Une Brève histoire du développement durable

Feuilleter le livre

  • 360 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Manitoba / Hors Collection
  • Parution :
  • CLIL : 3177
  • EAN13 : 9782376150329
  • Code distributeur : 50201
  • Export ONIX 3.0

Une Brève histoire du développement durable

Préface de : Bettina LAVILLE

Présentation

Qu'est-ce que le Développement Durable ? Quels en sont les codes ? Quel en est le vocabulaire ? Pourquoi faut-il le soutenir ? C’est à toutes ces questions que ce livre répond. Il a la particularité de présenter chronologiquement l’enchaînement des réunions et des décisions internationales en matière de Développement Durable depuis plus de 40 ans. Bien avant le 1er sommet de la Terre en 1972 pour les piliers environnements et économie ; avant 1953 pour le pilier social avec les travaux d’industriels fortement influencés par le protestantisme.
Il s’appuie sur de nombreux exemples concrets pour illustrer la mise en œuvre par les entreprises du Développement Durable au quotidien. Le lecteur trouvera en annexe une grande partie des textes de référence.
Volontairement, cet ouvrage s’arrête après Rio 2012, conférence qui traduit un certain désintérêt dans la reconnaissance du Développement Durable par les États.
Cette vue d’ensemble permet à chacun d’apprécier le chemin qu’il reste à parcourir, et de se forger une opinion sur le paradoxe qui existe entre Développement Durable et croissance économique.

Après avoir dirigé des entreprises, Jean-Philippe Carisé, ingénieur en télécommunications, conseille depuis plusieurs années des organisations sur les mises en œuvre du Développement Durable (aspects eau, biodiversité et innovation sociétale) et la spécification d’indicateurs dédiés (pour les rapports RSE). Actuellement il travaille sur l’économie, la monétarisation et la compensation de l’environnement et les conséquences des transitions énergétiques. Il enseigne sur ces thèmes à l’ENSTA, Supelec et à Paris 7.

Presse

... un bon instrument de travail à utiliser comme un dictionnaire...
Alternatives Economiques - 01/01/2015

Cette vue d'ensemble permet à chacun d'apprécier le chemin qu'il reste à parcourir...
Infos 21 - 30/12/2014

Biographies Contributeurs

Jean-Philippe CARISÉ

Après avoir dirigé des entreprises, Jean-Philippe Carisé, ingénieur en télécommunications, conseille depuis plusieurs années des organisations sur les mises en œuvre du Développement Durable (aspects eau, biodiversité et innovation sociétale) et la spécification d'indicateurs dédiés (pour les rapports RSE). Actuellement il travaille sur l'économie, la monétarisation et la compensation de l'environnement et les conséquences des transitions énergétiques. Il enseigne sur ces thèmes à l’ENSTA, Supelec et à Paris 7.

Table des matières

Avertissement
Remerciements
Avant-propos
Préface
Introduction


Chapitre 1 : BREF RAPPEL DES GRANDES DATES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
Avant 1972 : la prise de conscience de la destruction de la nature par les activités humaines (au-delà des besoins)
De 1972 à 1992 : de la destruction de la nature au développement durable
Une définition ?
Les premiers grands travaux ?
Et enfin Rio fut
De 1992 à 2012 : de l'euphorie à la « green lassitude »
Des outils techniques et juridiques
Les composantes de l'empreinte environnementale
Mais pour les GES ?
Des outils juridiques et l’avènement du soft law en France
Rio+10 (ans)
Quel bilan pour ces dix ans ?
L’après-2002 : toujours les GES et l’eau au niveau international
Et en France, le Grenelle de l’environnement
Copenhague 2009 sur le climat : un échec ?
Le « réveil » de la biodiversité ? Nagoya (18–29 octobre 2010)
Quelles décisions à un an de Rio+20 ?
La fin de vingt ans de quasi-euphorie ?
Qu’en conclure ? Un retour à une réalité limitée ?
L’après-2012 ou comment rebondir après l’échec de Rio+20
Qu’en déduire ?

Chapitre 2 : LES GRANDS AXES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LEUR MISE EN ÏUVRE INDUSTRIELLE
Mais avec un vocabulaire spécifique
Organisation et normes .
Des organisations internationales (d’entreprises) en faveur du DD?
Des normes pour le DD; quel intérêt ?
La marchandisation et financiarisation de l’environnement
Les GES ou la financiarisation de l’air
L’évolution des prix du carbone .
Un outil français de mesure du carbone émis
Quelques exemples de résultats de mesures
La biodiversité et l’eau
Les PES et PWS
Évaluations
La doctrine française (éditée par le Ministère du développement durable en 2012)
De l’empreinte environnementale à l’empreinte eau et l’empreinte biodiversité
Les outils de mesure : une affaire d’industriels, de sociologues, de financiers ou d’économistes ?
Que compenser et comment, si on ne peut/veut réduire ?
Quelle(s) solution(s) financière(s) : une nouvelle monétarisation (après l’échec des bourses carbone) ?
La RSE
Définitions
L’évaluation et la notation
Les outils
Exemples de politiques RSE d’entreprises et d’organisations
Conclusions sur la RSE
Encore un problème de traduction qui implique l’environnement ?
Revenir aux principes de base (favorisera une meilleure intégration dans l’entreprise)
Les nouvelles économies et le recyclage
Quelle(s) économie(s) ?
L’économie de l’environnement
L’économie de fonctionnalité et l’économie circulaire
L’économie de fonctionnalité
L’économie circulaire
Les autres économies
L’économie collaborative ou le share
L’économie sociale et solidaire (ESS)
L’économie positive
Le DD, une affaire d’économistes ou l’impact du DD sur l’économie ?
Le rapport Stiglitz ou un prix Nobel d’économie supporter du DD à la française
Le rapport Stern : l’économie du changement climatique
Rapport du PNUE : Vers une économie verte. Pour un développement durable et une éradication de la pauvreté
Conclusions : l’économie de l’environnement ou l’économie verte, est-ce vraiment du DD?
Transitions individuelles et collectives
De nouveaux comportements
Les nouvelles mobilités
La ville durable
Les nouvelles énergies ou les énergies renouvelables ?
L’eau
Le soleil ou la lumière, le photovoltaïque
La chaleur
Le vent
Les végétaux : la biomasse
Quels intérêts pour ces énergies ?
Conclusions sur la transition
Conclusions sur l’apport des industries et autres organisations

Chapitre 3 : QU’EN PENSENT-ILS ? EXTRAITS D’ENTRETIENS AVEC DES RESPONSABLES DD ET RSE

Conclusion : UN AVENIR VERT PÂLE ?
Quel(s) avenir(s) pour le développement durable ?
Le DD, argument de vente : le green marketing. Un échec ou uneréussite pour le DD?
La green lassitude
Les paradoxes du DD

Annexes
Annexe 1 : Stockholm : Déclaration finale de la Conférence des Nations unies sur l’environnement
Annexe 2 : Programme des Nations unies pour l’environnement ou l’environnement au service du développement
Annexe 3 : Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement : Les 27 principes de Rio 92
Annexe 4 : Compenser vs. réduire : pour une meilleure gouvernance des « marchés du carbone et de l’environnement » et une réglementation dynamique
Annexe 5 : Où sont passés les Agendas 21 ?
Annexe 6 : Le rapport Stern sur les conséquences économiques du réchauffement climatique (2006)
Annexe 7 : Fable de l’abeille et l’économiste
Annexe 8 : Loi NRE, article 116
Annexe 9 : Détails des résultats du sixième forum mondial de l’eau à Mexico
Annexe 10 : Sommaire détaillé du programme Action 21
Annexe 11 : Quelques compléments sur le choix du mot « durable »
Annexe 12 : Les résultats de Nagoya
But stratégique A : Aborder les causes sous-jacentes de l’appauvrissement de la diversité biologique en intégrant la diversité biologique au gouvernement et à la société
But stratégique B : Réduire les pressions directes exercées sur la diversité biologique et encourager l’utilisation durable
But stratégique C : Améliorer l’état de la diversité biologique en sauvegardant les écosystèmes, les espèces et la diversité génétique
But stratégique D : Améliorer les avantages pour tous de la diversité biologique et des services fournis par les écosystèmes
But stratégique E : Renforcer la mise en œuvre au moyen de la planification participative, de la gestion des connaissances et du renforcement des capacités
Annexe 13 : Historique ministériel en France
Annexe 14 : Joules par hectare cultivé
Annexe 15 : Convention sur la lutte contre la désertification Plan-cadre
Objectifs stratégiques et effets escomptés
1. Améliorer les conditions de vie des populations touchées
2. Améliorer l’état des écosystèmes touchés
3. Dégager des avantages généraux d’une mise en œuvre efficace de la Convention
4. Mobiliser des ressources en faveur de la mise en œuvre de la Convention par l’instauration de partenariats efficaces entre acteurs nationaux et acteurs internationaux
Objectifs opérationnels et résultats escomptés
1. Plaidoyer, sensibilisation et éducation
2. Cadre d’action
3. Science, technologie et connaissances
4. Renforcement des capacités
5. Financement et transfert de technologie
Annexe 16 : Compléments et résultats sur le bilan carbone SFR
Pour le tertiaire
Pour les banques
Annexe 17 : Compléments et résultats sur l’empreinte eau
Annexe 18 : Sommaire du plan d’actions de Johannesburg
Annexe 19 : Déclaration finale de Rio+20 : L’avenir que nous voulons
Chapitre 1
Annexe 20 : Détails de certains entretiens
Samuel Brunet, RFF
Emmanuel Delannoy, Institut Inspire
Béatrice Bellini, prospective sur l’enseignement pour un vrai développement durable
Karin Boras, consultante et auteure
Marie Burger, ex-directrice générale adjointe d’une filiale d’Omnicom

Bibliographie
Ouvrages et articles
Sites internet
Index
Table des illustrations

Découvrez aussi

Giovanni Falcone, un seigneur de Sicile
Tous repreneurs ! Le nouveau mode d'emploi
D'Or et de papier
Jean-François Revel
L'Économie de la Révolution française
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés