Mémoires
  • 408 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • 410 g
  • Mémoires de Guerre
  • N° dans la collection : 5
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251310053
  • Code distributeur : 46554
  • Export ONIX 3.0

Mémoires

Espagne et Portugal

Présentation

Ses soldats le surnommaient « Bras de fer », tant il exigeait d'eux. C'est sans doute cette opiniâtreté qui permit à Jean de Dieu Soult, duc de Dalmatie, d’être celui des maréchaux de Napoléon qui se maintiendra le plus longtemps dans cette infernale guerre d’Espagne et du Portugal. Quatre longues années retracées dans ces Mémoires qui débutent avec la descente de l’Empereur dans la péninsule à l’automne 1808 afin de reprendre Madrid. Jean de Dieu Soult est à ses côtés et balaie une partie des troupes britanniques qui doivent rembarquer à la Corogne. Nommé major général des armées en Espagne, il s’empare ensuite de l’Andalousie où il va régner en proconsul mais sans céder un pouce de terrain aux armées anglo-espagnoles qui l’entourent. Beaucoup de critiques ont été émises contre cet homme ambitieux mais aussi redoutable organisateur, administrateur hors pair et que Napoléon, après son action décisive à Austerlitz avait sacré « le meilleur manœuvrier d’Europe » : d’avoir voulu, selon certains, se faire sacrer roi de Portugal, de s’être enrichi, de ne pas avoir porté secours à ses camarades comme Masséna, échoué devant les lignes de Torres Vedras qui ont rendu Lisbonne inexpugnable. Mais comme le dira Napoléon, Soult est la seule « tête militaire » de ce conflit lointain. Les Mémoires du maréchal montrent surtout ce que fut cette guerre cruelle durant laquelle naquit le mot devenu universel de « guérilla » : menée sans moyens, au milieu des intrigues, loin de tout et surtout du regard de l’Empereur qui la méprisait, il fallait effectivement être de fer pour ne pas connaître la défaite. Un texte indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à l’épopée impériale et à ce terrible conflit, début de sa chute, qui fit plus 100 000 morts côté français.

Presse

C'est un réel plaisir de se plonger dans cette partie des Mémoires du maréchal Soult consacrée aux combats dans la Péninsule...
Le Figaro Littéraire - 30/05/2013

Un beau texte, un superbe témoignage, un document essentiel pour quiconque s'intéresse aux campagnes de l'empire.
Guerres-et-conflits.com - 22/05/2013

Pour la première fois, un officier décrit les combats d'un peuple contre l'occupant. Un mot naîtra de ces opérations: "guerilla".
L'Alsace - 21/05/2013

Un indispensable témoignage de première main, écrit d'une plume alerte, guidée par le regard lucide de ce grand général...
FMP mutualité - 01/05/2013

Ce document historique, illustré de plusieurs cartes en noir et blanc, dévoile le génie militaire et administratif d'un homme ambitieux mais fidèle à Napoléon.
Le Figaro Histoire - 01/08/2013

Les souvenirs de Soult sur les campagnes d'Espagne et du Portugal apportent un éclairage important sur les évènements militaires de 1808 à 1813.
Revue du Souvenir Napoléonien - 01/10/2013

Biographies Contributeurs

SOULT

    Jean de Dieu Soult, né le 29 mars 1769 à Saint-Amans-la-Bastide dans le Tarn, y décède le 26 novembre 1851. Maréchal d'Empire, duc de Dalmatie, il est, côté français, avec Masséna et Davout, l’un des trois grands hommes de guerre de cette période. Ces Mémoires, réunis et commentés par sa descendante Antoinette de Saint-Pierre et son mari Louis, n’avaient pas été réédités depuis 1955.

Table des matières

 

Introduction

I. En Espagne avec l'Empereur

II. La course vers la mer

III. Napoléon et le Portugal

IV. De Tuy à Oporto

V. Le problème portugais

VI. La tragédie d'Oporto

VII. L'abandon de la Galice

VIII. La campagne de Talavera

IX. La victoire d’Ocaňa

X. La conquête de l’Andalousie

XI. La gouvernement de Séville

XII. Soult général en chef de l’armé du midi

XIII. Au secours de Massena

XIV. Le midi est trop loin du soleil !

XV. Pour Badajoz

XVI. Au secours du royaume de Grenade

XVII. Les tribulations du commandant en chef

XVIII. Le mot impossible serait-il français ?

XIX. Wellington reprend l’offensive

XX. L’Espagne sacrifiée à la Russie

XXI. Les Arapiles

XXII. La revanche des Arapiles

XXIII. Triste fin d’une royauté

Découvrez aussi

Dans les griffes du Tigre
Pacification en Algérie
La Guerre du Malakand
Viva Caporetto !
Sur les otages
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés