Sodome et Gomorrhe, suivi de La tête en fuite

Feuilleter le livre

  • 302 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Domaine étranger
  • N° dans la collection : 18
  • Parution :
  • CLIL : 3641
  • EAN13 : 9782251210193
  • Code distributeur : 48803
  • Export ONIX 3.0

Sodome et Gomorrhe, suivi de La tête en fuite

Traduit par : René NOVELLA, Georges PIROUÉ

Présentation

La tête en fuite a été écrit pendant le temps passé par Malaparte dans la prison romaine de Regina Coeli et la relégation de Lipari, où il a été envoyé en répression de son attitude de provocation, non-alignée sur le régime fasciste, qu'il a attaqué violemment. À ces pages marquées par l’incarcération, Malaparte a voulu ajouter quelques textes écrits en France et en Angleterre peu de temps après. Il en résulte un recueil de souvenirs, de réflexions et d’études sur la littérature où l’auteur semble se réfugier dans les lettres pour mieux s’échapper par l’esprit.
Sodome et Gomorrhe est la première nouvelle écrite par Malaparte en 1931, dans laquelle il explore le mythe biblique pour raconter une réalité plus politique.

Né Kurt Erich Suckert en Toscane en 1898, mort à Rome en 1957, celui qui se fit écrivain, journaliste, dramaturge et même cinéaste sous le nom de Curzio Malaparte écrivit deux chefs d’œuvre: Kaputt inspiré par son expérience de correspondant de guerre et La peau sur la libération de Naples. Esprit plein de contradictions : « Je suis du côté des vaincus mais je n’en supporte pas la condition » a-t-il écrit, il fut décrié par plus d’un esprit sectaire mais admiré par Kundera. Il revient enfin aujourd’hui à la place qu’il n’aurait jamais dû perdre : l’une des premières parmi les grands auteurs italiens du XXe siècle.

Presse

Ce livre regroupe les pensées vagabondes du prisonnier qui vont vers les femmes, la guerre ou les voyages.
L'Alsace - 16/09/2014

Biographies Contributeurs

Curzio MALAPARTE

Kurt-Erich Suckert, dit Curzio Malaparte, journaliste, écrivain et diplomate italien. Durant le premier conflit mondial, il s'engage à l'âge de 16 ans dans la légion garibaldienne, combat en France et sur le front italien. Écrivain caméléon, tour à tour théoricien du fascisme puis exilé par le régime mussolinien pour son livre Technique du coup d'Etat, il couvre la guerre à l’Est pour le journal le Corriere della Serra. On lui doit des chefs d’œuvre comme Kaputt ou La peau.

Table des matières

SODOME ET GOMORRHE
La Madeleine de Carlsbourg
La fille du pasteur de Börn
Le Nègre de Comacchio
Le marteleur de la Vieille Angleterre
La madone de Strapaese
Sodome et Gomorrhe

LA TÊTE EN FUITE
Préface à la première édition (1936)
Préface à la dernière édition (1954)

PREMIÈRE PARTIE
Récits et souvenirs
L'excursion 
Le port
Quatre saisons de l’amour
Femme au bord de la mer 
Prière pour une femme
Femme parmi les tombes
La visite de l’ange
Les deux soeurs 
La mort et l’enfant
Le jardin perdu
Ode à la sibylle de Cumes
La mère en clinique

DEUXIÈME PARTIE
Sentiments et voyages
Naissance d’un fleuve
Sentiment de la Toscane
Toscane imaginaire 
Aujourd’hui on vole
Miltiade
La guerre en France
Pétrarque en chemise rouge
Découverte de l’Amérique
La fin d’une longue journée
Hôtel Jules-César

Découvrez aussi

Prises de bec
Viva Caporetto !
En Russie et en Chine
Ces Chers Italiens
La Volga naît en Europe
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés