Nudités romaines
  • 430 pages
  • Bibliographie, Index, 6 Planche(s)
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 63
  • Première publication : 2005
  • Dernier tirage :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251326580
  • Code distributeur : 29242
  • Export ONIX 3.0

Nudités romaines

Un problème d'histoire et d'anthropologie

Présentation

Loin d'être toujours en marge, simples emprunts à l'hellénisme, nudité et dénudation interviennent dans tous les domaines de la vie. Elles restent susceptibles aussi bien de porter atteinte à l’image sociale d’une personne que de constituer une façon particulière d’incarner des valeurs coutumières. Cette ambiguïté tient à la place de la nudité dans l’anthropologie politique des Romains et dans leur conception de la culture : condition brute du corps, elle signale l’état présocial, le degré zéro de la culture ; résultat de la dénudation, elle prend une valeur propre à son système culturel, et peut même être valorisée comme une forme supérieure d’habillement. Dans leurs contextes et au sein des interactions sociales qui les motivent et leur donnent sens, les divers types de nudité (militaire, politique, économique, juridique, mortuaire, ludique, érotique et iconographique) font ainsi partie du langage élémentaire de la vie publique et privée. Elles constituent un vocabulaire proprement romain.

La question de la nudité fait apparaître comment les Romains résolvent les contradictions internes de leur propre conception de l’humanité, tiraillée entre la brutalité nue des origines et les effets émollients du cultus, en recourant à des référents grecs. Plus qu’une « acculturation », ce phénomène révèle l’inclusion de l’hellénisme au sein de la romanité comme un espace d’altérité nécessaire à la construction de l’identité romaine, une altérité incluse. La question des nudités romaines, qui engage la façon dont Rome justifie et intègre ses propres changements culturels, pose à la fois un problème d’histoire et d’anthropologie.

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé des lettres classiques, Pierre Cordier est professeur d'histoire romaine à l'Université de Toulouse II - Le Mirail. Outre un ouvrage et de nombreux articles consacrés à l'historiographie grecque du monde romain, il a voué une série d'articles à la question des usages sociaux du corps à Rome.

Biographies Contributeurs

Pierre CORDIER

Ancien élève de l'Ecole nationale supérieure et agrégé des lettres classiques ; Maître de conférences en histoire ancienne à l'université de Poitiers (en 2001)

Table des matières

Remerciements
Introduction

Chapitre 1 : Anthropologie romaine de la nudité
Nudité et humanitas : le cas des Garamantes
L'altérité impossible des peuples nus
Sauvages origines
« Marâtre nature » et nudité ontologique de l'homme social
Le refus chrétien de la nudité ontologique

Chapitre 2 : Le combattant nudus
Aspects de la dénudation volontaire
Nudus malgré les armes
Hercule ou la nudité héroïque du combattant
Celtes et Germains : la réversibilité de la nudité héroïque
Nudité, guerre et civilisation

Chapitre 3 : De la nudité au forum
Gaius et l’enquêteur nu
Couvre-toi, Cincinnatus !
Togatus, uesticeps, inuestis
Toge et parole publique
Sous la toge de Caton
Le bras nu de Gaius Gracchus
La dénudation des cicatrices

Chapitre 4 : Le dénuement et ses effets
Nudité et inversion des valeurs : le cas de Sex. Roscius
La privation des moyens d’action
Nudus, sans ornamenta, sans forma
L’homme nudus, image paradoxale de la sécurité
La nudité du vrai

Chapitre 5 : Nudités dégradantes
De la nudité servile
La nudité des prisonniers de guerre
Le iugum et les consuls demi-nus
Deditio et nudité : C. Hostilius Mancinus
Nudité et dégradation statutaire
L’équation de Léonidès
Nudité et soumission à l’autorité romaine
Le citoyen et la tenue du supplicium

Chapitre 6: Les nus et les morts
La belle mort de César
Le cadavre outragé de Clodius
Une poupée de cire
Cornélie et les cendres des Crassus
La mort en sa nudité
Le cadavre de Germanicus

Chapitre 7 : Des dénudations rituelles
Nudités sacerdotales
Le luperque sans son huile
L’effeuillage des Floralia
Superstitio, magie et nudité
La garde-robe des statues
Le bain de Verticordia
Un exemple de dénudation partielle : nudo pede

Chapitre 8 : Nudités obscènes
Helvia, la vierge obscène
L’obscène et ses interdits
L’exhibition et l’outrage
Paroles et prétextes
La décence stratégique

Chapitre 9 : Façons romaines d’érotiser le corps nu
De la nudité conjugale
La nudité de consommation
La nudité de distinction
Le sel de la chair
Ludere : la chair et son double
Caesonia : une histoire de l’oeil

Chapitre 10 : Gymnase et nudité à Rome
Des gymnases grecs aux thermes romains
L’éphébie grecque : une militia leuis au regard des Romains
Nudité et désir
Verecundia, pudor et le référent grec
Glissements progressifs de la nudité
Le gymnase, la pause et l’otium
Neutralisation du gymnase et naissance des thermes romains
Effet rétroactif : contamination des gymnases helléniques par les thermes romains

Chapitre 11 : La nudité en images
Pline et l’habitus des statues
La statue de Mancinus
Le praetextatus nu de Syracuse
Appien et la colonne de Nauloque

Conclusion
Bibliographie
Index fontium
Planches

Découvrez aussi

Le Kaléidoscope hérodotéen
Illusion de la dialectique et dialectique de l'illusion
Voir la philosophie. Les représentations de la philosophie à Rome
La Théorie du discours chez Hermogène le rhéteur
Provocation et vérité
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés