Mémorables. Tome I : Introduction générale. Livre I

Mémorables. Tome I : Introduction générale. Livre I

Texte établi par : Michele Bandini, Traduit par : Louis-André Dorion

Lauréat du Prix Raymond Weil, 2012

Biographies Contributeurs

Xénophon

Né près d'Athènes, Xénophon (426-354 av. J.-C.) est issu d'une famille aristocratique très aisée. Il prend part à la défense d'Athènes dans la guerre du Péloponnèse. En 401, il rejoint les Spartiates combattant en Asie Mineure aux côtés de Cyrus, qui cherchait alors à renverser son frère. Après l’échec de la campagne des Dix-Mille, où Cyrus perdit la vie, il est élu général, et, traversant l’Asie, conduit les Grecs jusqu’à Trébizonte, exploit qu’il raconte dans l’Anabase. Surnommé « l’abeille grecque », Xénophon nous a laissé une œuvre aussi variée qu’abondante. De l’enseignement de Socrate dont il fut le disciple, il a tiré des ouvrages dits socratiques, les Mémorables, Le Banquet, l’Apologie et, d’une certaine manière, l’Économique (dialogue socratique évoquant les problèmes de gestion d’un domaine). Son travail d’historien se compose de l’Anabase et surtout des Helléniques où il poursuit le récit de la guerre du Péloponnèse là où Thucydide avait interrompu son enquête. Outre des traités sur la cavalerie, la chasse et une histoire romancée de la vie de Cyrus, la Cyropédie, nous lui devons des ouvrages politiques, témoignant de son admiration pour Sparte, la cité rivale d’Athènes.

Michele Bandini

Michele Bandini a fait ses études de lettres classiques près de l’École Normale Supérieure de Pise et il a été ensuite « pensionnaire étranger » près de l’ENS de Paris. Depuis 1996 il enseigne la Philologie classique près de l’Université de la Basilicate. Son édition des Mémorables de Xénophon dans la CUF (3 vol., Paris 2000-2011, avec Louis-André Dorion) a obtenu le prix Raymond Weil en 2012. Son activité de recherche porte sur la critique des textes grecs, de la prose classique (Xénophon, Platon) à la littérature chrétienne des premiers siècles (Hermas, Grégoire de Nysse), sur l’histoire des textes anciens dans le Moyen-Âge byzantin et l’Humanisme italien, sur l’histoire des études classiques jusqu’à l’époque contemporaine.

Louis-André Dorion

Louis-André Dorion est professeur de philosophie ancienne à l'université de Montréal depuis 1991. Une grande partie de ses travaux consistent en des traductions et des commentaires de textes philosophiques de Platon, Xénophon et d’Aristote. Il a en effet traduit et commenté Les Réfutations sophistiques d’Aristote (Paris, Vrin, 1995), l’Euthyphron, le Lachès, le Charmide et le Lysis de Platon (Paris, GF Flammarion, 1997 et 2004) et les Mémorables de Xénophon (Paris, Les Belles Lettres, CUF, 2000 et 2011, 3 vol.). Il a également publié de nombreuses études sur Socrate et la littérature socratique, notamment un Socrate (Paris, PUF, 2004, 20112) qui a été traduit en huit langues étrangères (turc, suédois, espagnol, italien, grec moderne, portugais, brésilien et coréen). Il prépare actuellement un ouvrage sur le thème de l’autarcie dans la littérature socratique et chez les Cyniques.

Découvrez aussi

Mémorables. Tome II, 1re partie: Livres II-III
Cyropédie. Tome I: Livres I-II
Helléniques. Tome II : Livres IV-VII
Mémorables. Tome II, 2e partie: Livre IV
Helléniques. Tome I : Livres I-III
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés