Québec

Feuilleter le livre

English version

Québec

Capitale de la Nouvelle France 1608-1760

Présentation

Québec et les grands espaces à explorer, Québec et la naissance d'un empire français d'Amérique. Les multiples facettes de ce lieu, de ses habitants et de leur histoire entre 1608 et 1760, lui composent une identité souvent déroutante. Une société originale a émergé de cette « Nouvelle-France », et Québec, capitale administrative de la « belle province », demeure encore aujourd'hui le fleuron de la francophonie.

Presse

Une synthèse parfaite, équilibrée et pratique, qui célèbre le 400e anniversaire de la fondation de Québec par Samuel de Champlain. F.V.
Valeurs actuelles - Focus Histoire - 13/11/2008

Cet ouvrage s'inscrit dans une collection de guides dont l'originalité est de traiter d'un espace dans un temps historique déterminé. Ici, c'est celui de la Nouvelle-France, dont Québec fut la capitale jusqu'à sa prise de contrôle par les Britanniques en 1763. Paul Vaute
La Libre Belgique - 14/11/2008

Les Lettrés de la Nouvelle-France
LesBellesLettres

Biographies Contributeurs

Raymonde LITALIEN

Raymonde Litalien, conservateur des Archives du Canada, a publié Les Explorateurs de l'Amérique du Nord (1492-1795) (Québec, Septentrion, 1993) ; elle a co-dirigé, avec Denis Vaugeois, Champlain. La naissance de l'Amérique française (Paris/Québec, Nouveau Monde/Septentrion, 2004) ; elle a publié avec Denis Vaugeois et Jean-François Palomino, La Mesure d'un continent. Atlas historique de l'Amérique du Nord (Paris/Québec, PUPS/Septentrion, 2007).

Table des matières

I. L'HISTOIRE

Au XVIe siècle, explorations et campagnes de pêche

La Nouvelle-France : expériences de colonisation

Une colonie-comptoir absorbée par le commerce de pelleteries

La Nouvelle-France, colonie royale de peuplement

Les conflits armés

La fin du rêve d’un empire français en Amérique

Chronologie fondamentale

II. LA GÉOGRAPHIE

L’Amérique du Nord, un continent accessible à la France

Les surprises d’une Terra Incognita

« Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver »

Les Amérindiens du Nord-Est

Les voies de communication

Québec, port de tête de l’estuaire

La fondation de Québec en 1608

Québec, capitale de la Nouvelle-France

Montréal, un centre urbain de négoce des pelleteries

Louisbourg, ville fortifiée ouverte sur l’Atlantique

Un habitat amarré aux voies d’eau

III. L’ORGANISATION POLITIQUE ET SOCIALE

La population

Les intitutions et l’exercice du pouvoir

La justice

Les finances

Le pouvoir militaire

IV. LA VIE ÉCONOMIQUE

La pêche

La traite des pelleteries

Autres activités industrielles et commerciales

L’agriculture

La monnaie

V. LE TEMPS

Le printemps

L’été

L’automne

L’hiver

La mesure du temps

VI. LA RELIGION

Les croyances des Amérindiens

Récollets et jésuites fondent des missions

Les communautés religieuses féminines

L’évêché de Québec

La paroisse

Les édifices religieux

Les fêtes

La pratique de la religion catholique

VII. LITTÉRATURE

La langue en usage à Québec

Les lettrés

Aucun éditeur en Nouvelle-France

L’édition des textes nord-américains à l’étranger

Les bibliothèques dans la colonie

Autres expressions littéraires

Principaux auteurs et ouvrages

VIII. LES ARTS

La musique

Le théâtre

La peinture

La sculpture

L’orfèvrerie

La broderie d’art

L’architecture

IX. LES LOISIRS

Les divertissements des Indiens

Les plaisirs de la chasse et de la pêche

Voyages et promenades

La table et la bonne chère

Les bals et la danse

Les cabarets et auberges

X. LA VIE PRIVÉE

Des patronymes importés et transformés

Des habitations maintes fois rebâties

La famille

Costume et parure

Alimentation et santé

Éducation et école

Découvrez aussi

Les Inuit
L'Empire ottoman
La France au moyen âge
Le Viêtnam ancien
Byzance
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés