Les Mythes d'Homère et la pensée grecque
  • 680 pages
  • Index
  • Livre relié
  • 16 x 24 cm
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 11
  • Parution :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251326733
  • Code distributeur : 39800
  • Export ONIX 3.0
English version

Les Mythes d'Homère et la pensée grecque

Présentation

Homère fascine, et son rayonnement demeure encore immense et ce de l'Antiquité à nos jours (Paul Claudel, Gabriel Audisio, Joyce, Cavafy, Kazantsakis). Mais certains ont sévèrement critiqué la poésie homérique (Xénophane, Platon, Epicure). Xénophane (6e a.C.) reprochait à Homère de donner aux dieux une image peu flatteuse et immorale ; quant à Platon il estimait que l'étude la philosophia devait sublimer l'étude la poésie homérique alors fondement de l’éducation de la jeunesse grecque.
Pourtant les Anciens n’ont cessé de se pencher sur les mythes d’Homère afin d’y déceler des arrière-plans. Ils leur fallait réconcilier la poésie homérique et la philosophie dans une recherche de la signification cachée des mythes. C’est ce qu’on nomme l’exégèse allégorique. Elle débute dès le 6e a.C. avec Théagène de Rhégium et perdure jusqu’à Proclos (5e p.C.).
Pour les Grecs, le mythe est une enveloppe trompeuse dont il faut percer le secret et tirer l’idée de l’image.
L’exégèse homérique s’est développée dans trois directions :
La physique : pour les allégoristes, les mythes d’Homère recouvrent des notions scientifiques sur les structures mêmes de l’univers. Exemple : les dieux ne sont rien d’autres que des éléments primordiaux (air, éther, eau, feu, terre) qui se livrent à des conflits cosmiques.
La morale : les mythes sont une réflexion sur la vertu (Plutarque, Maxime de Tyr) et apprennent aux individus à avoir une conduite héroïque, raisonnable, sage.
La théologie : pour les néoplatoniciens (Porphyre, Proclus), les dieux d’Homère trouvent leur correspondance avec les dieux et les démons du néoplatonisme et dans la croyance à la transmigration de l’âme (aventures d’Ulysse de Calypso, de Circé, des sirènes). Les mythes d’Homère révèlent la structure de la réalité du monde car ils ne sont plus des fictions mais des vérités pures.
La tradition de l’exégèse allégorique restera vivante jusqu’à l’époque byzantine et jusqu’à la Renaissance.

Félix Buffière était un écrivain, professeur de langue grecque à l'Institut catholique de Toulouse. Le Père Félix Buffière était helléniste, spécialiste d'Homère mondialement reconnu.

Biographies Contributeurs

Félix BUFFIÈRE

Félix Buffière était un écrivain, professeur de langue grecque à l'Institut catholique de Toulouse. Le Père Félix Buffière était helléniste, spécialiste d'Homère mondialement reconnu.

Table des matières

LES POSITIONS DE L'ÉXEGÈSE ANTIQUE
La bataille autour d'Homère
Mythes d'Homère, miroirs du monde invisible
Allégorie et symbolisme

LES SECRETS DE L'UNIVERS MATÉRIEL
Homère et la physique
Les éléments chez les Présocratiques
Les mythes des quatre éléments

LA CONDITION HUMAINE
Le livre du bien et du mal
Les trois parties de l'âme ; accords et discordances
Dieu de sagesse et de raison

LES MYSTÈRES DU MONDE INVISIBLE
L'exégèse néoplatonicienne et néopythagoricienne
Homère et l'immortalité des âmes
L'Iliade et l'Odyssée, poèmes mystiques

Découvrez aussi

Éros adolescent : la pédérastie dans la Grèce antique
La Philosophie delphique de Plutarque. L'itinéraire des Dialogues pythiques
Le Bestiaire d'Aristophane
Patience, mon coeur !
Le convive et le savant
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés