Cavaillès
  • 272 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Figures du savoir
  • N° dans la collection : 53
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782251760759
  • Code distributeur : 47312
  • Export ONIX 3.0
English version

Cavaillès

"C'est une biographie intellectuelle, claire, raisonnée, prenant le lecteur en main."

(Marianne.net)

Présentation

Le nom de Jean Cavaillès évoque pour les uns le héros de la Résistance, le combattant intrépide fusillé à 40 ans par les Allemands, pour les autres le philosophe brillant qui a proposé une conception neuve de la pensée logique. Cet homme ne fait pourtant qu'un, l'unité de la pensée abstraite et de l’action concrète s’arrimant chez lui dans une même disposition éthique, disposition à prendre des risques, à vivre le risque - théorique ou pratique - comme la solution exigée par un problème rationnellement posé.

Or ce chemin qui va de la position d’un problème théorique à l’invention de sa solution, le philosophe Cavaillès se demande s’il est nécessaire ou contingent. L’apparition de la théorie des ensembles de Cantor par exemple est-elle le fruit nécessaire du développement de la mathématique ou bien un événement contingent qui aurait non seulement pu ne pas se produire mais se produire selon une autre modalité? Mais si plusieurs mathématiques différentes peuvent coexister, n’est-ce pas le modèle le plus rigoureux du savoir qui perd d’un coup son unité et sa nécessité?

Le problème de Cavaillès est de trouver comment d’un univers ancien peut sortir un nouvel univers, comment on peut allier la continuité de la démarche rationnelle et la rupture des concepts.

Ce sont les voies utilisées par Cavaillès pour résoudre cette question que le livre d’Hourya Benis Sinaceur dégage avec une grande clarté. Loin de perdre le lecteur profane dans des considérations mathématiques et logiques qui le dépasseraient, l’auteur s’emploie à cerner l’originalité de la pensée philosophique de Cavaillès, en montrant comment il fait jouer les unes contre les autres les sources philosophiques auxquelles il puise pour construire une histoire du sens absolument singulière, irréductible à l’une ou l’autre des philosophies qui l’alimentent pourtant. Entre Frege et Bolzano du côté d’une conception objectiviste des idées, et Hegel et Husserl du côté d’une logique subjectiviste, c’est-à-dire de la conscience, Cavaillès tisse une « voie moyenne »: une dialectique matérielle (du contenu) sans sujet.

L’auteur

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure et docteur d’État ès Lettres, Hourya Benis Sinaceur est directrice de recherche émérite au Centre National de la Recherche Scientifique. Membre du comité national d’histoire et philosophie des sciences de l’Académie internationale d’histoire des sciences, elle dirige aujourd’hui une collection d’histoire et de philosophie des sciences chez Vrin. Elle est l’auteur de:

- Corps et Modèles, Paris, Vrin, Collection Mathesis, 1991, 2e édition 1999.

- Le labyrinthe du continu (co-édition avec SALANSKIS J.-M.), Springer-Verlag France, 1992.

- Les paradoxes de l’infini, édition française, avec notes et introduction, de BOLZANO Bernard, Die Paradoxien des Unendlichen, Paris, Le Seuil, 1993.

- Jean Cavaillès, Philosophie mathématique, Paris, PUF, 1994.

- La création des nombres, édition française de DEDEKIND Richard, avec notes et introductions, Paris, Vrin, Collection Mathesis, 2008.

Presse

Au terme de cet exposé de l'évolution de la pensée de Cavaillès, Sinacœur rappelle, dans l'ultime chapitre, que malgré la brièveté de sa carrière, et le coup d’arrêt tragique qui lui fut donné, son œuvre n’en a pas moins suscité une importante postérité.
L'Oeil de Minerve - 03/09/2014

Hourya Sinaceur présente la synthèse des nombreux travaux qu'elle a consacrés à Cavaillès et développe une lecture originale de cette œuvre profonde...
La Quinzaine littéraire - 16/01/2014

Il y a soixante-dix ans, le philosophe et résistant Jean Cavaillès - dont le beau livre de Hourya Benis Sinaceur retrace le parcours intellectuel et le destin exemplaire - était fusillé par les Allemands.
Lire - 01/02/2014

Cheminer avec Cavaillès, c'est croiser Hegel, Kant, Spinoza, les thèmes de l'infini, de la théorie des ensembles. C'est aussi croiser l'Histoire.
Valeurs actuelles - 13/02/2014

Cavaillès, l'exigence insurgée
Le Monde des Livres - 21/02/2014

Hourya Bénis Sinaceur, Cavaillès, éd Les Belles Lettres, lu par Lény Oumraou
L'Oeil de Minerve

Biographies Contributeurs

Hourya Benis SINACEUR

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure et docteur d’État ès Lettres, Hourya Benis Sinaceur est directrice de recherche émérite au Centre National de la Recherche Scientifique. Membre du comité national d’histoire et philosophie des sciences de l’Académie internationale d’histoire des sciences, elle dirige aujourd’hui une collection d’histoire et de philosophie des sciences chez Vrin. Elle est l’auteur de:- Corps et Modèles, Paris, Vrin, Collection Mathesis, 1991, 2e édition 1999.- Le labyrinthe du continu (co-édition avec SALANSKIS J.-M.), Springer-Verlag France, 1992.- Les paradoxes de l’infini, édition française, avec notes et introduction, de BOLZANO Bernard, Die Paradoxien des Unendlichen, Paris, Le Seuil, 1993.- Jean Cavaillès, Philosophie mathématique, Paris, PUF, 1994.- La création des nombres, édition française de DEDEKIND Richard, avec notes et introductions, Paris, Vrin, Collection Mathesis, 2008.

Table des matières

Avant-propos

Abréviations

I. Profil : de l'École à la guerre
II. Repères : l'effort, la rigueur, l’exigence,  la nécessité, la liberté
L’effort
Le pari
L’exigence
Nécessité et contingence
L’oubli de soi
La liberté
III. La philosophie
Philosopher c’est comprendre
Comprendre c’est agir
IV. Théorie de la raison
La raison mathématique
L’expérience mathématique effective
Les structures de l’expérience effective
V. L’intentionnalité husserlienne
La logique transcendantale
De la théorie de la science à l’ontologie
Des objectités catégoriales à l’individu empirique
VI. Raison et histoire
L’histoire
La méthode historique
De l’histoire à la structure
VII. Le devenir mathématique, imprévisible et nécessaire
L’inutile hypothèse de l’en-soi
Devenir autonome et imprévisible des contenus
La nécessité : dialectique et démonstration
VIII. La philosophie du concept
Un autre rationalisme
Le concept
Concept et intuition
IX. Rayonnement et postérité : l’histoire  et la structure plutôt que le sujet

Conclusion
Bibliographie
Glossaire
Index nominum
Index rerum

Découvrez aussi

Gödel
Épicure
Levinas
Heidegger - Husserl
Lacan
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés