En Finir avec l'angélisme pénal
  • 130 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3259
  • EAN13 : 9782251444796
  • Code distributeur : 46989
  • Export ONIX 3.0

En Finir avec l'angélisme pénal

Présentation

L'angélisme pénal est le versant judiciaire – et tout aussi délétère – du « politiquement correct ». Prenant pour alibi une conception dévoyée de l’humanisme, issu d’une compassion molle et veule, l’angélisme pénal est cette posture idéologique qui allie l’irréalisme d’une représentation irénique du délinquant transfiguré en victime malheureuse n’aspirant qu’à la réinsertion, à celui de réponses post-punitives dont l’efficacité demeure problématique.

Aujourd’hui cette politique pénale est inconsidérément productrice d’impunité, et par suite d’injustice et d’immoralité publique.

Menée en compagnie des grandes figures de l’humanisme libéral classique (Locke, Kant, Humboldt, Constant, Tocqueville et J. S. Mill), soutenue par une documentation récente et fouillée, cette réflexion, loin de tout « populisme pénal » énonce un principe fondamental : plus on veut vivre librement et en sûreté dans une société ouverte au pluralisme des genres de vie, et plus il faut sanctionner toute transgression violente des règles de juste conduite minimales qui la rendent possible.

Alain Laurent est philosophe, essayiste et directeur des collections « Bibliothèque classique de la liberté » et « Penseurs de la liberté » aux Belles Lettres.

Presse

Le penseur libéral Alain Laurent jette son gros pavé dans la mare, affirmant au diapason du "pénalement correct" qu'une peine de prison doit être purgée, sauf exception notable, jusqu'à son terme.
Lire - 01/10/2013

Un sujet brûlant d'actualité, absolument fondamental car aux sources de nos libertés, traité avec recul par Alain Laurent.
Contrepoints.org - 23/12/2013

Combattre le laxisme et l'angélisme pénal avec les seules armes du libéralisme "old school". Le défi que relève un philosophe ambitieux.
Le Figaro - 19/12/2013

Tout ce que j'ai voulu faire, c'est dénoncer l'irréalisme mais aussi l'immortalité intrinsèque du laxisme pénal.
Le Figaro magazine - 11/10/2013

Dans son excellent livre En finir avec l'angélisme pénal (Les Belles Lettres), l'essayiste Alain Laurent cite le romancier Roger Ikor...
Valeurs actuelles - 19/09/2013

En finir avec l'angélisme pénal, bref et incisif ouvrage de l'essayiste et philosophe Alain Laurent vient à point nommé...
L'Echo magazine - 23/10/2013

Biographies Contributeurs

Alain LAURENT

Alain Laurent est philosophe, essayiste et directeur des collections « Bibliothèque classique de la liberté » et « Penseurs de la liberté » aux Belles Lettres.

Table des matières

 

Prologue : Mort de la peine ?

Première partie :
Misère de l'angélisme pénal

1. L’humanisme en alibi

2. L’« homo criminalis » transfiguré

3. Le nouvel abolitionnisme

4. Crimes sans châtiments

5. « Angélisme pénal » vs « populisme pénal »

 

Seconde partie :
Plaidoyer pour un réalisme pénal

6. Avec Kant : légitimation morale de la rétribution pénale

7. Le droit de vivre en sûreté

8. La logique de la responsabilité individuelle

9. Criminels et délinquants tels qu’en eux-mêmes

10. Le devoir de punir

11. Le juste avant l’utile

12. Les prisons de la raison

 

Épilogue : Un enjeu de civilisation

 

Postface : Des citoyens au-dessus de tout soupçon ?

 

Notes

 

Références bibliographiques  

Découvrez aussi

Un Train peut en cacher bien d'autres
La Philosophie libérale
Ayn Rand ou la passion de l'égoïsme rationnel
La Société ouverte et ses nouveaux ennemis
Le Libéralisme américain
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés