La vie, la guerre et puis rien
La vie, la guerre et puis rien

Feuilleter le livre

  • 460 pages
  • Livre broché
  • 12.6 x 19.1 cm
  • Mémoires de Guerre
  • N° dans la collection : 28
  • Parution :
  • CLIL : 3665
  • EAN13 : 9782251450643
  • Code distributeur : 65622
  • Export ONIX 3.0

La vie, la guerre et puis rien

Traduit par : Jacqueline Remillet

Extrait Audio

Présentation

La vie, la guerre et puis rien est un témoignage essentiel sur le conflit du Vietnam. Oriana Fallaci débarque à Saigon en novembre 1967 comme correspondante du journal l’Europeo. Elle est la seule journaliste italienne à couvrir cette guerre lointaine. Ses articles connaissent un immense succès et sont traduits dans le monde entier. Son courage devient légendaire, son culot et son franc-parler aussi.
La guerre, Oriana Fallaci l’a connue enfant quand elle faisait partie du réseau de résistance antifasciste créé par son père, mais c’est la première fois qu’elle enfile le treillis du reporter de guerre qu’elle portera ensuite sur de nombreux autres fronts. À peine rentrée du Vietnam en 1968, elle est blessée de trois balles dans le dos pendant le massacre de Tlatelolco à Mexico, dix jours avant l’ouverture des Jeux Olympiques.
« J’ai compris pourquoi on dit que cette guerre est complètement différente de toutes les autres, elle n’a pas un front précis, le front est partout », écrit-elle. Attentats, représailles, offensives menées en pleine ville comme durant celle du Têt à la fin du mois de janvier 1968, Oriana Fallaci ne se contente pas de raconter les événements, elle dit aussi son dégoût profond de cette guerre et de toutes les autres, renvoyant dos à dos ses responsables. Le livre vaut aussi pour la description des rapports de la petite confrérie de journalistes qui tentent de suivre le conflit au plus près. 70 d’entre eux y laisseront leur vie. Oriana Fallaci est morte en 2006.

Biographies Contributeurs

Oriana Fallaci

Maquisarde pendant la Seconde Guerre mondiale, journaliste et essayiste, Oriana Fallaci a compté au nombre des grands reporters internationaux. Italienne, elle a été attachée à l’Europeo de Milan et a travaillé pour les principaux hebdomadaires et magazines d’Europe et d’Amérique. Ses interviews avec de nombreux chefs d’État et des personnalités internationales sont devenues célèbres.

Table des matières

Note de l’éditeur
Chapitre premier
Chapitre II
Chapitre III
Chapitre IV
Chapitre V
Chapitre VI
Chapitre VII
Chapitre VIII
Chapitre IX
Chapitre X
Chapitre XI

Découvrez aussi

La Volga naît en Europe
Journal de guerre
Bombes larguées
Chroniques de la guerre sur mer
Sur les otages
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés