Léon Bloy, la littérature et la Bible
Léon Bloy, la littérature et la Bible
English version

Léon Bloy, la littérature et la Bible

"Un essai qui fera date."

(Le Figaro littéraire)

"Une étude réalisée avec maestria par le génial Pierre Glaudes."

(Le Figaro magazine)

"Un chef-d'œuvre d'intelligence."

(Transfuge)

Présentation

Tout est symbolique pour Léon Bloy : l’histoire de l’humanité, sa propre vie, les contes sortis de son imagination offrent tous une image de Dieu sous des dehors inattendus. Il ne lui suffit pas de pourfendre le positivisme qui domine dans l’opinion de son époque : à la religion de la Science il oppose une vision du monde dans laquelle le moindre événement, réel ou imaginaire, exprime la Parole divine à l’instar de la Bible. Ainsi, toute réalité est textuelle sous le regard de cet écrivain qui, dans le divers de l’existence, aperçoit, par fragments, la même fiction transcendante. Cet ouvrage explore l’étonnante pratique de la littérature qui résulte de ce parti-pris apologétique risqué. Le roman, l’historiographie, le pamphlet, le journal intime n’y sont jamais que des textes de seconde main : des réécritures déconcertantes qui, selon des conventions différentes, ont la Bible pour matrice et tentent d’en faire résonner les échos intempestifs à l’oreille des contemporains.

Médias

Entretien de Pierre Glaudes à l'occasion de la parution de l'ouvrage.
Figaro Vox / Grand Entretien

Accéder au contenu

Léon Bloy, écrivain et prophète
Nonfiction

Accéder au contenu

Léon Bloy, donnez mes livres aux pauvres
France Inter

Le trompette de l’apocalypse : centenaire de Léon Bloy (1917-2017)
France Culture

Presse

Pierre Glaudes montre comment Léon Bloy, ébloui par les possibilités offertes par l'étude du symbolisme scripturaire, lui donne une extension inédite, finissant par considérer que l'exégèse symbolique, « loin de devoir être limitée au texte de la Bible, peut également être employée pour lirel'histoire humaine comme un équivalent du Livre sacré ».
La Vie - 14/09/2017

Pierre Glaudes entraîne son lecteur dans l'extraordinaire massif d'une œuvre dont il connaît chaque recoin. Les citations, abondantes et parfaitement choisies, permettent de ne pas enfermer Bloy dans le rôle de manieur de férocités.
Étvdes - 01/10/2017

Pierre Glaudes est, mieux que personne, qualifié pour évoquer le destin du XIXe siecle, « à travers les âges ». De Maistre à Barbey et de Barbey à Bloy, [il] a distingué une tribu singulière dans cet âge qui ne fut pas tout entier romantique et démocratique. Une fratrie qu'Antoine Compagnon a nommée « les antimodernes ».
Le Figaro littéraire - 26/10/2017

[En parlant de Léon Bloy] Son rapport à la Bible, qu'il lisait quotidiennement tout en fêtant le saint du jour, et son immersion bizarre en littérature sont étudiés avec maestria par le génial Pierre Glaudes (également grand spécialiste de Barbey) dans son passionnant essai.
Le Figaro magazine - 02/11/2017

Pour Pierre Glaudes, grand spécialiste de l'écrivain, cet intellectuel exigeant "ne sera jamais un auteur populaire mais il aura toujours un lectorat assez consistant et bigarré". De résistants allemands jusqu'à Michel Houellebecq.
Agence France presse Mondiales - 01/11/2017

Pierre Glaudes repère ce désir de déchiffrement universel, de concordance historique, cosmique et divine dans tous les registres de l'écrivain, du sublime au grotesque, de la plus virulente satire aux plus poignantes méditations.
Valeurs actuelles - 09/11/2017

Il y a cette évidence : Bloy reste à connaître. L'essai de Pierre Glaudes s'y emploie, en empathie avec le caractère visionnaire de l'œuvre.
Le Monde des Livres - 17/11/2017

Incontestablement, le livre de Pierre Glaudes est l'essai le plus important parmi ceux marquant l'anniversaire de la mort de Léon Bloy. Éminent spécialiste de Bloy, il analyse les sources et les références, notamment bibliques, du Mendiant ingrat.
La Croix - 23/11/2017

Pierre Glaudes démontre que l’érudition et la nécessaire distance de l’universitaire avec son objet d’étude n’impliquent pas la froideur desséchante.
Famille chrétienne - 09/12/2017

« En comparaison de Bloy, le Bernanos des jours d'orage n'est encore que miel et confiture de roses. » écrivait le grand critique Pascal Fia. Léon Bloy ne cesse de cultiver ce paradoxe, souligné par Pierre Glaudes dans son bel essai : il vit pour l'écriture et non pour la littérature.
Télérama - 23/12/2017

Pierre Glaudes, Léon Bloy, la littérature et la Bible
Le Blog des Belles Lettres

Biographies Contributeurs

Pierre GLAUDES

Pierre Glaudes, professeur de littérature française à l'Université de Paris-Sorbonne, a consacré l'essentiel de ses travaux aux romanciers et aux essayistes du XIXe siècle : Joseph de Maistre, Chateaubriand, Balzac, Mérimée, Bloy,  Huysmans, Villiers de l’Isle-Adam. Il est l’auteur d’un ouvrage consacré à l’Esthétique de Barbey d’Aurevilly (Garnier, 2011). On lui doit une édition des Diaboliques (Livre de Poche classique, 1998) et du Chevalier Des Touches (Livre de Poche classique, 2007). Il vient d’achever une anthologie intitulée Barbey d’Aurevilly journaliste destinée à la collection GF (à paraître). Il prépare pour la librairie académique Perrin une biographie du « Connétable des lettres ».

Table des matières

Avertissement

Lire Bloy : le trouble herméneutique

Première partie Bloy, la Bible et l’Histoire

Chapitre I. Bloy et la Bible

Chapitre II. Le Moyen Âge

Chapitre III. La Révolution française
Un mal nécessaire
Le crépuscule des héros
Un roman familial

Chapitre IV. Les temps modernes au miroir de la presse
« Le cul et la galette »
La dérision universelle
Le prophétisme au quotidien
Poétique de la citation

Chapitre V. La Grande Guerre, guerre apocalyptique

Deuxième partie Bloy et la fiction : le roman

Chapitre I. Bloy et la littérature du désespoir

Chapitre II. Le sublime et le grotesque dans Le Désespéré
La satire sociale
Le roman psychologique
La parabole

Chapitre III. Le symbolisme spatial dans Le Désespéré
Périgueux
La Grande-Chartreuse
Paris

Chapitre IV. L’ami des bêtes

Troisième partie Bloy et la fiction : contes et nouvelles

Chapitre I. Sueur de Sang : hémorragie de sens
Décadence ou régénération ?
Châtiment ou rédemption ?

Chapitre II. « L’Abyssinien », entre anecdote, légende et apologue Anecdote et légende
Anecdote et apologue

Chapitre III. Histoires désobligeantes, histoires drôles ?
Rouge
Vert
Noir
Jaune
Blanc
Chapitre IV. Une parabole monétaire : « La Religion de M. Pleur »

Chapitre V. Destin du séducteur : « La Fin de don Juan »

Chapitre VI. Métamorphose de l’apologétique : « On n’est pas parfait »

Quatrième partie Rencontres d’un solitaire

Chapitre I. Joseph de Maistre

Chapitre II. Chateaubriand

Chapitre III. Thomas Carlyle
L’Histoire et la Parole
Un romanesque transcendant
Une profondeur visionnaire
La question palingénésique

Chapitre IV. Henry de Groux et Les Vendanges !
Anarchisme ou eschatologie ?
Opacité du symbolique
Léon Bloy, entre deux solitudes

Bibliographie
Sources
Index

Découvrez aussi

Œuvre critique IV
Œuvre Critique III
Œuvre critique II
Œuvre critique VII
Œuvre critique V
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés