Madame Solario

Feuilleter le livre

  • 448 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Domaine étranger
  • N° dans la collection : 6
  • Parution :
  • CLIL : 3444
  • EAN13 : 9782251210070
  • Code distributeur : 45709
  • Export ONIX 3.0

Madame Solario

Traduit par : Renée VILLOTEAU, Préface de : Bernard COHEN, Postface de : Marcel BRION

"Mme Solario est un roman sulfureux : dans le décor sophistiqué d'un palace au bord du lac de Côme, en 1906 - un décor à la James -, c'est une histoire de séduction et d'inceste."

(Le Figaro Littéraire)

Présentation

Sur le célébrissime lac de Côme, en Italie, dans un hôtel 1900, des aristocrates cosmopolites s'adonnent aux joies électives de la villégiature et de l'entre-soi.

Un jeune couple, qui irradie la beauté et le mystère, va mettre à mal l'ordonnancement de cette bonne société. Natalia, la jeune et jolie veuve d'un richissime marchand. Et son frère, Eugène Ardent, qui la rejoint à Côme après des années de séparation. Les deux personnages sont liés par un terrible mystère: violée par son beau-père, Natalia a été vengée par son frère, qui a blessé au pistolet l'auteur du forfait. Le jeune homme est contraint à un long exil. A l'heure où ils se retrouvent, privés de fortune, leur amour éclate. Ils décident d'user de leur pouvoir de séduction pour suborner la bonne société qui les entoure et en obtenir les faveurs.

Véritable enquête policière perçant enfin l'anonymat de l'auteur de Madame Solario, la préface de Bernard Cohen lève le voile sur la personnalité restée longtemps mystérieuse de l'écrivain qui a publié en 1956 ce roman, salué alors par une critique unanime comme un événement littéraire d'une exceptionnelle importance et dont Marguerite Yourcenar avait fait son livre de chevet. La presse américaine avait parlé d'une "Françoise Sagan mâtinée d'Henry James", et un critique australien crut détecter la plume d'un Anglais de 75 ans, tandis qu'une psychanalyste, Nata Minor, allait hasarder l'hypothèse que l'auteur n'était autre que Winston Churchill. La vérité, si elle est moins romanesque, est tout aussi dramatique: Gladys Huntington s'est suicidée deux ans après la sortie de ce best-seller qui a marqué plusieurs générations.

Biographies Contributeurs

Gladys HUNTINGTON

Un mystère a longtemps entouré la personnalité de l'écrivain anonyme qui a publié anonymement en 1956 ce roman, salué alors par une critique unanime comme un événement littéraire d'une exceptionnelle importance et dont Marguerite Yourcenar avait fait son livre de chevet. La presse américaine avait parlé d'une « Françoise Sagan mâtinée d'Henry James », et un critique australien cru détecter la plume d'un Anglais de 75 ans, tandis qu'une psychanalyste, Nata Minor, allait hasarder l'hypothèse que l'auteur étaitpourrait être Winston Churchill, ou sa femme. La vérité, si elle'il est moins romanesque, est tout aussi dramatique: Gladys Huntington se suicide deux ans après la sortie de ceson best-seller qui a marqué plusieurs générations..

Table des matières

À la recherche de Madame Solario

Première partie

Deuxième partie

Troisième partie

Postface

Découvrez aussi

Les célibataires anonymes
Les Aventures d'Elizabeth à Rügen
Profession : écrivain
La Chance des Bodkin
Croisière
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés