Apologie du matérialisme
Apologie du matérialisme

Feuilleter le livre

  • 160 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 16.2 x 22.5 cm
  • Encre Marine
  • Parution :
  • CLIL : 3133
  • EAN13 : 9782350881690
  • Code distributeur : 63429
  • Export ONIX 3.0

Apologie du matérialisme

Extrait Audio

Présentation

Le matérialisme a toujours fait problème, étant donné les enjeux idéologiques et donc politiques qu’il a impliqués et qu’il implique toujours.
Cet ouvrage tente d’examiner le matérialisme sous ses différentes formes prises au cours des siècles et de justifier ses bases.
Ce qui est en jeu, c’est l’existence de la matière, la conception que l’on doit s’en faire, son extension et, bien entendu, notre capacité de la connaître et d’en expliquer les diverses formes, des plus humbles aux plus hautes. Il s’agit aussi de le confronter à différentes questions comme la foi religieuse, l’art, la dimension métaphysique des choses (si elle existe) et, question finale, celle du Sens (avec une majuscule).
Il faudra aussi envisager lucidement la question des limites éventuelles de l’ontologie matérialiste, quitte à surprendre et à la rendre plus modeste… mais aussi plus convaincante dans son ordre propre.

Médias

"Apologie du matérialisme" : à propos du livre d’Yvon Quiniou. Par Bernard Vasseur
La Faute à Diderot.net

Accéder au contenu

Presse

Le dernier livre d'Yvon Quiniou est à la fois une affirmation forte de ses convictions de toujours, et un questionnement sur les enjeux actuels du matérialisme.
Le Journal du Pays yonnais - 21/03/2019

Faisant montre d’une réelle probité intellectuelle, Yvon Quiniou constate que, avec l’apparition, puis la productivité de la matière, la pensée bute sur un mystère (le mot est employé). Le matérialisme conséquent ne met pas fin à l’inquiétude métaphysique. Reste une question : comment expliquer que l'« esprit », s’il en est le « reflet », puisse nier la matière ? Pourquoi ne sommes-nous pas tous matérialistes ?
L'Humanité - 25/03/2019

Biographies Contributeurs

Yvon Quiniou

Yvon Quiniou n’a cessé de partager son temps entre l’enseignement, le travail philosophique et, pour une part, l’engagement politique. Longtemps membre du PCF où il a eu des responsabilités, il continue de revendiquer des convictions communistes et collabore occasionnellement à L’Humanité. Il fait partie du comité de rédaction de la revue Actuel Marx, qu’il a contribué à fonder. Son travail philosophique se réclame du matérialisme et entend élaborer une théorie de la morale dans ce cadre, tout en en tirant des prolongements politiques.

Table des matières

Avant-propos

Valeur du matérialisme
La matière physique
Le rapport sensible au monde, premier contact avec la matière
La représentation de la matière pour la science physique
Pourquoi le refus du réalisme matérialiste ?
L’objectivité de la connaissance scientifique de la matière
Note critique sur Wittgenstein


La matière vivante : le matérialisme proprement dit
L’importance décisive de Darwin
Note sur le « naturalisme intégral » de Miguel Espinoza
Pour conclure

Des limites au matérialisme ?
Préalable
La foi religieuse, une fausse objection
L’art un mystère irréductible ?
Du côté des artistes
Du côté des philosophes
Du côté de l’expérience esthétique elle-même
L’objection aux objections

La limite métaphysique du matérialisme scientifique : le matérialisme transcendant

Le Sens
Ouverture ?

Bibliographie des œuvres citées
Du même auteur

Découvrez aussi

Figures du néant et de la négation entre Orient et Occident
Les Voies de l'accomplissement
Philosopher avec la jeunesse
Liberté cartésienne et découverte de soi
De la servitude volontaire
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés