Comment peut-on être Français ?
  • 464 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Le Goût des idées
  • N° dans la collection : 19
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251200224
  • Code distributeur : 43464
  • Export ONIX 3.0

Comment peut-on être Français ?

Écrits 1971-2011 sur l'immigration, le racisme et l'identité nationale

Postface de : Hubert VEDRINE

Présentation

Si de nombreux universitaires et politologues ont souhaité la réunion en un seul volume des articles et des interventions de Jean Daniel sur le populisme xénophobe dans sa forme lepéniste, c'est parce que l'un des premiers il eut l'intuition anticipatrice de ce qui se déroule aujourd'hui en France et dans tous les pays européens. À savoir l'émergence d'un phénomène de rejet irréductible au racisme exterminateur des nazis, ou à l'hostilité traditionnelle de l'extrême droite française aux étrangers. Il s'agit d'une réaction instinctive à ce qui apparaît comme une menace pour l'identité nationale.

En fidèle disciple de Lévi-Strauss, Jean Daniel estime que toute irruption massive et homogène d'une population dans une société provoque des allergies d'auto-défense et des crispations de protection. Le lepénisme est dangereux, non pas tant parce qu'il exprime une barbarie ancienne, que parce qu'il exploite et exaspère les craintes d'une population qui se croit agressés. Jean Daniel avec une obstination inlassable demande que l'on ne se trompe pas dans le choix des armes pour combattre cette forme d'extrémisme qu'il faut d'abord comprendre. Il démontre qu'il faut tenir compte du fleuve des allergies normales pour en détourner le courant. Si nos société sont condamnées au multiculturalisme, elles doivent se préparer à le rendre conciliable avec l'attachement à une identité française qu'il convient de re-définir et ré-enraciner avec force.

Né à Blida en 1920, Jean Daniel crée la revue Caliban en 1947 et devient l'ami d’Albert Camus. Couvrant la guerre d’Algérie pour L’Express, il est grièvement blessé à Bizerte en juillet 1961. Co-fondateur du Nouvel Observateur en 1964, il en a été le directeur de la rédaction pendant plus de quarante ans et en est resté l’éditorialiste. Jean Daniel a écrit plus de vingt livres parmi lesquels Le temps qui reste, La Blessure, Les Miens.

Presse

 Quarante ans de prises de position iconoclastes d'un homme de gauche sur des sujets minés qui ont souvent embarrassé sa famille politique.
Le Point - 19/04/2012

Biographies Contributeurs

Jean DANIEL

Né à Blida en 1920, Jean Daniel crée la revue Caliban en 1947 et devient l'ami d'Albert Camus. Couvrant la guerre d'Algérie pour L'Express, il est grièvement blessé à Bizerte en juillet 1961. Co-fondateur du Nouvel Observateur en 1964, il en a été le directeur de la rédaction pendant plus de quarante ans et en est resté l'éditorialiste. Jean Daniel a écrit plus de vingt livres parmi lesquels Le Temps qui reste, La Blessure, Les Miens.

Table des matières

En guise d'introduction

1971 : Le racisme anti-arabe

1982 - 1986 : Le jeu avec le feu

1986 - 1988 : Le Pen pris aux mots

1989 - 1993 : Ne leur laissons pas la nation !

1993 - 1995 : Je choisis la République française

1995 - 1997 : La nation contre le nationalisme

1997 - 2002 : Cette France communautaire

2002 - 2007 : Le siècle des immigrés

2007 - 2011 : Ces étrangers qui font la France

Actualité et courage de Jean Daniel, par Hubert Védrine

Découvrez aussi

Le Déclin du courage
Le Mangeur du XIXe siècle
Œuvres IV
Contre la censure
Les Somnambules
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés