La Persécution des Tsiganes par les Nazis
  • XXIX + 474 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • Histoire
  • N° dans la collection : 59
  • Parution :
  • Première publication : 2003
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251380643
  • Code distributeur : 24625
  • Export ONIX 3.0

La Persécution des Tsiganes par les Nazis

Traduit par : Bernard FRUMER, Introduction de : Henriette ASSÉO

Présentation

Parcourant les campagnes en caravanes, gagnant leur vie en jouant de la musique, en faisant du colportage et en disant la bonne aventure, les Tsiganes et leur mode de vie insaisissable constituaient un affront aux idées et à l'ordre social nazis qui vantaient le dur labeur et la pureté raciale. Ils furent catégorisés comme " asociaux ", persécutés et, finalement, envoyés dans des camps de concentration où des milliers d'entre eux furent assassinés. Mais, jusqu’à présent, l’histoire de leur persécution par les nazis a été soit déformée, soit négligée.

Guenter Lewy se réfère à des milliers de documents dont beaucoup sont de première main, provenant des archives allemandes et autrichiennes, pour décrire de manière détaillée et précise le sort des Tsiganes sous le régime nazi. Lewy évoque la dégradation croissante de leur condition à la suite des mesures répressives prises par les nazis contre les " fainéants " et les “ itinérants ”. Mais il montre que cette politique nazie était confuse et indécise. Dans un premier temps, des responsables locaux persécutèrent les Tsiganes et ceux qui se comportaient comme eux, en raison de leurs tendances “ asociales ”. Plus tard, avec le développement de l’obsession raciale, les Tsiganes furent perçus comme une menace pour la pureté raciale allemande bien que Himmler essayât de séparer et de sauver ceux qui étaient considérés comme des “ Tsiganes purs ” ayant des racines aryennes en Inde. En attirant l’attention sur cette ambiguïté, Lewy remet en question une partie importante de la recherche effectuée sur ce sujet. En effet, il soutient que même si beaucoup de Tsiganes furent persécutés, il n’y eut pas de programme général d’extermination analogue à la “ solution finale ” pour les Juifs.

Guenter Lewy est professeur émérite en sciences politiques de l'université du Massachusetts, Amherst. Il est l'auteur de nombreux livres, notamment de The Catholic Church and Nazi Germany et de Religion and Revolution (OUP, 1974)

Biographies Contributeurs

Guenter LEWY

Professeur émérite de sciences politiques à l'université du Massachusetts, Amherst (en 1990)

Bernard FRUMER

Bernard Frumer a notamment traduit aux Belles Lettres La Persécution des Tsiganes par les Nazis.

Henriette ASSÉO

Professeur de classes préparatoires au Lycée Honoré de Balzac, Paris (en 1991)

Table des matières

Avant-propos

Préface

Abréviations et glossaire

Introduction : Une histoire d'oppression et de mauvais traitements

Les années d'avant-guerre : une politique en trois axes

Axe 1 : intensification du harcèlement

Axe 2 : prévention de la criminalité

Axe 3 : affronter une " race étrangère "

Le cas des Tsiganes autrichiens

Un filet plus resserré (1939-1942)

«Mesures de sécurité» et expulsions

Création de parias

Détention et déportation à partir de l'Ostmark (Autriche)

Le meurtre des «espions» et otages dans l 'Europe occupée par les Allemands

Une communauté détruite (1943-1945)

Déportation à Auschwitz

Vie et mort dans le «camp des familles tsiganes» à Auschwitz

Les Tsiganes dans d'autres camps de concentration

Tsiganes exemptés de déportation

Après le désastre

Victimes et coupables

Conclusion : évaluation du processus de persécution

Notes

Bibliographie

Index

Découvrez aussi

Les Orphelins de la Shoah
Le Grand Jeu de dupes
Le Juif Süss et la propagande nazie
La Guerre des nazis contre le cancer
Des Hommes ordinaires
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés