Histoire Auguste. Tome IV, 3e partie : Vies des Trente Tyrans et de Claude

Histoire Auguste. Tome IV, 3e partie : Vies des Trente Tyrans et de Claude

Texte établi et traduit par : François PASCHOUD

Présentation

Ce volume comble une solution de continuité entre plusieurs volumes d'ores et déjà parus de la série Histoire Auguste dans la « Collection des Universités de France » : IV 2, Vies des deux Valériens et des deux Galliens (O. Desbordes-St. Ratti, 2000) ; V 1, Vies d'Aurélien et de Tacite (F. Paschoud, 1996) ; V 2, Vies de Probus, Firmus, Saturnin, Proculus et Bonose, Carus, Numérien et Carin (F. Paschoud, 2001).
Les Trente Tyrans constituent une biographie sui genris dans l'Histoire Auguste de fait qu’elle regroupe en fait trente-deux (trente hommes et deux femmes), et non pas seulement trente petites biographies, les plus brèves ne dépassant pas quelques lignes, la plus longue, – celle de la reine Zénobie – comptant plusieurs pages. L’idée dominante de ce petit recueil est que l’abjection de l’empereur Gallien a été telle qu’elle a suscité partout dans l’Empire l’apparition d’usurpateurs (c’est le sens de tyrannus en latin dès la seconde moitié du 4e s.) qui se sont substitués avec des succès divers à un prince indigne et inefficace. Le chiffre « trente » est sans doute calqué sur les trente tyrans d’Athènes, un parallèle assez malheureux : il n’y a rien de commun entre des usurpateurs apparus aux quatre coins de l’Empire romain dans une période de plusieurs années et le groupe dictatorial de trente individus chargés des purges à Athènes durant un bref laps à la fin de la guerre du Péloponnèse. Le pseudo-auteur, « Trebellius Poollio », peine du reste à atteindre le nombre de trente-deux et en est réduit à inventer plusieurs personnages, à transformer en usurpateurs des individus qui ne se sont pas emparés du pouvoir suprême, et à situer sous Valérien et Gallien des usurpateurs surgis sous d’autres règnes.
La Vie de Claude, aussi attribuée à « Trebellius Pollio », est fort médiocre. Elle escamote une partie des campagnes menées par ce valeureux guerrier et narre avec beaucoup de confusion certaines autres. Il s’agit surtout d’un panégyrique de ce prince, prétendu ancêtre de la dynastie constantinienne. Ce motif de propagande apparu en 310 quand Constantin se dégage du système tétrarchique ne peut pas jouer un rôle dans un texte dont l’auteur prétend écrire avant mai 305, ce qui est le cas pour « Pollio ». On tient donc ici la preuve principale du brouillage chronologique qui domine l’ensemble de l’Histoire Auguste. Le dernier tiers du texte est occupé par de faux documents, essentiellement des listes de dotations prétendument attribuées à Claude avant son accession à l’Empire, qui réunissent un grand nombre objets hétéroclites, parfois avec des sous-entendus ou égrillards, ou moqueurs envers le christianisme.

Biographies Contributeurs

François PASCHOUD

Professeur au Département des sciences de l'Antiquité, Faculté des lettres, Université de Genève (en 1974)

Table des matières

Introduction
Tableau des principales caractéristiques de l'Histoire Auguste
Liste des ouvrages et articles cités en abrégé dans l'introduction, les préfaces des Vies et les commentaires

Compendiorum conspectus

Préface aux Tyranni Triginta

Texte et traduction

Commentaire des Tyranni Triginta

Préface à la Vita Claudii

Texte et traduction

Commentaire  de la Vita Claudii

Index des matières de l'introduction générale, des préfaces des Vies et des commentaires

Index des noms propres

Découvrez aussi

Annales. Tome III : Livres XI-XII
Vie d'Agricola
Res Gestae divi Augusti. Hauts faits du divin Auguste
Vie des douze Césars. Tome III : Galba - Othon - Vitellius - Vespasien - Titus - Domitien
Vie des douze Césars. Tome I : César - Auguste
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés