Physiologie de la critique

Feuilleter le livre

  • 224 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Le Goût des idées
  • N° dans la collection : 33
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251200354
  • Code distributeur : 46116
  • Export ONIX 3.0

Physiologie de la critique

Notes de : Michel JARRETY

Présentation

Publié en 1930, cet ouvrage rassemble six conférences prononcées au Théâtre du Vieux-Colombier, à la fin de 1922, par le grand critique de La Nouvelle Revue française. Alors que ces causeries se trouvaient initialement annoncées d'une formule assez générale « L'art et le métier de la critique », le livre est devenu une Physiologie de la critique: titre qui peut d'abord surprendre, mais cependant ne surprend plus si l'on veut bien se rappeler que la physiologie a pour objet les fonctions et propriétés des organes.

Or, c’est bien d’abord de distinguer des fonctions qu’il s’agit dans ce livre, et par ce qu’on peut appeler sans trop d’excès deux coups de génie. Le premier est de situer au XIXe siècle la naissance de la critique le second, de distinguer très clairement en son sein trois fonctions: la critique spontanée, la critique professionnelle et la critique des maîtres. L’architecture bâtie par Thibaudet n’a pas vieilli, et si, à maints noms par lui mentionnés, nous substituons mentalement, un siècle plus tard, comme on changerait les plaques d’un panthéon, d’autres noms qui nous sont plus proches, ces modifications elles-mêmes prouvent que le livre n’est pas mort: à tous égards, il nous regarde encore.

Albert Thibaudet fut le grand critique littéraire de sa génération. Collaborateur de la Nouvelle Revue française de 1912 à sa mort en 1936, cet élève de Bergson fut l'ami de Jean Paulhan qui l'admirait sans réserves. On lui doit aussi des vues pionnières sur l'histoire des idées politiques.

Presse

Cette nouvelle édition bénéficie d'une lumineuse introduction de Michel Jarrety...
Lire - 01/06/2013

Pour Thibaudet,..., la critique était un genre littéraire en soi, un espèce de belvédère sur le monde, les livres et leurs auteurs. Il y avait chez cet homme, une gourmandise sympathique.
Livres Hebdo - 05/04/2013

Biographies Contributeurs

Albert THIBAUDET

Albert Thibaudet (1874-1936) fut le critique littéraire le plus important de l'entre-deux-guerres, sur le modèle de Sainte-Beuve et surtout de Montaigne, "père de l'esprit critique ". Élève puis ami de Bergson, condisciple de Jarry et de Herriot, admirateur de Barrès, de Maurras et de Mistral, il fut aussi un proche de Gide et de Valéry, l'interlocuteur de Proust, l'égal d'Alain et de Daniel Halévy, le rival de Julien Benda et le complice de Jean Paulhan. Philosophe, puis historien et géographe, son ample curiosité, sa bienveillante versatilité, l'ingéniosité de ses comparaisons et son style familier donnèrent une audience européenne à sa chronique de La Nouvelle Revue française. Mois après mois, de 1912 à sa mort, il traita tous les sujets, grands et petits, bas et hauts, graves et cocasses, non seulement les dernières parutions mais aussi les classiques, sans oublier les films de Chaplin.

Michel JARRETY

Professeur à la Sorbonne, Michel Jarrety est spécialiste de poétique. Il est notamment l'auteur de la biographie de Paul Valéry parue chez Fayard en 2008.

Table des matières

Introduction de Michel Jarrety

Préface

La critique spontanée

La critique professionnelle

La critique des maîtres

Jugement et goût

La construction en critique

La création en critique

Index des noms et personnes

Découvrez aussi

Culture ou mise en condition ?
Doit-on le dire ?
Mon Kafka
La Bibliothèque perdue
La révolte de l’esprit
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés