Le "Livre" de Martial et l'autoportrait du poète en épigrammatiste romain
Le "Livre" de Martial et l'autoportrait du poète en épigrammatiste romain

Feuilleter le livre

  • 640 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 15.8 x 23.9 cm
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 85
  • Parution :
  • CLIL : 4032
  • EAN13 : 9782251451190
  • Code distributeur : 66489
  • Export ONIX 3.0

Le "Livre" de Martial et l'autoportrait du poète en épigrammatiste romain

Préface de : Pierre Laurens

Présentation

« C’est facile d’écrire joliment des épigrammes, mais écrire un livre, voilà ce qui est difficile. » Lorsqu’il fait paraître à Rome son premier recueil d’épigrammes variées, aux alentours de 85 ap. J.-C., M. Valerius Martialis a dépassé la quarantaine. À sa mort, vingt ans plus tard, ce natif de Bilbilis, en Espagne, est devenu le plus grand épigrammatiste latin, connu jusqu’aux confins de l’empire grâce à ses best-sellers.
Comment, après s’être amusé dans sa jeunesse à de petits poèmes de circonstance, s’est-il imposé, avec douze livres publiés chaque année à l’occasion des Saturnales, comme l’auteur d’une œuvre qui devait traverser les siècles ?
Dans la continuité de travaux récents qui contribuent à rendre à Martial la place qu’il mérite dans l’histoire de la littérature occidentale, cette étude novatrice décèle l’unité organique, le dynamisme interne de son corpus de livres, véritable monument dans lequel la satire des mœurs est intemporelle pour autant qu’elle s’inspire de l’actualité d’une époque, celle des chroniques du règne de Domitien. L’enquête est conduite ici à partir des épîtres en prose et des nombreuses épigrammes dans lesquelles le poète prend ses contemporains à témoin de son travail de créateur, revendique contre les plagiaires la propriété intellectuelle de ses vers, et réfléchit en pleine conscience artiste sur la fabrication de ses ouvrages.
Le lecteur d’aujourd’hui sera sensible à la vitalité de ce dialogue qu’illustre une description des livres saisis en leur matérialité d’objets – volume élégamment paré sur lequel s’enroule et se déroule le texte ou codex dernier cri contenant les œuvres complètes des grands écrivains –, livres à la mise en page soignée, sur le frontispice desquels se dessine un autoportrait de l’auteur.

Biographies Contributeurs

Jean-Claude Julhe

Maître de conférences (H.D.R.) à Sorbonne Université, Jean-Claude Julhe enseigne la langue et la littérature latines. Ses recherches portent sur la réflexion critique des poètes, dans l’élégie et dans l’épigramme.

Pierre Laurens

Pierre Laurens, membre de l'Institut, professeur émérite à la Sorbonne où il a occupé la chaire de Littérature latine de la Renaissance, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Anthologie grecque, Livre IX, deuxième partie, et X (1974 et 2011) ; Musæ reduces (1975) ; Baltasar Gracián, La Pointe ou l’Art du génie, trad. (1983) ; le Commentaire sur le Banquet de Platon de Marsile Ficin, éd. et trad. (2002) ; l’Africa de Pétrarque, éd. Et trad. (2006) ; Anthologie de la poésie lyrique latine de la Renaissance (2004) ; La dernière Muse latine, Douze lectures poétiques, de Claudien à la génération baroque (2008) ; L’âge de l’inscription (2010) ; L’Abeille dans l’ambre (1989, édition revue et augmentée 2012).

Table des matières

Préface de Pierre Laurens

Introduction générale. Devenir un poète majeur de Rome en écrivant dans le genre mineur de l’épigramme : une ambition paradoxale ?

Première partie. Publier des épigrammes ? Contours et authentification du corpus épigrammatique
Chapitre I : Réflexions sur la lecture orale, la publication commerciale et la propriété intellectuelle des épigrammes
Chapitre II : Allongement des livres et possibilités de sélection : remarques sur les vertus modulables du uolumen
Chapitre III : Épigrammes extra ordinem paginarum et jeux de mise en page dans le uolumen ou dans le codex


Deuxième partie. Publications augmentées et révisées : de la multiplicité des épigrammes à l’unité du corpus épigrammatique

Chapitre IV : Préface pour une publication en codex : la collection des sept premiers livres revus et corrigés par l’auteur
Chapitre V : Le monumentum en neuf livres de Domitien : épigrammes d’actualité et chroniques annuelles
Chapitre VI : L’autoportrait de Martial et l’unité du corpus épigrammatique en douze livres


Conclusion générale. Auctor cum libro, ou Martial « Tel qu’en Lui-même… »


Bibliographie
Index
Remerciements

Découvrez aussi

Les Manuscrits
Carmen
La métamorphose dans les Métamorphoses d'Ovide
L'Évolution du pathétique d'Eschyle à Euripide
"Basiléia"
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés