Sandormokh
Sandormokh

Feuilleter le livre

  • 168 pages
  • Livre broché
  • 13.4 x 19 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3391
  • EAN13 : 9782251451299
  • Code distributeur : 66487
  • Export ONIX 3.0

Sandormokh

Le livre noir d’un lieu de mémoire

Traduit par : Nicolas Werth, Préface de : Nicolas Werth, Postface de : Nicolas Werth

"Une entreprise de lucidité historique."

(Le Monde des Livres)

Présentation

Sandormokh. Ce charnier abrite, dans une forêt perdue de Carélie, 236 fosses où ont été retrouvés les restes des fusillés de la Grande Terreur. Ce site est devenu l’un des principaux lieux de mémoire et de recueillement en souvenir des victimes des purges staliniennes de 1937-1938, au cours desquelles près de 800 000 personnes ont été abattues d’une balle dans la nuque dans le plus grand secret.

Le charnier de Sandormokh est situé non loin de Medvejegorsk, ville tristement célèbre pour avoir abrité le Quartier général de l’OGPU, puis du NKVD. Il a été mis au jour en 1997 par lrina Flige, louri Dmitriev et Veniamine loffé. Tous trois ont lutté au sein de l’association Memorial contre une réécriture de l’histoire de la Grande Terreur. Leurs recherches sont un acte de résistance civile.

Le livre d’lrina Flige retrace fidèlement les circonstances d’une véritable enquête, à la fois dans les archives et sur les lieux des exécutions, pour retrouver un chaînon manquant de l’histoire de son pays. Il rétablit un chantier historique nécessaire, où sont intriquées toutes les strates d’une « mémorialisation » conflictuelle, mettant en jeu les familles des victimes, les associations nationales (polonaises, ukrainiennes, etc.) et le pouvoir en place. Construit comme une aventure intellectuelle, cet ouvrage a été écrit à l’intersection de plusieurs genres : le lecteur y trouvera des éléments de recherche historique, d’analyse culturelle, de témoignages racontés et de journalisme. C’est ce qui en fait un document unique parmi les ouvrages consacrés aux répressions staliniennes.

Médias

Nicolas Werth présente Sandormokh, le livre noir d'un lieu mémoire, d'Irina Flige

Nouvelles d'URSS, par Sylvain Boulouque
L'Ours

Accéder au contenu

Sandormokh, lieu de mémoire de la terreur soviétique
Nonfiction - Le quotidien des livres et des idées

Accéder au contenu

Sandormokh, l'épicentre des crimes de Staline
Slate

Accéder au contenu

Sandormokh : le livre de combat d’Irina Flige
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Voir à 23:44 : chronique de Stéphane Courtois sur Sandormokh
Historiquement Show - Émission du 27/02/2021

Accéder au contenu

L’affaire Dmitriev ou Vladimir Poutine face aux crimes de Staline
L'OBS

Accéder au contenu

Presse

Un livre nécessaire, un livre de combat.
Culture-Tops - 25/02/2021

Extraordinaire somme réunissant toutes les dimensions, historiques, politiques, sociales, intimes, d'une recherche et d'une lutte, le livre relève, au-delà encore, d'une enquête sur les sens multiples et changeants qu'ont revêtus dans la Russie contemporaine non seulement ce lieu de mémoire, mais ce dont il porte la trace : le passé soviétique lui-même.
Le Monde des Livres - 26/03/2021

Table des matières

Préface de Nicolas Werth
Préface à l’édition russe
Avant-propos



Acte I – La mémoire enfouie
Le secret du jugement, de la condamnation, du supplice et de la sépulture
« Et la personne disparaissait pour toujours »
Les quatre morts d’Evguenia Moustangova

Acte II – Nom, date, lieu
« Où sont les tombes de nos pères ? »
La mémoire de la Carélie : les découvertes archivistiques d’Ivan Tchoukhine
La mémoire de la Carélie : à la recherche des lieux d’inhumation des victimes
La mémoire des Solovki : la communauté de ceux qui se souviennent
La découverte des protocoles de la troïka
L’opération de « désengorgement » de la prison spéciale des Solovki : reconstruction des événements, 2018
Des listes aux biographies
À la recherche des traces des fusillés de décembre 1937 et de février 1938
Les débuts de la recherche du premier groupe de disparus
Le dossier du capitaine Matveiev

Acte III – La mémoire matérialisée : Sandormokh
« Ce lieu est peut-être la carrière près du kilomètre 16 »
1er juillet 1997. Et les fosses communes reçoivent un nom : Sandormokh
« Afin de perpétuer le souvenir… »
L’ouverture du complexe mémoriel
« Nous continuerons à vaincre l’Oubli. Mais il nous faut encore retrouver les traces des convois disparus »

Acte IV – cimetière mémoriel de Sandormokh : conflits de mémoire
Le quotidien d’un lieu de mémoire
Chronique de la mise en place des signes ethno-confessionnels de mémoire
Liste des principaux mémoriaux collectifs (en fonction de la date d’érection de chacun d’eux)
La question du nom des victimes
Les conflits de mémoire ukrainiens
« Frères humains ! Ne vous tuez pas les uns les autres ! »
Un monument insolite avec une bien étrange destinée
Le 5 août : Journée internationale de la mémoire. Cérémonies et rituels commémoratifs
La vie de l’espace mémoriel de Sandormokh
Sandormokh, 2013. Bilan d’étape

Acte V – Honorer la mémoire des victimes de la Terreur comme forme de résistance
Sandormokh après la Crimée et le Donbass
Nouveaux conflits de mémoire et de sens
Qui a été fusillé – et par qui ? La question reste ouverte…
Sandormokh comme lieu de résistance civile


Postface

Découvrez aussi

Le Krach de 1929
La Révolution brune
Les Employés
Un Désir d'humain
Lettres. Tome IV: Livre X. Panégyrique de Trajan
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés