Œuvres morales. Tome I, 1re partie : Introduction générale. Traités 1-2

Œuvres morales. Tome I, 1re partie : Introduction générale. Traités 1-2

De l'éducation des enfants - Comment lire les poètes

Introduction de : Jean IRIGOIN, Robert FLACELIÈRE, Texte établi et traduit par : André PHILIPPON, Jean SIRINELLI

Présentation

Contient :

DE L'ÉDUCATION DES ENFANTS

La naissance

Les composantes de la vertu, l’importance de l’éducation

La nourriture l’allaitement

Les esclaves et l’entourage

Bons et mauvais pédagogues

Le seul bien réel est l’éducation

L’apprentissage du discours. Ni emphase ni improvisation

La philosophie

Les exercices physiques et militaires

L’éducation des pauvres

Conduite à tenir à l’égard des enfants

Contrôle du père

L’exercice de la mémoire

L’honnêteté dans la conversation

Préceptes à inculquer

L’éducation et la pédérastie

L’éducation des jeunes gens

Tenir les enfants à l’écart des méchants et des flatteurs

Morale et humanité

Le mariage

L’éducation par l’exemple

COMMENT LE JEUNE GARÇON DOIT LIRE LES POÈMES

Biographies Contributeurs

PLUTARQUE

Biographe et philosophe grec, Plutarque (c. 45 – 125 ap. J-C.) nous a légué une œuvre importante, où la philosophie et la biographie occupent une place de choix. Nous possédons de lui les œuvres morales, un ensemble varié de traités et de dialogues consacrés à des questions de philosophie morale (d'où le titre de l’ensemble), mais aussi à des sujets littéraires, politiques, scientifiques, religieux. C’est aussi en moraliste que Plutarque s’est intéressé à la vie des hommes illustres: ses Vies parallèles sont un immense recueil de biographies de grands hommes de l’histoire, présentées presque toutes par paires (un Grec étant mis chaque fois en parallèle avec un Romain). D’une érudition prodigieuse, l’œuvre de Plutarque est un trésor de connaissances, de faits et d’idées. Dès l’Antiquité, elle a exercé une influence considérable, et parmi les très nombreux esprits que Plutarque a marqués on relève Shakespeare, Montaigne ou encore Rousseau. Au-delà de leur portée philosophique, ses œuvres sont une mine de renseignements pour tous ceux qui s’intéressent à la civilisation gréco-romaine.  

Jean IRIGOIN

Philologue ; Professeur honoraire au Collège de France ; Membre de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres (élu en 1981)

Robert FLACELIÈRE

Robert Flacelière dut directeur de l'École normale supérieure et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. On lui doit, dans la CUF, l'édition d'une grande partie des œuvres complètes de Plutarque.

André PHILIPPON

Inspecteur général de l'Education nationale ; Helléniste

Jean SIRINELLI

Universitaire ; Professeur de littérature grecque classique et d'histoire ancienne à l'Université de Paris-Sorbonne ; Prénoms complets : Jean, Augustin

Table des matières

INTRODUCTION GÉNÉRALE

I. Plutarque dans ses « Œuvres morales », par Robert Flacelière

1. L'homme et le citoyen

2. L'érudit

3. Le moraliste

4. Le philosophe

5. Le théologien

6. L’écrivain

II. Histoire du texte des « Œuvres morales » de Plutarque, par Jean Irigouin

1. Jusqu’à la fin de l’Antiquité

2. La Renaissance byzantine et ses suites

3. Du XIIIe au XVIe siècle

4. Les éditions imprimées

Appendice : le catalogue de Lamprias

Concordances entre l’édition de Planude et les éditions imprimées

Concordances entre les éditions imprimées et l’édition de Planude

Liste des principaux manuscrits des « Œuvres morales »

1. DE L’ÉDUCATION DES ENFANTS

Notice, par Jean Sirinelli

Influence du traité

Analyse de l’ouvrage

Plan du traité

Composition

La nécessité de l’éducation

Le contenu de l’éducation

La philosophie

L’éducation physique

Conseils à un père

Méthode de travail

L’apprentissage du comportement

La surveillance de la jeunesse

Influences et finalités

La pédérastie

Les maximes pythagoriciennes

L’authenticité du traité

L’origine du traité

Le texte

Les éditions

SIGLA

DE L’ÉDUCATION DES ENFANTS

La naissance

Les composantes de la vertu, l’importance de l’éducation

La nourriture l’allaitement

Les esclaves et l’entourage

Bons et mauvais pédagogues

Le seul bien réel est l’éducation

L’apprentissage du discours. Ni emphase ni improvisation

La philosophie

Les exercices physiques et militaires

L’éducation des pauvres

Conduite à tenir à l’égard des enfants

Contrôle du père

L’exercice de la mémoire

L’honnêteté dans la conversation

Préceptes à inculquer

L’éducation et la pédérastie

L’éducation des jeunes gens

Tenir les enfants à l’écart des méchants et des flatteurs

Morale et humanité

Le mariage

L’éducation par l’exemple

2. COMMENT LIRE LES POÈTES

Notice, par André Philippon

Établissement du texte

Ouvrages à consulter

SIGLA

COMMENT LE JEUNE GARÇON DOIT LIRE LES POÈMES

NOTES COMPLÉMENTAIRES

 

Découvrez aussi

Œuvres morales. Tome XI, 1re partie : Traités 49-51
Œuvres morales. Tome XII, 2e partie : Traité 58
Œuvres morales. Tome XI, 2e partie : Traités 52 et 53
Œuvres morales. Tome XV, 1ère partie : Traités 70-71
Œuvres morales. Tome VII, 2e partie : Traités 37-41
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés