Douze discours sur l'éloquence et son déclin en Allemagne

Feuilleter le livre

  • XLV + 256 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Bibliothèque allemande
  • N° dans la collection : 11
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251830117
  • Code distributeur : 49372
  • Export ONIX 3.0

Douze discours sur l'éloquence et son déclin en Allemagne

Introduction de : Christine GEMEAUX

Présentation

Le romantisme allemand fut une période d'intense réflexion consécutive à la défaite de la Prusse à Iéna et à la fin du Saint Empire. Elle porta principalement sur la langue et le destin de la communauté germanique. Se développa alors une culture de la parole publique inaugurée par l’enseignement de Schiller sur l’histoire à Iéna (à partir de 1789) et continuée par les Discours à la nation allemande de Fichte (1807).
Avec ses Douze discours, Müller appartient à ce courant, académique mais aussi mondain, à l’instar de Schelling, Hegel ou A.W. Schlegel. Son objectif est de redonner, par l’éloquence, une présence à l’Allemagne dans le débat européen en faisant pour elle ce que les orateurs sacrés du XVIIe siècle avaient fait pour la France. Son modèle présent, ce sont toutefois les joutes parlementaires anglaises, opposées aux affrontements révolutionnaires des assemblées parisiennes. Son admiration pour Burke va dans le même sens que sa conversion au catholicisme, son établissement dans la Vienne de Metternich et son combat au service de la Sainte-Alliance. Si son écriture l’inscrit dans l’histoire de la rhétorique littéraire comprise comme forme et contenu, son engagement l’installe dans l'histoire des idées conservatrices, voire réactionnaires.

Biographies Contributeurs

Adam MÜLLER

Adam Müller (1779-1829) est surtout connu comme penseur de l'antinomie (Gegensatz) et théoricien de l’État. Son influence possible sur Hegel et ses liens avec Friedrich Schlegel font de lui un représentant du romantisme philosophique et politique. Protestant prussien devenu catholique (1805), Müller collabora ensuite avec Kleist à Dresde où les deux hommes publièrent la revue Phöbus dans laquelle parut le fragment de Penthésilée. Dans la capitale de l’Empire qui n’était plus que d’Autriche, Müller se rallia à la ligne ultraconservatrice de Metternich. Avocat éloquent d’une communauté allemande contre-révolutionnaire à laquelle il voulait donner une voix, ce penseur fut aussi, combinaison rare, un praticien conscient et déterminé de l’action politique.

Christine GEMEAUX

Christine de Gemeaux, germaniste, est spécialiste de la civilisation allemande des XIXe et XXe siècles. Elle est professeur à l'université F. Rabelais de Tours. Ses travaux portent sur l’histoire de la rhétorique en Europe (Allemagne, Écosse, France) et le romantisme politique outre-Rhin. Dans ses récentes recherches elle s’intéresse à l’histoire du colonialisme allemand en Afrique.

Table des matières

Romantisme et genre oratoire en Allemagne 

Notice biographique et bibliographique

Douze discours sur l'éloquence et son déclin en Allemagne 
I. Avant-propos 
II. De la conversation 
III. De l’art d’écouter 
IV. Rapport de l’éloquence à la poésie 
V. Du bon goût 
VI. De l’éloquence politique et de son déclin en Allemagne
VII. De la langue et de l’écriture allemandes
VIII. Du caractère moral de l’orateur et de l’éloquence de la chaire
IX. De la nouvelle sorte de « littérature » chez les Allemands 
X. De l’éloquence de chancellerie, des affaires et de l’histoire 
XI. De l’influence de la religion chrétienne sur l’éloquence 
XII. De l’ultime objectif de ces discours sur l’éloquence 

Découvrez aussi

Histoire de la vie et aventures naturelles de l'homme pauvre du Toggenburg
Hymnes à la nuit. Chants spirituels. Disciples à Saïs
Poèmes
Les Elixirs du diable
Dramaturgie de Hambourg
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés