Commentaire sur le Banquet de Platon, De l'amour / Commentarium in convivium platonis, De Amore
  • 464 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 14.5 x 22.5 cm
  • Français, Latin
  • Classiques de l'humanisme
  • N° dans la collection : 15
  • Parution :
  • CLIL : 3439
  • EAN13 : 9782251344591
  • Code distributeur : 22418
  • Export ONIX 3.0

Commentaire sur le Banquet de Platon, De l'amour / Commentarium in convivium platonis, De Amore

Texte établi et traduit par : Pierre LAURENS

Présentation

Le 7 novembre 1468, à l'initiative de Laurent de Médicis, neuf amis philosophes se réunissent dans la villa de Careggi près de Florence pour renouer avec la coutume des premiers disciples qui célébraient chaque année le double anniversaire de la naissance et de la mort de Platon. Marsile Ficin, qui est déjà l'âme respectée de ce petit cénacle, est du nombre, et ce dialogue est censé reproduire la conversation qui eut lieu alors: après le dîner, lecture est donc donnée du Banquet de Platon, dans lequel, on le sait, sept convives, dont Socrate, prononcent chacun un éloge de l’amour puis, sur le modèle du dialogue-source, nos nouveaux convives sont invités à commenter l’un après l’autre chacun des sept discours.

La mise en scène ne doit pas nous tromper: c’est bien Ficin qui, d’un bout à l’autre, donne, par personnages interposés, son exégèse de l’œuvre du maître, exégèse ou plutôt interprétation originale d’une impressionante cohérence, enfermant à la fois une théologie ou cosmologie, une anthropologie et une psychagogie, dont les thèses, référées aux mystères hermétiques et orphiques, sont marquées par la riche tradition du néo-platonisme de Plotin, Jamblique, Porphyre, Proclus et ordonnées, dans le sillage de Denys l’Aréopagite, à la réconciliation de Platon avec le christianisme.

Cette œuvre de Ficin a marqué profondément et durablement la réflexion sur l’amour à l’aube des temps modernes, déclenchant une longue série de dialogues et traités parmi lesquels brillent ceux de Pic de la Mirandole, de Bembo ou de Giordano Bruno, et imprégnant de ses concepts la poésie amoureuse pendant deux siècles.

Biographies Contributeurs

Marsile FICIN

On lui attribue une traduction en latin des [Oracles chaldaïques] et des [Hymnes orphiques]. Pour ces œuvres consulter le Fichier d'autorité des titres uniformes

Pierre LAURENS

Pierre Laurens, correspondant de l'Institut, professeur émérite à la Sorbonne où il a occupé la chaire de Littérature latine de la Renaissance, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Anthologie grecque, Livre IX, deuxième partie, et X (1974 et 2011) ; Musæ reduces (1975) ; Baltasar Gracián, La Pointe ou l’Art du génie, trad. (1983) ; le Commentaire sur le Banquet de Platon de Marsile Ficin, éd. et trad. (2002) ; l’Africa de Pétrarque, éd. Et trad. (2006) ; Anthologie de la poésie lyrique latine de la Renaissance (2004) ; La dernière Muse latine, Douze lectures poétiques, de Claudien à la génération baroque (2008) ; L’âge de l’inscription (2010) ; L’Abeille dans l’ambre (1989, édition revue et augmentée 2012).

Découvrez aussi

Théologie platonicienne de l'immortalité des âmes. Livres I-XVIII
Les Conjectures / De Coniecturis
Le Livre de la solitude / De Solitudine Liber
Marsile Ficin (1433-1499)
Débats humanistes sur la langue parlée dans l'Antiquité
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés