Ma vie
  • XXXVIII + 266 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Bibliothèque allemande
  • N° dans la collection : 3
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251830032
  • Code distributeur : 42480
  • Export ONIX 3.0

Ma vie

Traduit par : François COLSON

Présentation

Si Walter Benjamin en 1935 l'évoque comme homme allemand, c'est pour avoir su « sans gloire préserver l'honneur, sans éclat la grandeur, sans appointement la dignité ». Malgré son effacement, Seume céda à ses amis et se plia à contrecœur à la tâche de décrire sa vie, se jugeant seul dépositaire de son originalité.

Lecteur passionné des ouvrages des Anciens, il fait de la sérénité une conquête permanente mais possible. L'époque n'est pas au lyrisme: observateur du monde, il y décèle les avatars de l'esclavagisme et de l'injustice. Puisant dans ses seules ressources morales, il s'efforce de surmonter les bouleversements personnels et ceux d'n pays où s'installe la domination napoléonienne.

Le travail d'écriture accompagne dans l'ombre le refus d'un ordre établi inégalitaire. De l'autobiographie, écriture intime livrée au public, et ici dans sa première phase historique, s'extrait une individualité sans compromission. Prônant l'émancipation des tutelles dans la droite ligne des penseurs du XVIIIe siècle, cet esprit toujours en éveil est porté par une sensibilité aux choses les plus communes.

Avec une ultime lettre à Wieland, dictée par une fidèle amitié, et un tout dernier récit de voyage, ces fragments d'une remémoration manifestent une foi en la seule humanité.

Biographies Contributeurs

Johann Gottfried SEUME

Johan Gottfried Seume, d'origine modeste, sut faire de ses pérégrinations à la fois une découverte de soi et de son époque. Voyageur infatigable, il exerça les métiers les plus divers, de typographe à grenadier dans l’armée russe. Remarqué de quelques contemporains influents, Seume est surtout connu pour le Voyage à pied qu’il fit de Grimma, où il était lecteur chez l’éditeur Göschen, jusqu’à Syracuse. Quelques années plus tard, il se rendit, en partie à pied également, à Saint-Pétersbourg, où il fit la rencontre du poète et dramaturge Friedrich Maximilian Klinger (1752-1831). De santé fragile, il mourut à Teplice, ville d’eau fréquentée par l’aristocratie.

François COLSON

François Colson, docteur en études germaniques (Sorbonne) a une importante activité de traducteur. On lui doit la version française de quatre romans de Friedrich Maximilian Klinger (1752-1831). La Bibliothèque allemande a accueilli en 2011 sa traduction de l'ouvrage le plus marquant de Johann Gottfried Seume, Ma Vie (1810).

Table des matières

Préface

Note bibliographique

Repères biographiques

Ma vie, écrit par Seume

Suite, par Göschen

Suite, par Clodius

Textes autobiographiques, écrits par Seume

Écrit d'Amérique vers l'Allemagne

Lettre à Wieland

Une échappée à Weimar

Découvrez aussi

Histoire de la vie et aventures naturelles de l'homme pauvre du Toggenburg
Dramaturgie de Hambourg
Les Elixirs du diable
Écrits sur le théâtre
Hymnes à la nuit. Chants spirituels. Disciples à Saïs
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés