Naples entre Baroque et Lumières
English version

Naples entre Baroque et Lumières

Présentation

"Vois Naples et puis meurs " ("Vedi Napoli e poi muori"). Pourquoi existe-t-il un lien aussi étroit entre la splendeur des paysages, celle des richesses artistiques et des ruines, voire la mort, à Naples? Éclat de la chapelle "Sansevero", voix divines des castrats au théâtre San Carlo, magie de Pompéi dévoilée, les Lumières éblouissent le ciel du XVIIIe siècle napolitain et pourtant le fonds baroque de la ville, enfermé dans la pierre volcanique, demeure toujours là, merveilleux dans son obscurité.

Biographies Contributeurs

Luca SALZA

Luca Salza est maître de conférences en études italiennes à l'Université Charles-de-Gaulle Lille 3. Ses travaux portent sur l'histoire des idées en Italie. Il est l’auteur de Métamorphose de la Physis. Giordano Bruno, Vrin-La Città del Sole, 2005. Il a édité en 2007 le numéro de la revue « Europe » consacré à Giordano Bruno et à Galilée. Il est rédacteur de différentes revues européennes de philosophie dont « L'Art du Comprendre » et « Outis ! ».

Table des matières

I. L'HISTOIRE

Naples vit au XVIIIe son « heure la plus belle ». A partir de 1734, la ville redevient la capitale d'un royaume indépendant. L'essor du nouveau royaume ne durera que très peu. À la fin du siècle, en 1799, la révolution jacobine est écrasée et avec elle les rêves de modernisation du pays.

L’ascension au pouvoir des Bourbons

Règne de Charles de Bourbon - première phase

Règne de Charles de Bourbon - seconde phase

La régence de Tanucci (1759-1767)

Ferdinand IV et de Marie-Caroline (1767-1799)

L’époque des révolutions

La République parthénopéenne

Pourquoi la révolution a échoué

Chronologie

II. LA VILLE ET SON ROYAUME

Naples semble construite comme un amphithéâtre romain, avec ses collines en arrière plan, et la scène dominée par le golfe où trône le Vésuve. Le résultat est une ville à la fois magnifique et étroite qui doit gérer à l'intérieur de ce cadre restreint une population énorme, provenant de régions méridionales très pauvres.

Le golfe du Cratère

Naples ville poreuse et baroque : le sous-sol

Topographie et population

Les alentours de Naples

Le royaume de Naples

III. L’ORGANISATION POLITIQUE ET SOCIALE

Les rois instaurent de nouvelles institutions de pouvoir qui ne remplacent pas les anciennes. Cela crée une situation instable du point vue politique. La condition sociale est tout aussi explosive car il n’y a aucune mobilité entre les différentes classes.

Les classes sociales

L’exercice du pouvoir et de la justice

Les finances

Le pouvoir militaire

IV. LA VIE ECONOMIQUE

De nombreuses activités économiques ambitionnent de rénover Naples et son royaume. Toutefois l’économie napolitaine ne parvient pas à s’envoler.

L'industrie

Les activités mercantiles et commerciales

L’agriculture et l'élevage

Les retards de l’économie napolitaine

V. LE TEMPS

Naples ville-monastère est dominée par la puissance de l’Église. Ce pouvoir investit toutes les sphères de la vie quotidienne. C’est la raison pour laquelle il faut se référer à la religion pour comprendre comment les Napolitains organisent leur vie au XVIIIe siècle.

L'organisation de la vie

Les principales fêtes religieuses

Les « crèches napolitaines »

VI. LA RELIGION

La religion est un puissant dispositif de pouvoir, mais elle incarne aussi un sentiment populaire. L’État, qui avait essayé de contrer cette force, finira, à la fin du siècle, par pactiser avec elle.

L’affrontement État-Église

La religion comme « fête »

Le clergé

Églises et protection sociale

VII. LA LITTERATURE

Le XVIIIe siècle est aussi à Naples le siècle de la philosophie : les intellectuels veulent se consacrer à des choses « utiles », leur but est de changer la situation sociale du royaume.

La philosophie des Lumières à Naples

Les sciences

La littérature

VIII. LES ARTS

L’arrivée d’une monarchie importante, les idées philosophiques des Lumières, les découvertes archéologiques imposent à Naples de nouvelles tendances artistiques contre la tradition baroque, qui toutefois résiste encore. L’explosion du théâtre musical rend Naples célèbre dans le monde.

Le baroque

La peinture

L'architecture

La sculpture

La musique

Vie d’artistes

Les artistes

Les principales institutions musicales

IX. LES LOISIRS

Les Napolitains se promènent dans les jardins, dans les rues. Ils vont au café et sortent au théâtre pour établir des formes de socialité urbaine. Ils s’amusent lors des fêtes civiles et pratiquent beaucoup les jeux de hasard.

Les sorties en ville

Les sorties culturelles (mondaines et politiques)

Les fêtes civiles

Les jeux de hasard

X. LA VIE PRIVEE

Au XVIIIe siècle on assiste à Naples, comme partout en Europe, au remplacement d’une sociabilité anonyme, celle de la rue ou des salons aristocratiques, par une sociabilité restreinte qui se confond avec la famille ou avec l’individu lui-même.

Les habitations

La sexualité

La femme

L’hygiène

L'éducation

L’alimentation

Le costume et la parure

REPERES BIOGRAPHIQUES

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

INDEX GENERAL

INDEX DES NOMS DE PERSONNES

CARTES, TABLEAUX-ENCADRÉS ET ILLUSTRATIONS

Découvrez aussi

La Grèce classique
L'Amérique espagnole
Le Dernier siècle de l'empire ottoman (1789-1923)
Byzance
La Chine au XVIIIe siècle
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés