Pétrarque

Feuilleter le livre

Pétrarque

Traduit par : Gérard MARINO

Présentation

Cette présentation générale de Pétrarque veut donner un tableau simple et cohérent de sa vie et de ses œuvres, mais elle a aussi l'ambition de mettre fin à une vieille antinomie entre le plus grand intellectuel de son temps, « père » de l’humanisme européen, et le poète concentré exclusivement sur son expérience amoureuse.
Pétrarque a jeté les fondements d’un « sentiment du temps » destiné à révolutionner toute l’expérience lyrique européenne ; il a lutté longuement contre la philosophie scolastique, imposant le culte de Platon à la place de celui d’Aristote et substituant à saint Thomas le modèle de saint Augustin ; il a réaffirmé la primauté de l’éthique et a élaboré une notion de la philosophie comme « mode de vie » ; il a conçu une idée de l’individu comme témoin de sa propre histoire, et de son droit au bonheur qui ne coïncide nullement avec le développement de la science et n’est pas garanti par le pouvoir politique. Sa connaissance du monde antique et son activité philologique ne définissent pas un champ d’érudition autonome, mais font partie d’une œuvre « civilisatrice » que l’Europe réclamait et pour laquelle elle était mûre : il a été le seul à le comprendre et donc à pouvoir répondre aux profondes tensions de son époque.

Enrico Fenzi, ancien professeur à l’université de Gênes, a commencé sa carrière par une thèse sur les Triomphes, et a continué par la suite à publier de nombreuses études sur Pétrarque. Spécialiste reconnu de Dante, il fait partie du comité scientifique de plusieurs revues, il est membre de la Società Dantesca, où est en cours de publication l’ensemble de ses études dantesques, et honorary member de la Dante Society of America.

Presse

... une captivante initiation au poéte et héraut de la modernité occidentale.
Transfuge - 01/12/2015

Biographies Contributeurs

Enrico FENZI

Né le 19 février 1939 à Bardolino (Vérone), où son père combattait contre le fascisme, Enrico Fenzi a obtenu en 1962 le doctorat de littérature italienne de l’université de Gênes avec une thèse sur les Triomphes de Pétrarque. Il est devenu assistant la même année et, en 1967, professeur de la même matière. Ses travaux ont été consacrés surtout à Pétrarque et à Dante, mais ont porté aussi sur d’autres auteurs, parmi lesquels Brunetto Latini, Cavalcanti, Boccaccio, Sannazaro, Le Tasse, Leopardi, Verga et Carducci. En 1979, il a été arrêté avec sa femme Isabella pour participation à la bande armée des « Brigades rouges ». Acquitté un an après, il est entré dans la clandestinité et a été de nouveau arrêté en 1981, à Milan, en compagnie de Mario Moretti, qui était alors à la tête de l’organisation. Libéré en 1986, après s’être dissocié des Brigades, il retourne purger sa peine en 1993 et est en règle avec la justice depuis 1997. En 1990, il a officiellement quitté l’enseignement et a repris ses travaux et ses publications ; depuis la fin des années 90, il a recommencé à participer à des colloques savants et des séminaires en Italie et à l’étranger. En 2006, il a été chargé d’un enseignement à l’université autonome de Barcelone. Actuellement, il fait partie du comité scientifique de plusieurs revues, il est co-fondateur de la revue Humanistica, membre du groupe international Artes renascentes, membre de la Società Dantesca Italiana, où est en cours de publication l’ensemble de ses études dantesques, et membre d’honneur de la SEMYR (Sociedad de Estudios Medievales y Renacentistas).

Gérard MARINO

Gérard Marino, spécialiste de la poésie pastorale de la Renaissance et traducteur littéraire, a traduit plusieurs livres pour les Belles Lettres, en particulier l'Arcadie de Iacopo Sannazaro (prix Flaiano 2005) et Blumenberg de Sibylle Lewitscharoff (Prix Büchner 2013).

Table des matières

I. La biographie intellectuelle

La vie comme construction d'un modèle idéal

Les grandes périodes

Le culte de Rome

Le couronnement

Ombres et lumières

Les années inquiètes

De vita solitaria, Bucolicum carmen et De otio religioso

Cola di Rienzo

La peste noire, la crise de 1348 et le dernier séjour en Provence

L'Africa

Le Secretum

Les choix et les œuvres de la maturité tardive

II. Les idées directrices

Éthique et politique

Tout est issu de la lutte

La translatio studii et l’humanisme

Translatio studii et crise politique

Un nouveau sentiment du temps : subjectivité et expérience

Philosophie et vie

Contre l’éternité du monde

Savoir et bonheur

La dimension philosophique et morale de l’ignorance

Aristote et Platon

Subjectivité et exemplarité

III. Le Chansonnier : genèse et structure

La langue

La structure

Une histoire des autographes

Temps et formes de la composition

De la première à la dernière forme

Rime in vita et rime in morte : la bipartition

Le récit

I’ vo pensando

L’autre travail et la canzone 360

IV. Le Chansonnier : thèmes et contenu

Les canzoni politiques

L’amour 

Amour et désir

Une fausse éternité

Chiare, fresche et dolci acque

Recolligere fagmenta

Che fai, alma ? che pensi ? (Âme que fais, que penses- tu ?) Rvf 150, 1

Vérités antithétiques

Les quatre passions

Les rime in morte. La canzone 270

Quelle Laure ?

Le colloque amoureux

L’amour partagé

La canzone à la Vierge

V. Les Triomphes

Le texte

La structure

L’imitation de Dante

Les Triomphes et le Chansonnier

Les mythes de la résurrection

Chronologie

Bibliographie

Index des noms

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés