Tome II : Apotheosis (Traité de la nature de Dieu) - Hamartigenia (De l'origine du mal)

Tome II : Apotheosis (Traité de la nature de Dieu) - Hamartigenia (De l'origine du mal)

Texte établi et traduit par : M. LAVARENNE

Présentation

L'Apotheosis et l’Hamartigenia sont des poèmes didactiques, tradition ancienne solidement établie dans la littérature latine.

APOTHEOSIS

Hymne sur la Trinité – Définition des trois personnes divines.

Préface – Aux ruses tortueuses des hérésies s’oppose la sainte simplicité de l’orthodoxie. (Distiques formés d’un trimètre ïambique suivi d’un dimètre ïambique).

ApotheosisContre ceux qui prétendent que le Père a souffert la Passion. Cela est impossible, car le Père ne saurait être vu ; seul le Fils s’est manifesté aux hommes, notamment à Moïse, en particulier sous la forme du Buisson ardent. C’est aussi le Fils qui s’est fait homme. C’est par le Verbe que le Père est présent partout. C’est le Verbe qui est apparu dans la fournaise de Nabuchodonosor. C’est le Verbe qui a revêtu notre chair pour la porter au ciel.

Sabellius nie le Fils. Sans doute Dieu est unique, les païens eux-mêmes le reconnaissent. Mais les Chrétiens distinguent le Fils du Père. Dogme de la Trinité. Preuves tirées de l’Écriture.

Aveuglement des Juifs, déjà du temps de Moïse. Ce sont les chrétiens qui ont réellement compris la Loi. La Pâque juive était la préfiguration de la Passion. Les chrétiens sont la vraie descendance d’Abraham. Les exorcismes prouvent la divinité du Christ. Sauf les Juifs, le christianisme a conquis tous les peuples. Un adversaire du Christ : Julien l’Apostat ; récit d’un de ses sacrifices, troublé par le signe de croix d’un chrétien. La dispersion des Juifs est le châtiment de leur aveuglement.

Contre ceux qui nient la divinité du Christ. Jésus est véritablement Dieu. Preuves : 1° sa naissance miraculeuse ; 2° l’adoration des Mages ; 3° les miracles de Jésus : il marche sur les flots, guérit un aveugle, multiplie les pains, ressuscite Lazare.

L’âme n’est pas Dieu, elle a seulement été créée à son image. Comparaison entre le souffle de l’homme et le souffle créateur de Dieu. L’âme est bornée et pécheresse. Comment naissent les âmes. La Rédemption.

Le Christ n’a pas eu un corps de fantôme, car Dieu ne saurait être trompeur. Les généalogies du Christ prouvent qu’il était un homme véritable. Le Christ n’a pu racheter les hommes que parce qu’il était lui-même homme. Le chrétien croit à la résurrection intégrale.

HAMARTIGÉNIE

Préface

Hamartigénie – Il ne saurait y avoir qu’un seul Dieu. Le Père et le Fils ne sont qu’un seul Dieu. Le soleil est le symbole de l’unité de Dieu. Le polythéisme serait préférable au dualisme. Les deux dieux de Marcion. Le père du mal n’est autre que le Diable. Satan est un ange déchu. Le mal s’est introduit dans le monde à la suite du péché originel. Plantes et animaux nuisibles. Tempêtes et inondations. Folie de l’homme. Coquetterie féminine. Mollesse masculine. Sensualité générale. Éloge de la modération. Tout était bon à l’origine. Mais l’homme en a fait mauvais usage. L’homme oublie Dieu et devient la proie du Diable. L’âme est prisonnière du Diable comme les Juifs étaient captifs à Babylone. Elle oublie sa vraie patrie. Saint-Paul a parlé des assauts du démon. L’âme peut résister au Diable. Mais trop souvent le péché vient de notre cœur. Notre âme enfante à la manière de la vipère. Fornication de l’âme avec le Diable. Pourquoi Dieu n’empêche-t-il pas le mal ? Dieu est bon, puisqu’il sauve l’homme. Mais il a laissé à l’homme le libre arbitre et l’a averti de la conséquence de ses actes. Loth et sa femme, symboles du libre arbitre. Ruth et Orpha. Allégorie des deux frères. Les colombes et les pièges. Les sanctions du péché : l’Enfer. Le Paradis. Les justes et les damnés se voient les uns les autres. Le poète demande pour lui l’indulgence de Dieu.

Table des matières

Notice

Apotheosis

Hamartigénie

Notes complémentaires

Découvrez aussi

Tome I : Cathemerinon Liber (Livre d'heures)
Tome III : Psychomachie - Contre Symmaque
Tome IV : Le Livre des couronnes - Dittochaeon - Epilogue
Tome I : Poèmes
L'Erreur des religions païennes
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés