Soldats
  • 308 pages
  • Livre broché
  • 15 x 21 cm
  • Histoire
  • N° dans la collection : 83
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251380841
  • Code distributeur : 31735
  • Export ONIX 3.0

Soldats

Un laboratoire disciplinaire : l'armée piémontaise au XVIII°siècle

Présentation

Au XVIIIe siècle, la discipline militaire visait un objectif très précis : briser la lenteur des rythmes sur le champ de bataille. Alors que les militaires de l'Europe entière s’interrogeaient sur « l’art d’une bonne instruction », les victoires de Frédéric II démontraient qu’il était possible de modifier les mouvements de la troupe. Pendant des décennies, l’exemple prussien inspira de fabuleux projets d’uniformité. La discipline cependant ne formait pas le projet unique, compact et anonyme que nous décrit Michel Foucault : ses contenus, les valeurs qui lui étaient attribuées donnaient matière à une réflexion constante. Nobles de provinces, aristocrates de cour, vassaux désargentés, simples soldats peuplaient la garnison d’une foule de souvenirs, d’attentes, de projets spécifiques. Leurs récits, souvent très différents entre eux, permettent d’analyser la variété de l’expérience institutionnelle et la qualité des relations de pouvoir. L’armée en Piémont, le seul État de la péninsule italienne doté d’une longue tradition militaire, donne ici l’occasion de revenir sur les débats développés en sciences sociales autour des notions de discipline et de coercition.

Sabina Loriga est historienne, maître de conférences à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris. Après avoir travaillé sur le processus d'institutionnalisation qui a affecté les sociétés occidentales au cours des XVIIIe et XIXe siècles, elle s'est engagée dans une réflexion sur l'histoire biographique. Elle a récemment publié La juste mémoire. Lectures autour de Paul Ricœur (avec Olivier Abel et al., 2006) consacré au rapport, toujours très vif et conflictuel, entre les mémoires individuelles et l'histoire.

Biographies Contributeurs

Sabina LORIGA

Sabina Loriga est historienne, maître de conférences à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris. Après avoir travaillé sur le processus d’institutionnalisation qui a affecté les sociétés occidentales au cours des xviiie et xixe siècles, elle s’est engagée dans une réflexion sur l’histoire biographique. Elle a récemment publié La juste mémoire. Lectures autour de Paul Ricœur (avec Olivier Abel et al., 2006) consacré au rapport, toujours très vif et conflictuel, entre les mémoires individuelles et l’histoire.  

Table des matières

Remerciements

Préface à l'édition française
Introduction


I. La croissance institutionnelle de l'armée
II. Le seuil institutionnel
III. La formule du besoin
IV. Expériences militaires
V. Incertitudes charismatiques
VI. Le projet disciplinaire


Conclusion
Notes
Tableaux
Chronologie
Liste des tableaux

Découvrez aussi

Renseignement et espionnage dans la Rome antique
Le Sénat romain à l'époque impériale
Le pouvoir mis en question
Public et littérature en France au XVIIe siècle
De la Tragédie grecque comme art politique
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés