La Cité du rire
La Cité du rire

Feuilleter le livre

  • 480 pages
  • Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 15.3 x 21.5 cm
  • Mondes anciens
  • N° dans la collection : 9
  • Parution :
  • CLIL : 3385
  • EAN13 : 9782251450919
  • Code distributeur : 66085
  • Export ONIX 3.0

La Cité du rire

Politique et dérision dans l’Athènes classique

"Un essai aussi érudit que passionnant."

(Philosophie Magazine)

Présentation

« Le rire est le propre de l’homme » selon Rabelais. On pourrait même jurer qu’il est le propre de notre époque. Après tout, l’humour et la dérision sont partout, sur la scène comme sur les bancs de l’Assemblée Nationale, en passant évidemment parnos écrans. Le rire, une passion moderne ?
Son omniprésence dans l’Athènes de l’époque classique suffit à démentir ce postulat : la parrhèsia – la liberté de tout dire – y était portée comme un étendard, loin du politiquement correct de nos contemporains. C’est d’ailleurs là que, pour la première fois, des penseurs comme Platon ou Aristote, ont pris le rire au sérieux.
Cet ouvrage les prend au (bon) mot. Son but ? Démêler les liens charnels qu’entretiennent dérision et politique dans la cité démocratique. Jean-Noël Allard fait dialoguer Aristophane et Bourdieu, Démosthène et Habermas, Xénophon et Durkheim ; et dessine le portrait d’une communauté profondément structurée
par le rire.
Entre joutes verbales et plaisanteries subtiles, invectives tribuniciennes et railleries démagogiques, caricatures comiques et injures dionysiaques, le lecteur découvrira, sans ironie, l’un des fondements oubliés de la démocratie : la moquerie comme art de vivre, la dérision comme institution.

Médias

Le rire dans tous ses états, avec Alain Vaillant et Jean-Noël Allard
RFI - Magazine "Idées" du 24/04/2021 présentée par Pierre-Edouard Deldique

Accéder au contenu

Presse

Comme le montre Allard, on s’écharpait déjà pour distinguer la moquerie de l’insulte, l’offense de la raillerie. En ces temps incertains, une chose est sûre : 2021 ne manquera pas d'occasions d'excercer son mauvais esprit.
Philosophie Magazine - 01/02/2021

L’ouvrage montre de quelles manières le rire, l’insulte ou la prise à partie caustique fondent le tissage politique athénien [...]. La dérision est l’occasion de constants rappels à des normes sociopolitiques, comme une façon de contrôler les élites civiques et comme une « soupape » qui permettait parfois d’éviter que les conflits, moteur de toute cité, ne dégénèrent en affrontements violents et irréversibles.
L'Histoire - 01/04/2021

Jean-Noël Allard rappelle, dans cet ouvrage très documenté et doté d’un appareil de notes important, combien la vitalité de la démocratie se nourrit du dissensus.
Le Monde diplomatique - 01/05/2021

Biographies Contributeurs

Jean-Noël Allard

Docteur et professeur agrégé d’histoire, Jean-Noël Allard enseigne au lycée Paul Éluard de Saint-Denis ainsi qu’aux universités de Paris 1 et Paris 8. Il consacre principalement ses recherches à l’anthropologie du politique en Grèce ancienne.

Table des matières

Introduction
Une histoire du rire. Sérieusement ?
La dérision : un « objet d’histoire non identifié »
La dérision et le politique : un mariage prolifique
Discours de la méthode, méthode du discours
La dérision à la carte


Conceptions grecques de la dérision
I. L’univers grec de la dérision
1. Le rire et l’outrage
2. Les ambiguïtés de l’humour
II. Platon et la dérision : de l’utilité d’une pratique mauvaise
1. L’« anthropologie austère » de Platon
2. Le rire de moquerie : un plaisir malsain
3. Le philosophe face à la dérision
4. Une dérision encadrée dans Les Lois
III. L’éthique aristotélicienne du rire
1. Le rire et la « vie bonne »
2. La nécessité du « juste milieu »
3. La dérision comme un « outrage éduqué »
4. La dérision : le lien de la cité
IV. Xénophon et le pouvoir du rire
1. Cyrus, le roi plaisantin
2. Charis et dérision
3. La « réciprocité déséquilibrée » du rire


Litiges judiciaires et dérision
I. La dérision : source de conflits violents ?
1. La vengeance : corollaire de la dérision
2. La violence, odieuse face à la dérision ?
II. Des lois contre la dérision ?
1. Les lois sur l’injure (kakègoria)
2. La loi sur l’outrage (hubris)
III. La dérision : un comportement réprouvé par les juges
1. Le plaideur en victime de la dérision
2. La dérision et le mépris du peuple


La censure des pratiques de dérision
I. Le « bien parler » des orateurs
1. L’euphèmia : un impératif ?
2. L’encadrement de la parole à l’Assemblée
II. Les limites de la parole comique
1. La « licence » comique : objet historiographique
2. La comédie face aux lois sanctionnant l’injure
3. La censure de la comédie


Les usages de la dérision à l’Assemblée et dans les tribunaux
I. les formes de la dérision du prétoire
1. La dérision au sein des tribunaux
2. La dérision à l’Assemblée
II. La dérision : quelle nocivité pour l’orateur ?
1. La dérision et l’èthos
2. L’echthra : prétexte à dérision
III. Les enjeux rhétoriques de la dérision dans le prétoire
1. Réfuter
2. Plaire
3. Dénigrer
IV. Affronter la dérision
1. Au tribunal : la rhétorique de l’antidérision
2. À l’Assemblée : l’orateur face au thorubos


La fabrique de la dérision judiciaire
I. Typologie des motifs de la dérision judiciaire
1. Les (in)conduites
2. Le « passé qui ne passe pas »
3. La fange des origines
4. « Quoi ma gueule ? » : la dérision par les apparences et les allures
II. De la scène au tribunal : les fondements comiques des railleries judiciaires
1. Le plaideur en acteur de comédie
2. Le plaideur en spectateur de comédie
III. La rumeur : terreau de la dérision du prétoire
1. Athènes : la cité des « ragots »
2. Le préjudice de la mauvaise réputation


La didactique démocratique de la dérision comique
I. Satire comique et débat démocratique
1. L’incidence politique de la comédie : un objet de débat
2. Le poète en éducateur
3. Le discours comique et l’« espace public »
II. Le « metechein » dans le discours comique
1. La folie de la justice
2. Le sycophante : un antimodèle
3. La politique comme salaire
III. Discours comique et souveraineté du peuple
1. Le peuple versus « Le peuple »
2. Le citoyen : « un spectateur » ?
IV. La fabrique de l’auditeur avisé
1. Les artifices de la technè rhètorikè
2. La paratragédie : un instrument d’apprentissage politique


Les enjeux de la dérision des hommes politiques
I. L’excès de pouvoir : Périclès, une taille de trop ?
1. Périclès et son temps
2. Périclès, tyran
II. La démagogie, une mauvaise politique ?
1. Le « démagogue » : un homme d’État d’un genre nouveau ?
2. Profil comique du « démagogue »
3. La satire d’une démocratie pervertie ?
4. Le démagogue : fauteur de troubles
III. Des penchants voluptueux des orateurs comme problème politique
1. Des mœurs au politique
2. Plaisirs et comportements élitaires
3. L’intempérance : un problème de gouvernement
4. Dépenses privées, coût public
5. Retour à Périclès : les amours au détriment de la cité ?


Le pouvoir du peuple par la dérision
I. Homme politique : un rôle qui prête à rire
1. La raillerie des hommes politiques : un attribut de l’ancienne comédie
2. Les hommes politiques dans la comédie moyenne
II. La dérision comique : un instrument de pouvoir
1. La dérision des puissants au service de la démocratie : le témoignage du Vieil Oligarque
2. Dérision et « pouvoir symbolique »
3. L’appropriation de la dérision par les citoyens ordinaires
III. Graver le ridicule : la question des graffitis injurieux
1. Une pratique politique du graffiti ?
2. Les « ostraka injurieux »


Régulation sociale et dérision
I. La justice par la dérision
1. Le rire pour châtiment : punition et dissuasion
2. Peines et raffermissement de l’idéologie civique
3. Les peines infamantes : un brouillage statutaire ?
II. La comédie pour service d’ordre
1. Le « fouet public »
2. La déviance en spectacle
3. Découpages sociaux et comédie : l’exemple des femmes
4. La comédie comme un « carnaval »
5. Rire au spectacle comique : une katharsis ?
III. Les pratiques rituelles de dérision : une lecture sociale
1. Le « rire rituel » : des enjeux cultuels aux enjeux sociaux
2. Le rire rituel comme un spectacle
3. Les carnavals comme grille de lecture
4. Rire pour Déméter : la piste de « l’inversion »


Conclusion générale
Bibliographie

I. Sources, éditions, commentaires
Sources littéraires
Sources épigraphiques et papyrologiques
II. Bibliographie générale
Index des principales figures historiques
Remerciements

Découvrez aussi

Construire la cité
Un tout petit monde
Au Service de l'Honneur
L'Héra de Zeus
Cléopâtre l’Égyptienne
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés