Le Berlusconisme dans l'histoire de l'Italie
Le Berlusconisme dans l'histoire de l'Italie

Feuilleter le livre

  • 336 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 14 x 21 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3287
  • EAN13 : 9782251448312
  • Code distributeur : 60470
  • Export ONIX 3.0

Le Berlusconisme dans l'histoire de l'Italie

Traduit par : Frédéric ATTAL, Préface de : Frédéric ATTAL, Notes de : Frédéric ATTAL

"Un ouvrage qui a fait grand bruit."

(Le Point)

Présentation

Le phénomène Berlusconi peut-il se comprendre seulement en se focalisant sur la personnalité du Cavaliere, du riche entrepreneur, de son pouvoir médiatique ? Le livre de Giovanni Orsina démontre le contraire. Il démonte l’idéologie du berlusconisme et nous permet de comprendre le consensus dont il a bénéficié, sa durée, malgré les échecs, et surtout la diffusion du populisme qu’il incarne bien au-delà de la péninsule italienne. Analyser le berlusconisme sert à mieux cerner les raisons qui ont animé l’électorat américain, français, allemand, autrichien à voter pour des partis et des thématiques proches. Les élections du 4 mars en Italie et la progression de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles s’inscrivent dans la continuité du populisme longtemps incarné par Berlusconi.

Biographies Contributeurs

Giovanni ORSINA

Giovanni Orsina, né à Rome en 1967, est professeur d’histoire contemporaine et vice-directeur de la School of Government de l’université LUISS Guido Carli à Rome. Directeur scientifique de la fondation Einaudi, il est l’auteur de divers essais sur l’histoire politique contemporaine de l’Italie (L’alternativa liberale, 2010), ainsi que de nombreux articles dans les journaux, notamment sur la politique de Berlusconi dont il est le plus grand spécialiste.

Frédéric ATTAL

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé d'histoire et docteur en histoire de l’Institut d’études politiques de Paris et maître de conférences à l’École normale supérieure de Cachan, Frédéric Attal a consacré sa thèse à l’étude des intellectuels napolitains de 1943 et 1964. Il est l’auteur d’une Histoire de l’Italie de 1943 à nos jours (Armand Colin, 2004) et travaille actuellement sur la diplomatie publique des États-Unis en Italie après 1945 dans le domaine du monde intellectuel, scientifique et universitaire.

Table des matières

Préface de Frédéric Attal
Introduction

Chapitre 1. La question italienne
1. La modernité et la Méditerranée
2. Popper et Platon
3. Les différents retards italiens
4. Les paradoxes du jacobinisme
5. La vérité introuvable
6. L’Italie illibérale

Chapitre 2. La République antifasciste des partis
1. Les partis de la République
2. Antipartisme de droite
3. L’impact des années 1960
4. Bouchez-vous le nez et votez Démocratie chrétienne
5. Les années 1980 et la crise de la République
6. Le « super-parti »
7. Vers le berlusconisme

Chapitre 3. Le berlusconisme
1. La politique du berlusconisme
2. Le berlusconisme, les droites et le bipolarisme
3. Pour une définition du berlusconisme

Chapitre 4. L’électorat berlusconien
1. Qui a voté pour Berlusconi ?
2. Qui a voté pour Berlusconi ? Pourquoi a-t‑on voté pour lui ?
3. La politique du scepticisme

Chapitre 5. La parabole du berlusconisme
1. 1994 : la conquête
2. 1996‑2001 : le berlusconisme de consolidation
3. 2001‑2006 : le berlusconisme de gouvernement
4. 2005‑2006 : la fin du berlusconisme ?
5. 2006‑2011 : Berlusconi sans le berlusconisme

Épilogue. La mouche dans la bouteille
1. Les élections de 2013 : Berlusconi, Monti et Grillo
2. 2014‑2016 : le berlusconisme durant la brève « ère Renzi »

Bibliographie

Découvrez aussi

Le Pouvoir corrompt
Discours
Sur le socialisme
Contre la censure
La Loi à Rome
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés