Enfants du Ghetto
  • 656 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 20 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251444154
  • Code distributeur : 42479
  • Export ONIX 3.0

Enfants du Ghetto

Étude d'un peuple singulier

Traduit par : Marie-Brunette SPIRE

Présentation

Du XVIIe siècle au milieu du XXe, Londres voit s'installer des vagues successives de Juifs immigrés après trois siècles de bannissement : sépharades chassés d'Espagne et du Portugal par l'Inquisition, puis ashkénazes d'Europe centrale et orientale poussés à l'exil par de sanglants pogroms. L'East End, le quartier de Whitechapel fut, pour la plupart, à la fois le point d'arrivée et le point de départ vers une vie nouvelle. Aujourd'hui il ne subsiste rien de ce lacis de rues pittoresques et misérables qui grouillaient de toutes les activités d'un peuple, hormis la saga qu'Israël Zangwill, lui-même enfant du Ghetto, nous laisse en témoignage unique d'un monde disparu.

L'immense succès des Enfants du Ghetto (1892) valut à son auteur le surnom de Dickens juif. Rires et larmes, comique et tragique, satire féroce et tendre empathie accompagnent notre immersion au sein d'une foule de personnages intensément vivants, forts d'une étonnante vitalité dans l'adversité : petites gens, parvenus, bourgeois petits, moyens et grands et certains types traditionnels du folklore juif : le schnorrer (le mendiant), le shadh'en (le marieur), le shlemihl (le pauvre type), le bouffon. Tous sont confrontés dans leur vie la plus quotidienne aux choix qui s'imposent aux immigrés : fidélité à leurs traditions culturelles, religieuses, linguistiques, culinaires, volonté d'adaptation à la société dominante, tout en navigant — au prix de quelles concessions, de quelles trahisons, de quels enthousiasmes — entre déracinement et enracinement, entre une identité transmise et une identité à construire.

Presse

 Ce dernier a su donner à son texte une dimension intemporelle tant les questions soulevées valent encore...
Le Magazine littéraire - 01/05/2012

Biographies Contributeurs

Israël ZANGWILL

Romancier et essayiste, théoricien du sionisme (dans son option territorialiste), Israël Zangwill est né à Londres dans une famille de Juifs russes émigrés. Instituteur puis journaliste, il fit partie du groupe des « Young Humourists » et fut proche d'écrivains victoriens aussi célèbres que Jerome K. Jerome et Conan Doyle. Zangwill qui lui-même fut toute sa vie pris entre deux désirs, celui d'être un écrivain anglais à part entière et celui d'être fidèle au vieux monde d'où il était issu est le premier à donner en anglais à destination de lecteurs juifs et non-juifs, une image complexe et diversifiée de ce « peuple singulier ». Sa pièce, The Melting-Pot, jouée à New York et couronnée de succès est à l’origine de la fameuse expression appliquée aux États-Unis, terre d'accueil.

Marie-Brunette SPIRE

Marie-Brunette Spire est universitaire, chercheur et traductrice. Elle est aussi la fille du poète André Spire, qui fut, avec Charles Péguy, l'un des introducteurs de Zangwill en France.

Découvrez aussi

Hiéroglyphes
Les Aventures d'Elizabeth à Rügen
Ma vie avec Virginia
Dépêches du Vietnam
La Duchesse d'Amalfi
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés