Correspondance choisie
Correspondance choisie

Feuilleter le livre

  • XXXIV + 814 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre relié
  • 16.1 x 21.9 cm
  • Editio minor
  • N° dans la collection : 6
  • Parution :
  • CLIL : 3639
  • EAN13 : 9782251449128
  • Code distributeur : 63174
  • Export ONIX 3.0

Correspondance choisie

Textes réunis par : Pierre Laurens, Commentaire de : Ugo Dotti, Préface de : Pierre Laurens, Traduit par : André Longpré, Jean-Yves Boriaud, Frédérique Castelli, François Fabre, Claude Laurens, Antoine de Rosny, Laure Schebat

Extrait Audio

Présentation

« Que puis-je encore faire ? J’ai presque tout tenté et nulle part je n’ai trouvé la paix ». Le lecteur, pour qui Pétrarque est d’abord le chantre de Laure, découvrira ici le passionnant portrait d’un infatigable voyageur (peregrinus ubique) amoureux et théoricien de la vie solitaire (le Val clos, la petite maison d’Arquà), les aléas d’une vie faite d’éclatants succès (le couronnement au Capitole) et de profonds chagrins (la perte des amis lors de la grande peste de 1348), l’homme de l’examen de conscience et celui des délicates missions auprès des puissants de ce monde, enfin le grand lettré qui, sans renier le message évangélique, fonde sur la redécouverte des Anciens l’espoir de jeter les fondements d’un monde meilleur.

Pétrarque gardait copie de ses lettres depuis environ sa seizième année. Mais la décision de les réunir en un monument est liée à sa découverte, à Vérone en 1345, des Lettres à Atticus de Cicéron, qui, alternative aux Lettres à Lucilius de Sénèque, lui offraient le modèle d’une œuvre promise à la durée à partir des contingences de la vie et de l’histoire. Il la réalisera avec un premier ensemble (Lettres familières, 24 livres), achevé en 1366, et un deuxième, de lettres écrites à un âge plus avancé (Lettres de la vieillesse, 18 livres), devenant à son tour le modèle des grandes correspondances humanistes, de Marsile Ficin, de Pic de la Mirandole, d’Érasme, et, à travers elles, des Lettres de Voltaire, de Rousseau, de Claudel et de Gide, dont nous sommes si friands.

Dans le large choix de lettres présentées ici, traduction française et intégralité des notes sont celles des onze volumes de la collection des « Classiques de l’Humanisme », parus entre 2002 et 2015.

Médias

Que puis-je encore faire ? | Des nouvelles de Pétrarque
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Presse

Pétrarque lui-même conservait sa correspondance, qu'il réunit en deux cycles : les « Lettres familières » et les « Lettres de la vieillesse», que complète ici un extraordinaire autoportrait, « Lettre à la postérité », où le plus grand poète de son temps s’adressait à chacun de nous, par-delà les siècles. [...] À la suite de Cicéron ou de Sénèque, Pétrarque fixait une pratique épistolaire où tous les plans se mêlent : le quotidien, l’urgence de l'actualité politique, le recul qu’offre la fréquentation des Anciens, l'élaboration d'un idéal de sagesse.
Le Monde des Livres - 08/03/2019

La correspondance de Pétrarque a été recueillie de son vivant comme une œuvre à part entière. Lettres familières puis Lettres de la vieillesse, miroir des plus hauts soucis, de la plus vaste érudition, le prince des poètes sait ce que vaut sa plume
Valeurs actuelles - 04/04/2019

Biographies Contributeurs

Pétrarque

Poète et humaniste

Pierre Laurens

Pierre Laurens, membre de l'Institut, professeur émérite à la Sorbonne où il a occupé la chaire de Littérature latine de la Renaissance, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Anthologie grecque, Livre IX, deuxième partie, et X (1974 et 2011) ; Musæ reduces (1975) ; Baltasar Gracián, La Pointe ou l’Art du génie, trad. (1983) ; le Commentaire sur le Banquet de Platon de Marsile Ficin, éd. et trad. (2002) ; l’Africa de Pétrarque, éd. Et trad. (2006) ; Anthologie de la poésie lyrique latine de la Renaissance (2004) ; La dernière Muse latine, Douze lectures poétiques, de Claudien à la génération baroque (2008) ; L’âge de l’inscription (2010) ; L’Abeille dans l’ambre (1989, édition revue et augmentée 2012).

Claude Laurens

Traduit du latin en français

Table des matières

Pétrarque, Montaigne, Chateaubriand… par Pierre Laurens
Genèse et diffusion de la correspondance


Lettres familières

Livre premier

– Lettre 1 « À son ami Socrate »
– Lettre 4 « À Giovanni Colonna, cardinal de l’Église romaine, description d’un voyage qu’il a fait »
– Lettre 5 « Au même, sur le même sujet »

Livre III

– Lettre 1 « À Tommaso da Messina, sur les diverses opinions concernant Thulé, île célèbre mais à l’emplacement indéterminé »
– Lettre 18 « À Giovanni Anchiseo, à qui il confie la charge de lui trouver des livres »

Livre IV
– Lettre 1 « À Dionigi di Borgo san Sepolcro, de l’ordre de Saint Augustin, professeur d’Écriture sainte, au sujet de ses propres soucis »
– Lettre 4 « À Giovanni Colonna, cardinal de l’Église de Rome, qu’il consulte sur le lieu où il doit recevoir la couronne des poètes »
– Lettre 5 « Au même, il accepte son conseil »
– Lettre 6 « À Giacomo Colonna, évêque de Lombez, sur le même sujet »
– Lettre 7 « À Robert, roi de Sicile, au sujet de son couronnement ; et contre ceux qui font l’éloge des anciens et méprisent toujours les contemporains »
– Lettre 8 « À Barbato da Sulmone, secrétaire du roi, encore au sujet de son couronnement »

Livre VI

– Lettre 2 « À Giovanni Colonna, de l’Ordre des Prêcheurs, ce n’est pas les écoles que l’on doit aimer mais la vérité ; et des lieux célèbres de Rome »

Livre VII

– Lettre 7 « À Cola, tribun de Rome, indignation mêlée de prières à propos du changement survenu à sa renommée »

Livre VIII

– Lettre 3 « [À Olympius], il l’exhorte à venir habiter avec lui, et délibère sur l’endroit approprié »
– Lettre 7 « À son ami Socrate, il pleure sur la peste inouïe qui est arrivée à leur époque »
– Lettre 8 « Au même, sur le même sujet »

Livre IX
– Lettre 13 « Au musicien Philippe de Vitry, il blâme la faiblesse de caractère de ceux qui sont tellement attachés à un seul coin de terre, qu’ils jugent malheureux ceux qui s’absentent, même pour de nobles motifs »

Livre X

– Lettre 1 « À Charles IV, roi des Romains, exhortation à venir en Italie »
– Lettre 3 « À son frère Gherardo, moine chartreux, de la félicité de son état et des malheurs de l’époque. Il l’exhorte à persévérer dans son dessein »
– Lettre 4 « Au même, du style des Pères et des rapports entre la théologie et la poésie. Bref commentaire de la première églogue de son Bucolicum carmen qu’il lui a envoyée »

Livre XI

– Lettre 16 « Aux quatre cardinaux préposés à la réforme du gouvernement de Rome »

Livre XII

– Lettre 1 « À Charles IV, deuxième exhortation à passer en Italie »
– Lettre 2 « À Niccolò Acciaiuoli, grand sénéchal du royaume de Sicile, sur la façon de former un roi »
– Lettre 8 « À Iacopo da Firenze, au sujet de Cicéron et de ses œuvres »

Livre XIII
– Lettre 5 « À Francesco des Saints-Apôtres, sur ce qui lui est arrivé à la Curie romaine, et sur les trois styles »
– Lettre 8 « À Francesco des Saints-Apôtres, sur son genre de vie agreste et solitaire »

Livre XIV

– Lettre 5 « Au doge et au conseil de Gênes, exhortation à faire la paix avec Venise et à maintenir la concorde entre les concitoyens »

Livre XV
– Lettre 4 « À Andrea Dandolo, doge de Venise, il se justifie de ses fréquents déplacements »
– Lettre 8 « À son cher Lélius, discussion sur le choix d’un lieu de résidence convenable »

Livre XIX
– Lettre 16 « À Guido, archevêque de Gênes, il lui parle en détail de son état présent »

Livre XXI
– Lettre 8 « À l’impératrice Anna, il répond à sa lettre en la félicitant d’avoir donné naissance à un enfant, même si c’est une fille, et il profite de l’occasion pour chanter les louanges des femmes »
– Lettre 12 « À Francesco des Saints-Apôtres, comment allonger la brièveté du temps et arrêter la fuite de la vie »
– Lettre 15 « À Giovanni da Certaldo, il se défend d’une fausse accusation qu’ont portée contre lui les envieux »

Livre XXII

– Lettre 4 « À Barbato, les inconvénients de l’absence peuvent être adoucis par le remède de la présence imaginaire »

Livre XXIII

– Lettre 1 « Il exprime son indignation et ses doléances à celui, quel qu’il soit, qui devrait écraser ces compagnies que l’on appelle compagnies de brigands, qui errent çà et là à travers l’Italie »
– Lettre 19 « À Giovanni da Certaldo, au sujet du jeune homme qui l’aide à transcrire ; et qu’il n’y a rien qui soit corrigé au point qu’il ne lui manque pas quelque chose. »

Livre XXIV
– Lettre 2 « Au poète Pulice da Vicenza, au sujet de la matière et de la raison des lettres suivantes adressées à Cicéron, à Sénèque et à d’autres »
– Lettre 3 « À Marcus Tullius Cicero »
– Lettre 4 « Au même »
– Lettre 5 « À Annæus Seneca »
– Lettre 10 « Au poète lyrique Horatius Flaccus »
– Lettre 12 « Réponse à une longue lettre traitant de nombreux sujets, envoyée par Homère et datée des Enfers »
– Lettre 13 « À son cher Socrate, lettre de conclusion de ce recueil »


Lettres de la vieillesse

Livre premier

– Lettre 1 « À son Simonide, préface »

Livre II
– Lettre 1 « À Giovanni da Certaldo, réplique aux reproches dont son style est l’objet »

Livre IV
– Lettre 1 « À Luchino dal Verme, citoyen de Vérone, chef militaire des Vénitiens contre la Crète révoltée, qualités nécessaires à un commandant en chef »
– Lettre 3 « À Pietro da Bologna, orateur, sur la victoire des Vénitiens et sur les cérémonies et les jeux qui ont été donnés à cette occasion »
– Lettre 5 « À Federico d’Arezzo, sur quelques fictions de Virgile »

Livre V
– Lettre 3 « À Giovanni da Certaldo, sur l’audace et la suffisance des médecins »
– Lettre 4 « À Donato Apenninigena, grammairien, dans quelle mesure il faut faire confiance aux médecins »

Livre VI
– Lettre 5 « À Philippe, patriarche de Jérusalem, il lui envoie le livre promis et s’excuse pour son retard »

Livre VII
– Lettre unique « À Urbain V, Pontife romain ; il a trop retardé le retour de l’Église en son siège et ne doit plus désormais le différer »

Livre VIII
– Lettre 1 « À Giovanni da Certaldo, sur ce qu’on appelle l’âge critique »
– Lettre 2 « À ses amis, de sa vieillesse et de ses bienfaits »
– Lettre 8 « À Giovanni da Certaldo, sur la soixante-troisième année, décriée à tort »

Livre IX
– Lettre 1 « Au pape Urbain V, félicitations pour le retour de l’Église dans sa demeure et exhortation à la persévérance »

Livre X
– Lettre 2 « À Guido Sette, archevêque de Gênes, sur le bouleversement des temps »

Livre XII
– Lettre 1 « À Giovanni, prestigieux naturaliste padouan, sur quelques prescriptions médicales »

Livre XIV
– Lettre 1 « Au noble Francesco Carrara, seigneur de Padoue. Comment on doit se conduire quand on dirige un État »

Livre XV
– Lettre 5 « Au frère chartreux Gherardo, son frère »

Livre XVI
– Lettre 1 « À Lucas de Penna, secrétaire papal, sur les livres de Cicéron »
– Lettre 3 « À Francesco Casini, médecin Siennois, sur le De uita solitaria »

Livre XVII
– Lettre 2 « [À Giovanni Boccacio de Certaldo] : l’âge ne doit pas interrompre les travaux »
– Lettre 3 « Au même, sur l’obéissance et la loyauté hors pair d’une épouse »
– Lettre 4 « Au même, sur les suites de la lettre précédente et le terme à mettre désormais à ce genre de lettres »

Livre XVIII
– Lettre unique « À la Postérité »


Notes
Vie et œuvre de François Pétrarque
Bibliographie
Index des destinataires
Index des personnages modernes mentionnés dans les lettres

Découvrez aussi

L'Afrique / Affrica
Index général
Lettres familières. Tome I : Livres I-III / Rerum Familiarium. Libri I-III
Lettres de la vieillesse. Tome I, Livres I-III / Rerum senilium, Libri I-III
Lettres de la vieillesse. Tome III, Livres VIII-XI / Rerum senilium, Libri VIII-XI
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés