Les Causes des phénomènes végétaux. Tome I: Livre I et II

Les Causes des phénomènes végétaux. Tome I: Livre I et II

Texte établi et traduit par : Suzanne AMIGUES

Présentation

Le traité de Théophraste appelé par commodité De causis plantarum, titre traduit plus explicitement par Les Causes des phénomènes végétaux, est indissociable de l'ouvrage du même auteur intitulé Historia plantarum, soit Recherches sur les plantes, unanimement reconnu comme le fondement de la botanique occidentale. Il s'agit de la version écrite de deux cours complémentaires donnés au Lycée d'Athènes dans les années 320-290, l'un de morphologie végétale, l'autre de physiologie. Les références du De causis à l'Historia donnent la preuve irréfutable de leur interdépendance.
La spécificité du De causis réside dans une étude des phénomènes de la vie végétale aussi rigoureuse que possible en un temps où le naturaliste ne pouvait fonder son analyse que sur l'observation directe, sans expérimentation avec des moyens techniques appropriés. Le livre I examine l'individu biologique à tous les stades de son existence : formation, croissance, adaptation au cycle saisonnier, reproduction, mort naturelle ou accidentelle. Des phénomènes aussi complexes que la transmission des caractères héréditaires, la pousse et la chute des feuilles, la photosynthèse, les tropismes, etc., élucidés seulement aux XIXe et XXe siècles grâce aux progrès de la chimie, discipline inconnue de l'Antiquité classique, se trouvent ici abordés avec une sorte de pressentiment remarquable. Pour n'en citer qu'un exemple, l'impulsion de croissance que Théophraste désigne par le mot hormè est attribuée par la biologie moderne au développement de l'auxine, une substance chimique que nous nommons précisément hormone.
Le livre II étudie les influences qu'exercent sur le végétal les conditions climatiques et météorologiques, la nature du sol et des eaux. Il illustre ainsi dans une étude méthodique enrichie d'une foule d'exemples concrets l'étroite dépendance de la plante par rapport à son environnement, ce qui permet de considérer Théophraste comme le véritable fondateur de l'écologie scientifique.
Certes, il restait encore un long chemin à parcourir jusqu'aux acquis de la science actuelle, mais des bases solides étaient jetées et l'historien de ces disciplines ne peut pas se permettre de les ignorer. La publication de l'œuvre botanique de Théophraste dans la Collection des Universités de France rend accessibles au lecteur non spécialiste ces textes techniques difficiles même pour un helléniste expérimenté.

Biographies Contributeurs

THÉOPHRASTE

Elève de Platon puis d'Aristote qu'il remplace à la tête du Lycée en 323 ; Auteur de commentaires d'Aristote (perdus), des "Recherches sur les plantes" et des "Caractères"

Suzanne AMIGUES

Helléniste ; Professeur à l'Université Paul Valéry, Montpellier (en 1989)

Table des matières

Notice

Sommaire des Livres I et II

Sigla

Livre I. Les modes de reproduction des végétaux.
Texte et traduction

Livre II. Les effets de leur environnement sur la vie des plantes
Texte et traduction

Bibliographie des Livres I et II

Commentaire. Livre I

Commentaire. Livre II

Découvrez aussi

Recherches sur les plantes. Tome II : Livres III - IV
Recherches sur les plantes. Tome III : Livres V - VI
Recherches sur les plantes. Tome IV : Livres VII et VIII
Recherches sur les plantes. Tome I : Livres I - II
Les Causes des phénomènes végétaux. Tome II: Livre III et IV
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés