Les Rêves dans la tragédie grecque
  • LVIII + 591 pages
  • 1 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • 1 illustration
  • Vérité des mythes
  • N° dans la collection : 24
  • Parution :
  • Première publication : 2006
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782251324388
  • Code distributeur : 28038
  • Export ONIX 3.0

Les Rêves dans la tragédie grecque

Présentation

En 1976, lorsque George Devereux publie Dreams in Greek Tragedy (dont le présent ouvrage est la traduction française tant attendue), la psychanalyse n'a pas encore exploré tous les champs du savoir et son introduction dans le domaine des études antiques est relativement récente : les difficultés rencontrées avant la publication du livre en témoignent. C'est que l’ouvrage est novateur : il soumet les rêves des pièces tragiques conservées à une critique psychanalytique rigoureuse, il soulève un coin du voile que la tradition a bien souvent pudiquement jeté sur des personnages et des situations, dont elle refusait de reconnaître, et partant, d’analyser le caractère profondément troublant. Et voici que, de la mythologie, surgissent des individus dans toute leur « apparente et monolithique simplicité extérieure », comme aime à dire George Devereux à propos d’Eschyle, une simplicité qui recèle une fascinante complexité… Ménélas n’est plus le mari trompé, le benêt cocu de la tradition, mais un homme blessé. Oreste quitte le rôle paradoxal du fils qui se débarrasse froidement de sa mère sous prétexte de venger un père qu’il n’a pas ou peu connu : son geste revêt une dimension personnelle bien plus fondamentale, et n’en est que plus vrai.

Si l’Œdipe n’explique pas tout, si le lecteur moderne ne voit plus dans la psychanalyse la discipline susceptible de fournir une solution à toutes les énigmes de l’esprit humain, il ne peut que saluer cette tentative de gratter le vernis faussement « moral » de la mythologie, vernis qui dissimulait, avec leur humanité, les véritables motivations des personnages tragiques.

L’ethnopsychiatre George Devereux (1908-1985), savant inclassable, a consacré les trente dernières années de sa vie à l’étude du grec ancien et de la mythologie grecque, dont il est devenu un des meilleurs spécialistes. Il a publié en français en 1975 Tragédie et poésie grecques.

Table des matières

Note de l'auteur

Abréviations

Préface

Introduction générale

Chapitre I : Le rêve d'Atossa (Eschyle, Perses)

Chapitre II : Le rêve d'Io (Eschyle, Prométhée enchaîné)

Chapitre III : Le rêve et la dépression réactionnelle de Ménélas (Eschyle, Agamemnon)

Chapitre IV : Le rêve des Érinyes (Eschyle, Euménides)

Chapitre V : Le rêve de Clytemnestre dans l'Orestie de Stésichore

Chapitre VI : Le rêve de Clytemnestre dans les Choéphores d’Eschyle

Chapitre VII : Le rêve de Clytemnestre dans l’Électre de Sophocle

Chapitre VIII : Trois rêves d’Euripide, variations sur un thème (Rhésos, Hécube, Iphigénie en Tauride)

Chapitre IX : La métaphore onirique des Danaïdes (Eschyle, Suppliantes)

Découvrez aussi

Le Personnage, du mythe au théâtre
Mythe et Histoire dans l'Antiquité grecque
Dans les Antres de la sagesse
Le Sexe incertain
Une Vie avec Eschyle
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés