Carmen
  • 342 pages
  • Livre broché
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 79
  • Parution :
  • CLIL : 3126
  • EAN13 : 9782251328942
  • Code distributeur : 54328
  • Export ONIX 3.0
English version

Carmen

Étude d'une catégorie sonore romaine

Présentation

Comment le terme carmen a-t-il pu renvoyer à une catégorie sonore et évoluer dans les langues romanes vers la notion de « charme » ? Comment expliquer qu'un terme voisin, cantus, soit à l'origine de la notion de « chant » ? Où se situe la rupture entre deux mots pourtant issus d'un même verbe : canere ? Notre étude, qui se veut globale, se propose d’analyser la dimension non seulement acoustique mais également pragmatique du terme carmen. Nous montrons qu’il ne s’agit pas seulement d’une catégorie sonore : il renvoie à un acte porteur de contraintes.
Notre premier chapitre aborde les emplois de carmen associé à trois types de sujets – oiseaux, instruments, cantores – et montre l’existence de deux pôles : parallèlement à l’emploi du terme, renvoyant à des chants ou à des musiques, sur le modèle grec du melos, nous analysons un sens indigène qui renvoie à une sémiologie contraignante, celle des signaux des trompes ou des auspices. Cette dimension pragmatique oriente la suite de notre analyse : dans les chapitres deux et trois qui traitent les emplois du terme dans le domaine du droit et de la religion, nous montrons que le mot carmen, désignant d’abord des incantations, est réemployé de façon nouvelle au début de l’Empire pour désigner toutes sortes d’actes où la parole, employée en formule autonome, suscite des effets contraignants : prières, lois ou serments. Dans un quatrième chapitre, nous analysons l’usage du mot carmen dans le domaine de la communication des dieux avec les hommes : le terme renvoie alors au contraintes irrémédiables du fatum. Les usages du mot, à rapprocher du nom de Carmenta, s’appliquent alors à tous types d’énonciations divinatoires comme les oracles ou les prédictions. Enfin, dans les deux derniers chapitres, nous analysons l’introduction de carmen comme terme d’autoréférence poétique : ce nouvel emploi, introduit par Catulle et Lucrèce pour rendre compte sous forme de fictions textuelles du sens musical grec d’odè associé à des vers, va être systématisé sous l’Empire. Le terme permet alors de désigner l’ensemble des genres poétiques tout en les investissant de sens pragmatiques indigènes : parole des poètes inspirés (vates), il est alors associé à une force pragmatique mythifiée par les magiciens ou les prophètes, dont la Sibylle, transportée sur le mont Palatin, constitue le modèle.

Biographies Contributeurs

Maxime PIERRE

Maxime Pierre est agrégé de Lettres Classiques et docteur de l'université de Paris-Diderot où il enseigne actuellement la langue et la civilisation grecques et latines.

Table des matières

INTRODUCTION : LES SENS DU MOT CARMEN  
Le chant et le charme 
1. Situation de carmen dans son entourage linguistique  
2. Les apories de l'approche classique du sens  
A. Approches linguistiques au XIXe siècle : « la querelle du carmen » 
B. Essais de synthèse : « la forme et la force » 
3. Un modèle sémantique possible ?  
A. Le problème de la polysémie 
B. Le renouvellement de la « sémantique structurale »  
C. L’approche wittgensteinienne et les « airs de famille »  
Pour une analyse dynamique de la polysémie

Chapitre I : UNE MUSIQUE ? 
I. LES POUVOIRS DE LA VOIX  
1. Une catégorie unificatrice : la uox  
A. Vox et carmen 
B. Voix confuses 
2. Ce que l’acte de canere veut dire  
A. Extension d’un acte sonore 
B. Les effets ambigus de l’acte de canere 
Des carmina et des bruits 
II. De la PRAGMATIQUE aux signes  
1. Les sons des instruments 
A. Les signaux des trompes 
B. Au son des flûtes et des cithares 
2. Quand les oiseaux font signe 
A. Des sonneries aux auspices 
B. Quand les bêtes « chantent » 
L’empire des signes 
III. LES INTERFÉRENCES DU MELOS  
1. Des mélodies ? 
A. Interactions avec la langue grecque 
B. Modus : la forme externe 
C. Numerus : le travail de la matière 
2. Carmen et cantus 
A. Variabilité du cantus 
B. Fixité du carmen 
Fragiles mélodies 

Chapitre II : CARMEN ET JUSTICE 
I. Carmen dans les XII tables  
1. Un poème ou une incantation ?  
A. Cicéron et les caprices des poètes 
B. Horace et les méchants vers 
C. Pline et Sénèque : déplacer les moissons 
2. Les tablettes de malédiction : un carmen ?  
A. Sources archéologiques 
B. Documents poétiques et malédictions 
C. Documents historiographiques et malédictions 
3. Carmen dans le droit : un sens ambigu  
A. La condamnation des injures 
B. La répression des « incantations » 
Une énonciation efficace rivale du droit  
II. Cicéron : Discours, lois et formules efficaces 
1. Le carmen et la loi dans les traités philosophiques  
A. La leçon du maître d'école 
B. Comme un carmen 
2. L’efficacité du carmen dans trois discours  
A. Le Pro Murena 
B. Le De Lege agraria 
C. Le Pro Rabirio 
Carmen et ius 
III. Tite-Live : lois et serments  
1. L’énonciation d’une loi 
A. Les clauses d’un traité 
B. Une loi royale terrifiante 
C. Carmen rogationis 
2. Ius iurandum : l’énonciation des serments  
A. Les formules des fétiaux 
B. Le serment de la légion de lin samnite 
C. La conjuration des Bacchanales 
Carmen et droit : glissement du référent  

Chapitre III : CARMEN ET LITURGIE  
I. Des prières archaïques ?  
1. Les prières de Caton l’Ancien 
A. Incantations médicales 
B. Prières agricoles 
2. Saliens et Arvales 
A. Carmen des Saliens 
B. Carmen des Arvales 
Entre prières et incantations  
II. INVENTION DE L’HYMNE ROMAIN  
1. Des carmina choraux 
A. Un choeur pour Proserpine 
B. Une procession pour Junon 
2. La cérémonie des Jeux Séculaires  
A. Prières sacrificielles des jeux séculaires 
B. Un chant séduisant 
C. Complémentarité du chant et de la prière 
3. Apulée et la procession pour Isis  
Carmen et l’invention de l’hymne  
III. INCANTAMENTA CARMINUM  
1. Des prières contraignantes 
A. Carmen precationis 
B. Formules de voeux 
C. Deuotio de suicide 
2. Magico ritu : naissance des sorcières  
A. Médée au chaudron 
B. Les libations vénéneuses de Circé 
C. Des pharmaciennes 
3. Contamination de l’incantation et de la prière  
A. Lucain ou l'incantation comme prière 
B. Pline ou la prière comme incantation 
Prières fictives et invention de la magie
 
Chapitre IV : CARMEN ET PAROLES DES DIEUX  
I. Une PROPHÉTIE ? 
1. Les vaticinations de Cicéron 
A. Les prophéties de Quintus 
B. Les ambiguïtés de la Sibylle 
2. Le devin et l’aède 
A. Des uates homériques 
B. Des oracles et des chants 
« Chant grec » et « chant latin »  
II. Pragmatique du carmen des dieux 
1. Quand « chanter » c’est contraindre  
A. Les prédictions liviennes 
B. Les contraintes du destin 
2. Destin et paroles des Parques 
A. Carmen, tison et tissage 
B. Le texte du destin 
3. Les énigmes de la Sphinge 
Carmen, oracles et airs de familles  
III. LA FORCE DES PRÉCEPTES  
1. Les préceptes de Caton 
A. Le Carmen de Moribus 
B. Autoportrait de Caton en uates 
2. Carmen et préceptes selon Sénèque  
A. Le tissage des préceptes 
B. Préceptes et trompettes 
Quand les dieux « chantent »  

Chapitre V : LE CARMEN DES POÈTES SOUS LA RÉPUBLIQUE  
I. Carmen et L’INVENTION DES origines  
1. Varron et le carmen des antiquaires  
A. Une énonciation archaïque ? 
B. Camènes et Muses des origines 
C. Le chant des Faunes 
D. Les vers de Saturne 
Carmen poétique ou la réinvention du passé  
2. Les banquets des ancêtres 
A. Où sont nos anciens vers ? 
B. Les préceptes des pythagoriciens 
C. Le chant des ancêtres 
Naissance du carmen poétique et invention des origines 
II. Le POÈTE et le CHANTEUR  
1. Au théâtre : le poème et le chant  
A. Canticum 
B. Le poète et son texte 
2. Hors scène 
A. Ennius, poète et philologue 
B. Lucilius et Varron : poètes et métapoètes 
3. Mauvais chants 
A. Des chants qui tournent mal 
B. Quand chanter c'est écrire de mauvais vers 
Ceci est un poème 
III. L’IMPORTATION DES « chants » GRECS  
1. Les carmina de Catulle 
A. énonciations chorales 
B. Le thiase d'Attis 
C. épopée miniature et prophétie 
D. La superposition des énonciations 
E. Les carmina de Battiade 
2. Le carmen de Lucrèce 
A. L’énonciation poétique et ses modèles 
B. La traduction d'une ᾠδή hellénistique 
Du poema au carmen 

Chapitre VI : LE CARMEN DES POÈTES SOUS AUGUSTE  
I. REDÉFINITION du CARMEN POÉTIQUE  

1. La confusion des genres ? 
A. L’unification du modèle mélique 
B. La redéfinition de l'épopée 
C. L'inclusion de la satire 
2. Au croisement des genres 
A. La recusatio à la croisée des genres 
B. Horace, « prince » du carmen 
C. Properce : Callimaque romain 
D. Les trois Virgile 
Carmen et la refondation poétique  
II. Le POÈTE EN Vates  
1. Redéfinition des uates 
A. Les vieux uates 
B. Les nouveaux uates 
2. Poètes et prophètes 
A. Le poète en furie 
B. L’influence de l’Ion 
3. La lettre au prince 
A. La tombe des vieux poètes 
B. Les gardiens d’Apollon 
III. LA PERFORMANCE DU CARMEN  
1. Lectures romaines 
A. Les oreilles de Jupiter 
B. L’horreur des vocalisations 
2. Le poète et le chanteur 
A. Horace et Tigellius 
B. L’abeille et la cigale 
3. La gloire des performances grecques  
A. Virgile et la danse des bergers 
B. Le Carmen saeculare : un hapax rituel 
Carmen et la redéfinition de l’énonciation poétique  

CONCLUSION : LOGIQUE D’UNE POLYSÉMIE  
1. « Objet » et « signification » 
2. Glissements sémantiques et influence de la langue grecque  
3. Une nébuleuse de sens 
Fragments d’une énonciation perdue  
BIBLIOGRAPHIE 
INDEX NOMINUM 
INDEX LOCORUM 

Découvrez aussi

Les Vertus thérapeutiques du banquet : médecine et idéologie dans les Propos de Table de Plutarque
Les routes de la voix
La Mort rouge
Provocation et vérité
La métamorphose dans les Métamorphoses d'Ovide
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés