Les Müller
Les Müller

Feuilleter le livre

  • 302 pages
  • Livre broché
  • 12.6 x 19 cm
  • Domaine étranger
  • N° dans la collection : 42
  • Parution :
  • CLIL : 3444
  • EAN13 : 9782251449111
  • Code distributeur : 63167
  • Export ONIX 3.0

Les Müller

Une dynastie allemande

Traduit par : Hélène BELLETO

Extrait Audio

Présentation

1933 : Hitler vient d’accéder au pouvoir. Le Dr Armin Müller, membre du parti nazi et professeur de lycée, se voit confier le soin d’écrire pour l’édification des masses un ouvrage dégageant le « fil conducteur de l’histoire allemande ».

Ce fil conducteur, où le Dr Müller le trouverait-il mieux qu’au sein de sa propre famille ? Quoi de plus allemand que la « lignée » des Müller ?

Hélas, depuis Millesius, soldat germain incorporé de force dans les légions romaines et puni pour ivrognerie, les Müller n’ont pas toujours été aussi « purs » que le nazisme l’exigerait. Ils ont épousé des sorcières, des juives, commis au passage adultères, mésalliances et incestes…

Et pourtant, quelle véritable « dynastie allemande » ! Des êtres moyens, éternellement soumis, qui ne semblent s’être reproduits que pour servir de cobayes à toutes les folies des seigneurs de chaque époque. Disciplinés et dociles, ils ont tout pris pour argent comptant, même quand la monnaie était fausse. Les aventures colorées qu’ils vont vivre de père en fils, les catastrophes qu’ils vont subir, les folies qu’ils vont commettre ont toujours pour origine leur foi aveugle dans l’infaillibilité de leurs dirigeants. Et, à son tour, le bon Dr Armin Müller, nazi bon teint, ne comprendra pas qu’on finisse par s’en prendre à lui-même et à sa propre femme, ce modèle de la « bonne Allemande », dont le seul défaut est d’être juive…

Biographies Contributeurs

Walter MEHRING

Walter Mehring (1896 –1981) écrit ses premiers poèmes pour la prestigieuse revue expressionniste Der Sturm. Après 1918, il se tourne vers le Kabarett, le journalisme et le théâtre politique. Critique féroce de la société allemande des années 1920 et du national-socialisme, il est contraint à l'exil en 1933. Outre ses chansons et poèmes (le Bréviaire hérétique, 1921 ; les Poèmes, Chansons, 1929 ; le Nouveau Bréviaire hérétique, 1962 ; le Grand Bréviaire hérétique, 1974), signalons son drame le Marchand de Berlin, mis en scène en 1929 par Piscator, et son autobiographie (la Bibliothèque perdue, 1951).

Table des matières

Petit rappel des destinées de ce livre
Attendu l’admirable transport
Mesure pour rien
Germanie
Les frères ennemis
L’histoire des trois anneaux
Sang bleu
Une Juliette — mais sans Roméo
Démons incubes
Le miracle du lys
La pucelle de Magdebourg
Les jumeaux
Avec Dieu pour le roi et la patrie
Le choral de Leuthen
Souffrances du jeune Werther
La lyre et l’épée
Un quarante-huitard
Sang et fer
Tacite chez le Dr Armin Müller
La lutte pour la famille
Le dernier Müller
Appendice Nouvelle édition de 1978 complétée de destins analogues
Tableau généalogique Preuve à fournir obligatoirement et devant remonter jusqu’à l’année 1800

Découvrez aussi

La Bibliothèque perdue
Rues de Berlin et d'ailleurs
À Berlin
Gauche et droite
L'Armada
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés