Sur les otages

Feuilleter le livre

  • 184 pages
  • 8 Planche(s) couleurs
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Mémoires de Guerre
  • N° dans la collection : 12
  • Parution :
  • CLIL : 3392
  • EAN13 : 9782251310121
  • Code distributeur : 50037
  • Export ONIX 3.0

Sur les otages

Traduit par : Julien HERVIER

Présentation

21 août 1941 : l'aspirant Moser est mortellement blessé à la station de métro Barbès-Rochechouart par deux jeunes résistants qui disparaissent sans être identifiés. C’est le premier d’une longue série d’attentats qui déclencheront de sanglantes représailles allemandes.
Otto von Stülpnagel, gouverneur militaire de la France occupée, d’un naturel scrupuleux et indécis, est soumis aux pressions impitoyables de Hitler et de Keitel, le commandant en chef de la Wehrmacht, qui réclament toujours plus d’exécutions d’otages.
Opposé à cette politique qu’il condamne pour des raisons aussi bien humanitaires que tactiques, il louvoie, marchande mais ne parvient pas à faire entendre sa voix. Conscient de sa lourde responsabilité, il demande à un brillant officier de son état-major, l’écrivain Ernst Jünger, de rédiger un rapport sur ses vains efforts. Jünger a ainsi accès aux dernières lettres des fusillés de Châteaubriant, dont celle de Guy Môquet : profondément ému par le courage et la noblesse de ces témoignages, il décide de leur rendre hommage en les traduisant en allemand.
On croyait ces textes perdus, car Jünger les avait brûlés après l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler, mais une copie a été miraculeusement sauvegardée. À la suite de son rapport, on découvrira ici, retraduites en français et s’ajoutant à celles que l’on connaissait déjà, une dizaine de lettres totalement inédites qui viennent les compléter en leur apportant un éclairage nouveau.

Le grand cinéaste Volker Schlöndorff, qui a rédigé l’avant-propos de cette édition, a consacré aux fusillés de Châteaubriant un très beau film, La mer à l’aube, en s’inspirant à la fois des textes de Jünger et d’une nouvelle de Heinrich Böll.

Auteur d’une biographie de référence, Ernst Jünger. Dans les tempêtes du siècle (2014), Julien Hervier, universitaire et traducteur, a également édité dans la Pléiade les Journaux de guerre de l’écrivain.

Presse

Ce texte, retrouvé dans les archives personnelles de l'écrivain, illustre la lutte acharnée entre le parti nazi et l'armée, opposée aux exécutions.
L'Express - 01/04/2015

D'émouvantes lettres de fusillés complètent ce document.
Le Figaro magazine - 15/05/2015

La traduction d'un rapport d'Ernst Jünger sur les exécutions d'otages en France révèle ses véritables convictions, loin de sa posture d'esthète indifférent.
Valeurs actuelles - 16/04/2015

... un documet absolument exceptionnel.
Revue des deux mondes - 01/05/2015

Il éclaire sur le destin de l'écrivain...
Le Monde des Livres - 26/06/2015

Biographies Contributeurs

Ernst JÜNGER

Ernst Jünger (1895-1998) est un écrivain allemand à la fois monument littéraire admiré et figure controversée dans son propre pays pour ses positions ambiguës lors de la Première puis Seconde guerre mondiale où il a combattu comme officier. Il a reçu le prix Goethe en 1982 pour l'ensemble de son œuvre. La très grande majorité de ses ouvrages (romans, essais et journaux) sont disponibles en français ou en cours de publication.

Julien HERVIER

Julien Hervier, traducteur de Jünger sur lequel il a aussi publié de nombreux travaux universitaires, a été son ami dans les vingt dernières années de sa vie : on retiendra en particulier ses Entretiens avec Ernst Jünger (Gallimard, 1986), son édition des Journaux de guerre (Pléiade, 2012) et sa récente biographie de référence, Ernst Jünger. Dans les tempêtes du siècle (Fayard, 2014). Il a également traduit Nietzsche, Hesse, Heidegger et Robert Walser.

Table des matières

Avant-propos par Volker Schlöndorff 

Ernst Jünger et les otages par Sven Olaf Berggötz 
Le mémorandum 
L'escalade de la répression pendant l’occupation allemande en France 1941-1942
Le Commandant en chef 
Genèse et signification du mémorandum 
Un sujet toujours d’actualité 

Sur la question des otages, Description des différents cas et de leurs effets par Ernst Jünger
Le cas Moser 
Le cas Hoffmann 
Mesures prises en fonction des cas Blasius Hoffmann, Wilhelm Deneke et Emil Knopp 
Le cas Scheben 
Mesures prises pour répondre à des sabotages du chemin de fer dans la zone administrative militaire C 
L’attentat de Nantes
L’attentat de Bordeaux 
Les attaques parisiennes à l’explosif et les attentats du 26 novembre 1941 au 7 décembre 1941
Mesures du 7 et du 14 décembre 1941 
Les attentats du 28 décembre 1941 et du 10 janvier 1942 à Dijon
Mesures de représailles consécutives aux attentats commis à Paris entre le 7 et le 20 janvier 1942
L’attentat d’Elbeuf
L’attentat de Rouen du 4 février 1942 
L’attentat de Tours du 5 février 1942 
Attentat contre l’installation de transformateurs de la mine d’Auboué

Traductions des dernières lettres des otages fusillés à la suite de l’attentat de Nantes
Note du traducteur 
Auffret Jules
Barthélemy Henri 
Bartoli Titus 
Bastard Maximilien 
Bourhis Marc 
David Émile 
Delavacquerie Charles 
Gardette Maurice
Grandel Jean 
Granet Désiré 
Gueguin Pierre 
Huynh-Khuong-An 
Kérivel Eugène 
Laforge Raymond 
Lalet Claude 
Lefèvre Edmond 
Le Panse Julien 
Michels Charles
Môquet Guy 
Pesqué Antoine
Poulmarc’h Jean
Pourchasse Henri 
Renelle Victor 
Tellier Maurice 
Ténine Maurice
Timbaud Pierre

Notice éditoriale

Découvrez aussi

La France en guerre
Lettres aux deux amies
La Guerre et l'Avenir
La Guerre du Malakand
La Guerre et après…
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés