

Non ou peu symbolisant

Symptôme comportant une « occasion » de formation clairement identifiable (par le médecin et le malade) et donc accessible à une intervention ponctuelle

Symptôme somatomorphe avec une ou des comorbidités psychiatriques ou somatiques

Symptôme somatomorphe dans un cadre médico-légal

Partie VII. Accompagnement thérapeutique

Principes généraux

La consultation comme premier temps thérapeutique d'un symptôme somatomorphe

Deux exemples concerts d'accompagnement thérapeutique

Conclusions, perspectives

Apports personnels

L'implication subjective

Quatre questions demeurent

Psychanalyse, lucidité et communication

Glossaire

Indes thématique

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés