Olympiques
Olympiques

Feuilleter le livre

  • 288 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • Français, Grec ancien
  • Commentario
  • N° dans la collection : 1
  • Parution :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251240015
  • Code distributeur : 48135
  • Export ONIX 3.0

Olympiques

Texte établi par : A. PUECH, Traduit par : Michel BRIAND

Présentation

« Le meilleur, c'est l’eau, et l’or, comme un feu brûlant,
resplendit, la nuit, au-delà de la richesse orgueilleuse. »


« Et le jugement sacré des grands Jeux et
la fête tous les quatre ans, il les institua,
sur les falaises très divines de l’Alphée. »


« Moi, le nectar versé, don des Muses, à ceux qui remportent les jeux,
aux hommes je l’envoie, doux fruit de l’âme »

Voilà comment, dans une nouvelle traduction, assortie d’un commentaire, on propose de lire Pindare. Au Ve siècle avant notre ère, le poète chante, dans ses Olympiques, les exploits du tyran Hiéron de Syracuse ou du boxeur Diagoras de Rhodes, la grandeur des cités d’Agrigente ou de Corinthe, et les splendeurs colorées du chant, de la danse et de la lyre ou les joies de la fête et du banquet. Il célèbre, avec Zeus, les Grâces ou les héros anciens, Pélops, Héraclès ou Iamos, les valeurs d’une société radicalement autre, et pourtant qui, par accord ou écart, peut faire réfléchir à ce que sont, ou non, pour nous, la poésie, la gloire, la fortune, ou le sport.


Michel Briand est professeur de langue et littérature grecques à l’Université de Poitiers.

Presse

Pindare n'était pas le maudit qu'on imagine, mais un poéte de l'art officiel, un génie de l'éloge.
Transfuge - 01/06/2014

... la nouvelle traduction des Belles Lettres propose le texte grec en regard et, pour le lecteur peu averti mais curieux, d'abondants commentaires.
Books - 01/07/2014

La nouvelle traduction, commentée par Michel Briand, se veut plus pragmatique que sémantique, interstice harmonieux entre une littéralité impossible et une adaptation fluide.
Le magazine littéraire - 01/05/2014

Biographies Contributeurs

PINDARE

Né à Cynoscéphales en Béotie, vraisemblablement en 518 avant J.-C., Pindare est le plus important représentant de la lyrique chorale grecque. Cependant, des 17 livres qui formaient, selon les Anciens, le recueil de ses œuvres, seuls quatre livres nous sont parvenus (Olympiques, Pythiques, Néméennes, Isthmiques). Si l'on sait que le poète a écrit, entre autres, des péans, des hymnes et des dithyrambes, les textes que nous avons conservés appartiennent tous au genre de l'épinicie, ode triomphale célébrant la victoire aux jeux sportifs.

Table des matières

Introduction

1. (In)actualités de Pindare et des Odes
1.1.  Pindare  au présent
1.2. Une histoire en spirales

2. Une poésie qui agit et qui pense
2.1. L'épinicie : un rite, un spectacle, des jeux sportifs à la fête
2.2. Le poème : pragmatique, idéologie, composition
2.3. Le poète : maître de vérité et de fictions, artiste et prophète

3. Un auteur, une œuvre.
3.1. Des Vies et des textes.
3.2. Les Olympiques : un effet - recueil
3.3. Quelques notions-clés.

4. Le texte et la traduction
4.1. Le texte
4.2. La traduction

Olympique I
Olympique II
Olympique III
Olympique IV
Olympique V
Olympique VI
Olympique VII
Olympique VIII
Olympique IX
Olympique X
Olympique XI
Olympique XII
Olympique XIII
Olympique XIV

Notes
Références bibliographiques.

Annexes
Annexe 1. Les épinicies de Pindare: typologie et chronologie

Annexe 2. Pindare et son temps: dates et questions

Annexe 3. Critique et réception de Pindare: étapes et enjeux principaux

Découvrez aussi

Tome I : Olympiques
Tome IV : Isthmiques - Fragments
Tome II : Pythiques
Tome III : Néméennes
Bucoliques
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés