Dictionnaire des langues imaginaires
  • 576 pages
  • Livre broché
  • 28 x 22 cm
  • Parution :
  • Première publication : 2001
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251441702
  • Code distributeur : 14931
  • Export ONIX 3.0

Dictionnaire des langues imaginaires

Traduit par : Egidio FESTA, Marie-France ADAGLIO

Présentation

Un dictionnaire des « langues imaginaires » est un étrange corpus: sans limites chronologiques ni géographiques, il s'intéresse aux langues qui, à la différence des langues dites « naturelles », ne nous sont pas apprises par nos parents: il s'agit donc de langues qui résultent de l’élaboration humaine, d'une invention, d'une création.

Si l’« inventeur » en question n’est pourtant pas forcément - et même très rarement - un linguiste, son invention peut se manifester sous diverses formes, souvent ahurissantes, mélanges de logique et de pures dérives imaginaires. Ainsi l'inventeur procède par:

·la simplification - grammaticale ou morphologique - d’une langue donnée.

·la création d’un nouveau lexique ou d’une nouvelle syntaxe, qui conserve intacte la morphologie d’une langue.

·la création d’une morphologie nouvelle et d’un nouveau lexique.

·l’effort pour transcender toutes les données des langues naturelles afin de parvenir à une nouvelle langue, artificielle, supposée plus exacte que les autres ou plus expressive.

Le phénomène des « langues imaginaires » inclut aussi bien langues sacrées (glossolalie, langages mystiques ou extatiques, langage des chamanes etc.) et « profanes », les langues à finalité purement sociale, l'Esperanto et le VolapŸk, les « pasigraphies » et « pasilalies », ou celles à finalité purement expressive: les langues enfantines, les langues des fous littéraires, les langues des médiums, les langues artistico-littéraires (poésie, théâtre, cinéma, BD), les langues fantastiques, celles de la S.-F., les langues expérimentales (le Zaum, Dada, le lettrisme)

Comprenant environ 1500 articles et répertoriant plus de cinq cents auteurs (ou théoriciens), ce dictionnaire présente chaque langue dans un article simple et concis, en donne un exemple précis et, enfin, renvoie à une bibliographie exhaustive.

Les auteurs cités vont d’Aristophane (- 405 av. J.-C.) à Harry Harrison (1988), en passant par Thomas More, Folengo, Jakob Böhme, Kircher, Swift, Holberg, Couturat, Tzara, Kandinski, Joyce, Borgès, Artaud, Isou, Dario Fo...

Les grands théoriciens des divers projets de langue parfaite des XVIIe et XVIIIe siècles (Leibniz, Lambert, Schott...), les inventeurs des langues artificielles des XIXè et XXe siècles (Zamenhof, Schleyer...), les inventeurs de systèmes universels (Dalgarno, Delormel, Grosselin, Becher...) et les fous littéraires (Brisset, Postel...) ne sont évidemment pas oubliés par nos auteurs.

Biographies Contributeurs

Paolo ALBANI

Economiste ; En poste à l'Istituto di teoria e politica dello svilupo economico, Facoltà di economia e commercio, Florence (en 1980)

Berlinghiero BUONARROTI

Professeur de graphisme éditorial et de technologie graphique

Egidio FESTA

Ingénieur à l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (en 1995)

Marie-France ADAGLIO

Traduit de l'italien en français

Découvrez aussi

Dictionnaire des langues imaginaires
Carnet Aide-mémoire
Broche chouette Belles Lettres
La naissance des dieux selon Hésiode
Carnet Écrits pour moi-même
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés