Les Stoïciens II

Feuilleter le livre

  • 272 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Figures du savoir
  • N° dans la collection : 58
  • Parution :
  • CLIL : 3127
  • EAN13 : 9782251760803
  • Code distributeur : 50038
  • Export ONIX 3.0
English version

Les Stoïciens II

Le stoïcisme intermédiaire (Diogène de Babylonie, Panétius de Rhodes, Posidonius d'Apamée)

Présentation

Entre la mort de Chrysippe (vers 204 av. J.-C.) et l'enseignement de Sénèque au Ier siècle ap. J.-C. s'est développée une forme singulière de stoïcisme. Ce stoïcisme, longtemps nommé « moyen », est le plus souvent passé sous silence en raison des jugements sévères et contradictoires qu’on a portés sur ses représentants : ils ont tantôt été perçus comme des stoïciens sans originalité, professant des dogmes identiques à leurs prédécesseurs, tantôt comme des stoïciens dissidents abandonnant les dogmes fondamentaux qui faisaient le coeur du stoïcisme ancien, et sortant pour ainsi dire de l’École pour rallier Aristote et Platon.
Il n’existe aucune monographie d’ensemble sur cette période. Elle est pourtant décisive : c’est le moment où se prépare le concept de personne morale, où s’élabore la nouvelle discipline qu’est la casuistique, où se développent les sciences particulières.
Le présent ouvrage se propose de dégager les problèmes qu’affronte le stoïcisme intermédiaire en étudiant ses trois figures majeures : Diogène de Babylonie, Panétius de Rhodes (source de Cicéron) et Posidonius d’Apamée (source de Sénèque). Il prend pour fil directeur cinq questions sur lesquelles on peut mesurer l’écart entre les thèses de ces auteurs et celles de Chrysippe : Qu’est-ce qu’être heureux ? Qu’est-ce que l’âme ? Comment agir ? Dans quel monde vivons-nous ? Quelles relations le philosophe entretient-il avec les savoirs ? Les réponses apportées à ces questions témoignent d’un stoïcisme inventif et renouvelé auquel des auteurs comme Cicéron donneront accès, lui ouvrant ainsi une postérité.

Christelle Veillard, maître de conférences en philosophie ancienne à l’Université Nanterre Paris Ouest La Défense, a publié Les Stoïciens (Paris, 2012).

Biographies Contributeurs

Christelle VEILLARD

Christelle Veillard, agrégée de philosophie, est maître de conférences en philosophie ancienne à l'Université de Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris X) depuis 2009. Elle a publié une présentation synthétique du système stoïcien (Les Stoïciens, Ellipses, 2012), ainsi que différents articles sur les vertus et la politique stoïcienne.

Table des matières

Repères chronologiques 
Abréviations utilisées

Introduction

PREMIÈRE PARTIE
DIOGÈNE DE BABYLONIE

I. Comment être heureux ? 
Les coordonnées du problème 
De l'intention droite à l'action bonne 
Quel rôle jouent les indifférents préférables ?
La stratégie de Diogène 
Une réflexion sur l’utile
Une réflexion sur la valeur 
La nouvelle formule du bonheur de Diogène
La stratégie d’Antipater
La valeur sélective et l’argument de l’archer 
La formule du telos chez Antipater et Archédème

II. Qu’est-ce que l’âme ? 
L’âme et ses facultés dans l’ancien stoïcisme 
Le monisme psychologique 
Les facultés de l’âme 
L’âme de Diogène : une exhalaison du sang 
Les conséquences quant à l’acquisition de la vertu 
La pédagogie musicale 
Hécaton, héritier de Diogène ?

III. Questions pratiques : le philosophe et la politique
Le pouvoir de la rhétorique
La rhétorique, discours politique 
La politique, nouvelle terre à conquérir ?
L’ancien stoïcisme et la politique 
La controverse sur le juste 
La propriété privée est-elle légitime ?

IV. Dans quel monde vivons-nous ? 
Le monde selon les anciens stoïciens : ni éternel ni contingent
Le monde selon Diogène 
La conflagration remise en question 
La divination et l’astrologie

V. Le philosophe et le langage
Diogène, inventeur de la grammaire ? 
Diogène le philologue

DEUXIÈME PARTIE
PANÉTIUS DE RHODES

I. Comment être heureux ?
La première stratégie de Panétius : de l’idée de nature humaine 
Les tendances principales de l’homme 
La figure de l’honnête homme 
De la personne morale 
La seconde stratégie de Panétius : du rôle des indifférents préférables

II. Qu’est-ce que l’âme ?
Panétius est-il encore moniste ?
La nature de l’âme
La mort de l’âme 
Les facultés de l’âme : du sperme et de la voix
L’articulation de la dianoia et de la hormê 
L’impassibilité du sage 
De l’éradication des passions
De l’apathie et du plaisir 

III. Questions pratiques : vertus et philanthropie
L’importance de la vertu de justice
De la justice à la bienfaisance : l’idéal de l’humanitas
De l’amour de soi à l’amour universel de l’autre 
La théorie de l’oikeiôsis dans l’ancien stoïcisme 
L’appropriation selon Panétius
La douce bienveillance d’Hiéroclès
Les cercles concentriques
De la piété à l’amour filial
L’invention de la casuistique

IV. Dans quel monde vivons-nous ?
L’abandon de la conflagration 
La divination 
L’astrologie

V. Le philosophe et les savoirs 
L’articulation des savoirs 
Le philosophe, un savant et un explorateur 
Le philosophe philologue
L’apport de Cratès de Mallos 
La théorie de l’anomalie 
La pratique de l’allégorie 
Cornutus, le grammairien philosophe 
De l’étude à la réforme de la langue
Cornutus philosophe 

TROISIÈME PARTIE
POSIDONIUS D’APAMÉE

I. Comment être heureux ?
Première direction : suivre uniquement notre daimôn
La seconde direction conduit à l’erreur

II. Qu’est-ce que l’âme ? 
Posidonius : la fin du monisme ? 
Quelles sont les causes des passions ? 
L’explication insuffisante de Chrysippe 
La nouvelle piste posidonienne 
La théorie des affinités naturelles 
De l’influence du climat
Le coût éthique de la psychologie posidonienne

III. Questions pratiques : éthique et pédagogie
Du rythme et de l’habitude 
Consolations et préceptes

IV. Dans quel monde vivons-nous ? 
Posidonius, physicien conflagrationniste 
Le plein essor des pouvoirs divinatoires 
La divination naturelle 
La divination technique

V. Le philosophe et les sciences 
La philosophie, discipline principielle
Les mathématiques 
L’astronomie 
L’histoire et la géographie
Logique et langage

QUATRIÈME PARTIE
POSTÉRITÉ ET ACTUALITÉ DU STOÏCISME INTERMÉDIAIRE

I. De la grammaire à la littérature

II. De l’oikeiôsis à la proprioception

III. La philosophie morale
L’humanisme et la figure de l’honnête homme
Le devoir de désobéissance
De la casuistique à l’éthique appliquée

Conclusion
Glossaire 
Notices des auteurs anciens
Bibliographie 
I. œuvres antiques
1. Recueil de fragments et de témoignages 
2. œuvres
II. Études
Index nominum 
Index rerum 

 

Découvrez aussi

Épicure
Platon
Les Stoïciens I
Ruyer
Émile Meyerson
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés