Soixante-dix ans de café-concert (1848-1918)
  • 196 pages
  • Bibliographie, Index, 1 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3686
  • EAN13 : 9782251444864
  • Code distributeur : 47792
  • Export ONIX 3.0

Soixante-dix ans de café-concert (1848-1918)

Préface de : Benoît DUTEURTRE

Présentation

Héritier des goguettes, ces débits de boisson où l'on chantait en chœur, le café-concert a célébré 1848 à sa façon. Tandis qu'une Révolution annonce la Deuxième République, dans de nombreux cafés une révolution s’organise en instaurant une conception de la chanson qui a toujours cours aujourd’hui. En peu de temps, elle devient un produit, et le chanteur, le compositeur, le parolier, ont des statuts de professionnels. Du Bon roi Dagobert à Ne pleure pas Jeannette, les rengaines n’ont pas manqué mais c’est avec le café-concert que la chanson dite populaire est née, illustrée pendant soixante-dix ans par des Thérésa et des Aristide Bruant, des Yvette Guilbert et des Félix Mayol.

Très vite, les enseignes se multiplient, aussi bien dans les quartiers ouvriers que dans les quartiers bourgeois, chacun ayant son répertoire et son décor. Le Caf’Conc’ devient une sorte d’industrie, avec ses directeurs, ses artistes, la vente des partitions, la création de produits dérivés, le débit des consommations, leurs prix et leur succès – la popularité de la bière doit beaucoup aux cafés-concerts. Ils ont en même temps d’autres effets, comme l’apparition des idoles et de leurs fan’s. En donnant, avec des chansons aux sujets sociaux et politiques, une nouvelle et large audience à la critique du Pouvoir, le café-concert n’est pas sans influence sur la vie de la cité, ce qui entraîne un regain de la censure. Par son succès et son extension en province, il a aussi son rôle dans l’économie par les milliers d’emplois qu’il génère.

A l’orée du XXe siècle, suivant la mode anglaise, le café-concert cède sa renommée, ses vedettes et ses lieux au music-hall. Né avec une Révolution, il connaît sa fin avec celle d’une guerre. 1848-1918. Soixante-dix ans d’une carrière qui fait de la chanson plus qu’une chansonnette.

Auteur de romans, d’essais, de biographies et de pamphlets, Pierre-Robert Leclercq a obtenu le prix Radio de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques pour l’ensemble de son œuvre de fictions radiophoniques. Il collabore comme critique et chroniqueur à la revue Service Littéraire.

Presse

Pierre-Robert Leclercq nous sert un livre aussi sérré qu'un bon café. Leds arômes splendides.
L'Alsace - 03/04/2014

Il faut la plume de Pierre-Robert Leclercq pour faire revivre cette épopée musicale, qui devint un fait de société, par l'ampleur qu'elle prit dans toutes les villes de l'Hexagone.
Toutes les nouvelles Versailles - 09/04/2014

D'une écriture fine et dénuée du superflu, Pierre-Robert Leclercq resitue cette histoire de la chanson dans son contexte social et historique.
Le Nouvel Observateur - 24/04/2014

Le nouvel ouvrage de Pierre-Robert Leclercq nous donne l'occasion rare et réjouissante de nous plonger dans un monde presque oublié, celui de la chanson populaire des époques antérieures au règne de l'industrie du disque.
Le littéraire.com - 14/03/2014

Un occasion rare et réjouissante de nous plonger dans le monde de la chanson populaire
Le littéraire.com

Biographies Contributeurs

Pierre-Robert LECLERCQ

Auteur de romans, d'essais, de biographies et de pamphlets, Pierre-Robert Leclercq a obtenu le prix Radio de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques pour l'ensemble de son œuvre de fictions radiophoniques. Il collabore comme critique et chroniqueur à la revue Service Littéraire.

Table des matières

Préface de Benoît Duteurtre
LES PERES FONDATEURS
GOGUETTIERS ET MUSICOS 
CHANSONS PIPES ET CIGARES
LE CAFE-CONCERT ET LA REVOLUTION URBAINE
THERESA FUT ET LE CAFE-CONCERT CHANGEA
ENTRE DEUX EXPOSITIONS
DE FISCH-TON-KAN A VIVE LA ROSE
LE REPERTOIRE
UNE NOUVELLE IDOLE
LA SUCCESSION
LA SORCIERE AUX CISEAUX
L'AGE D'OR
LA FACE CACHEE
LES DERNIERS FEUX

Ouvrages consultés

Index

Découvrez aussi

André Gill
Le Tramway de Kafka
Mes Catins
Bonnot et la fin d'une époque
Le Libraire de la rue Poliveau
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés