Du Ciel

Du Ciel

Texte établi et traduit par : Philippe MOREAU

Livre broché 33,50 €
En réimpression
Être prévenu de la disponibilité ?

Biographies Contributeurs

Philippe MOREAU

Maître de conférences en langue et littérature latines à la Sorbonne, Paris IV (en 1993)

Table des matières

Introduction

Objet et structure du traité

Analyse du traité

1. Perfection des corps et de l'univers

2. Le « corps premier » ou élément céleste

3. La finitude de l’univers

4. L’unicité du monde

5. L’éternité du monde

6. La droite et la gauche de l’univers

7. La sphéricité de l’univers

8. Le mouvement du ciel

9. Les astres

10. La méthode dans l’étude du ciel

11. La terre

12. La génération et les éléments

13. La pesanteur et la légèreté

La transmission du texte

L’établissement du texte

Les manuscrits

La tradition indirecte

Les traductions médiévales

La traduction

Sigla

Livre I

1. La perfection de l’univers

L’objet de la physique

La perfection du corps

Perfection absolue de l’univers

2. Existence d’un corps mû circulairement

Notions préliminaires : les corps simples et leurs mouvements

Existence d’un corps mû circulairement

Primauté du corps mû circulairement

Arguments supplémentaires

3. Propriétés du corps mû circulairement

Il n’a ni pesanteur ni légèreté

Il est inengendré et incorruptible

Il ne croît ni ne décroît

Il est inaltérable

Ces thèses sont conformes à la conception courante du divin

Elles sont confirmées par l’observation

Elles sont confirmées par le langage

Le nombre des corps simples

4. La translation circulaire n’a pas de contraire

Comparaison des translations rectilignes et de la translation circulaire

Comparaison des mouvements circulaires partant de points différents

Comparaison des mouvements circulaires ayant une même origine, mais des sens différents

5. Finitude de l’univers

Importance du problème de l’infini

Finitude du corps mû circulairement

6. Finitude de l’univers (suite)

Finitude des corps traditionnels. Preuves tirées de la finitude des lieux

Preuves tirées de l’impossibilité d’une pesanteur ou d’une légèreté infinies

Un corps infini exige une pesanteur infinie

Pas de pesanteur infinie

7. Finitude de l’univers (suite)

Annonce des développements ultérieurs

Pas d’infini anoméomère

Pas d’infini homéomère

Immobilité de l’infini

Le limité ne peut mouvoir l’infini

L’infini ne peut mouvoir le limité

L’infini ne peut subir l’action de l’infini

Corollaire

Argumentation dialectique sur l’immobilité de l’infini.

a) hypothèse d’un infini homéomère

b) hypothèse d’un infini discontinu

8. Unicité du ciel

Opposition du mouvement naturel ou mouvement par contraire

Identité de nature entre les éléments des mondes multiples

Conséquences absurdes qui en découlent

Réfutation d’une objection

Unité numérique du lieu de chaque élément

Existence des lieux naturels

Finitude des mouvements naturels

Caractère naturel des mouvements élémentaires

Possibilité d’un autre type de démonstration

Les trois lieux et les trois éléments naturels

9. Unicité du ciel (suite)

Argumentation visant à établir la pluralité des cieux

Réfutation

Les sens du mot « ciel »

Pas de corps en dehors du ciel

Ni lieu, ni vide, ni temps hors du ciel

Perfection des êtres célestes

10. Ingénérabilité et incorruptibilité du monde

L’exposé doxographique et ses avantages

Les différents systèmes cosmologiques

1. pas de monde qui soit engendré, mais incorruptibles

2. pas de monde périodiquement engendré et détruit

3. pas de monde générable et corruptible absolument

Annonce des chapitres suivants

11. sens des termes inengendré, engendré, corruptible, incorruptible, possible et impossible

Importance de cette mise au point

Inengendré

Engendré

Corruptible

Incorruptible

Possible et impossible

12. Ingénérabilité et incorruptibilité du monde. Nouvelle étude

Existence d’une durée-limite pour les contingents

Distinction du faux et de l’impossible

Eternité entraîne incorruptibilité et ingénérabilité

Eternité exclut corruptibilité et générabilité

Incorruptibilité et ingénérabilité entraînent éternité

Conclusion : pas de générable incorruptible, ni d’ingénérable corruptible

Arguments supplémentaires

Livre II

1. Ingénérabilité et incorruptibilité du ciel. Science et tradition

Les attributs du ciel. Résumé

Examen critique des traditions relatives au ciel

2. La droite et la gauche du ciel

Position du problème et généralités sur les différences locales, conçues comme principes

Première conséquence : ces principes sont propres aux êtres animés

Deuxième conséquence : haut-bas et devant-derrière sont antérieurs à droite-gauche

La théorie d’Aristote

Solution d’une difficulté

La longueur du ciel

Le haut et le bas, la droite et la gauche du ciel

3.  Explication de la multiplicité des translations

Mouvement circulaire éternel du corps divin

Immobilité de la terre

Existence du feu et des corps intermédiaires

Nécessité de la génération

Nécessité d’une autre translation

Résumé

4. Sphéricité de l’univers

Primauté du cercle et de la sphère

Sphéricité de l’univers. Premier argument (appartenance de la première figure au premier corps)

Deuxième argument (absence de vide et de lieu hors de l’univers)

Troisième argument (la translation céleste, mesure des autres mouvements

Quatrième argument (sphéricité de la surface de l’eau)

Incomparable perfection de la sphère cosmique

5. Justification du sens de la rotation

Le problème

La réponse

6. Régularité de la rotation

Pas d’irrégularité possible dans la translation circulaire

Pas d’irrégularité provenant du mû, ni du moteur

Pas d’irrégularité dans les parties, ni dans la totalité de la translation céleste

Pas d’accélération ni de ralentissements infinis

Conclusion générale à l’étude du ciel

7. Nature des astres

Plan de l’étude des astres

Nature des astres

8. Mouvement des astres

Les astres sont mus par leurs cercles et non par soi

Les astres n’ont pas les mouvements propres à la sphère

Les astres n’ont pas d’organes de mouvement

Sphéricité du ciel et des astres

9. L’harmonie des astres

Exposé de la théorie

Réfutation

Corollaire : les astres ne sont pas automoteurs

10. Ordre des astres

11. Sphéricité des astres

12. Deux apories

Exposé des deux apories

Solution de la première aporie

Solution de la deuxième aporie

Conclusion

13. La terre. Opinions émises à son sujet

Position

Mouvement

Configuration

Retour au problème du mouvement et du repos de la terre

A. L’antinomie

B. Les solutions proposées 1. Xénophane

2. Thalès

Réfutation

3. Anaximène, Anaxagore, Démocrite

Réfutation

Élargissement du débat

4. Empédocle. Réfutation

5. Anaximandre

Réfutation

14. La terre. Théorie d’Aristote

A. Position centrale et fixité. Réfutation des partisans du mouvement

Aporie sur la position centrale

Argument supplémentaire

Fixité

B. Sphéricité. Argument tiré des lois de la pesanteur

Solution d’une difficulté

Argument tiré de la chute des corps

Argument tiré des éclipses de la lune

C. Grandeur

Livre III

1. Le problème de la génération : théories en présence

Résumé des deux premiers livres

L’objet de la physique

Le problème de la génération

Théories relatives à la génération

1. Absence totale de génération

2. Génération universelle

3. Ecoulement universel

4. Génération des corps à partir de surfaces. Réfutation.

A. De cette théorie découlent des impossibilités d’ordre mathématique

B. De cette théorie découlent des impossibilités d’ordre physique

a) La constitution de choses pesantes à partir d’impondérables

b) La combinaison des surfaces

c) L’attribution d’un poids à la surface

d) La réduction des grandeurs à des points

Théories analogues

a) Du temps

b) Du ciel

2. Mouvements naturels. Pesanteur et légèreté

Existence du mouvement naturel

Corollaire : critique de théories antérieures

Existence de la pesanteur et de la légèreté

Les mouvements naturels et la force

Pas de génération universelle ni de génération absolue

3. Existence d’éléments

Définition de l’élément

Existence d’éléments

Théorie d’Anaxagore et d’Empédocle

Existence de corps simples

4. Nombre des éléments

Les homéomères

L’atomisme

5. Pluralité des éléments

Les systèmes de l’élément unique

1. Identification à l’air, à l’eau, ou à un corps intermédiaire

Identification au feu

Objection générale

6. La génération des éléments

Générabilité et corruptibilité des éléments

Mode de génération des éléments. Hypothèses exclues

7. La génération mutuelle des éléments

Pas de génération par séparation

Pas de génération par changement de configuration et décomposition en surfaces

8. Critique de la théorie attribuant une figure aux éléments

1. Elle n’explique ni le plein ni le continu

2. Elle n’explique pas les propriétés des éléments

Livre IV

1. Le léger et le lourd. Introduction

Position d’Aristote par rapport à ses prédécesseurs

2. Exposé critique des théories antérieures

A. Théorie moniste.

1. Exposé

2. Critique

B. Explication par le vide et le plein

1. Exposé

2. Correction à l’exposé

Parenthèse : lacunes des théories qui rejettent le vide

3. Critique de l’explication par le plein et le vide

C. Explication par la grandeur et la petitesse, et théories analogues

3. Théorie d’Aristote A. Cause du mouvement des légers et des lourds

Plan de l’exposé

Explication par la théorie du changement

Examen d’une difficulté : où le principe du changement ?

4. B. Différences et comportement des lourds et des légers

Définitions : lourd et léger absolus

Lourds et légers relatifs

Pesanteur et légèreté dans les composés

Existence du lourd et du léger absolus

Les intermédiaires

5. Différences et comportement des lourds et des légers

Les intermédiaires (suite)

Comportement des corps dans les différentes régions

Justification du nombre des différences. A. Réfutation de la théorie moniste

B. Réfutation de la théorie dualiste

6. Figures et mouvements

Deux difficultés

Explication de Démocrite

Explication d’Aristote

Notes complémentaires

Figures (hors texte)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livre broché 33,50 €
En réimpression
Être prévenu de la disponibilité ?

Découvrez aussi

Météorologiques. Tome II: Livres III-IV
Météorologiques. Tome I: Livres I-II
Politique. Tome II, 1re partie: Livres III-IV
Économique
Physique. Tome I: Livres I-IV
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés